Critique Cannibal Holocaust (Holocausto Canibal)

Cannibal Holocaust
Cannibal Holocaust représente tout de même un passage obligé dans la vie du cinéphile amateur de sensations fortes. Pour ses prouesses techniques, son historique controversé et surtout pour être le précurseur de la mode found footage, il est intéressant...

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Monument horrifique, culte de chez culte pour beaucoup de personnes, Cannibal Holocaust est et restera l’un des films de genre les plus controversés jamais fait. Le réalisateur, Ruggero Deodato a été arrêté pour délit d’obscénités après la première du film en Italie. Il sera également accusé d’avoir réalisé un snuff movie en raison des meurtres très réalistes de son film. Deodato s’était contraint de passer à la télévision en compagnie de ses acteurs afin de prouver qu’ils n’avaient pas été réellement dévorés sur le tournage. Cannibal Holocaust raconte l’histoire de quatre journalistes partis en Amazonie enquêter sur une tribu cannibale. Ne donnant plus signe de vie, le gouvernement américain décide d’envoyer une équipe à leur recherche. Elle reviendra bredouille avec uniquement les bandes vidéo laissées sur place par les journalistes. Ce qu’ils y découvriront dépasse l’entendement.

Cannibal Holocaust est un film qui ne peut laisser indifférent.

Cannibal Holocaust est un film qui ne peut laisser indifférent. Le film est d’une violence graphique inouïe. Alors oui, les homicides sont troublants et saisissants, mais ce qui choque le plus sont les meurtres d’animaux…surtout quand on sait qu’ils sont réellement tués pour de vrai ! Plus jamais on ne pourra regarder les séquences de la tortue, du singe ou du serpent sans détourner les yeux de l’écran. Deodato place l’horreur d’une manière extrêmement frontale dans son film. Il expliquait, à l’époque, qu’il avait décidé de faire ce film juste après avoir vu la mine déconfite de son petit garçon devant les journaux télévisés. Il s’est alors posé la question : jusqu’où peut aller la déontologie du journaliste ? La démarche est louable, l’exécution est loin d’être parfaite. Car oui, Cannibal Holocaust ne semble avoir que pour seule ambition de choquer en alignant toute une succession de scènes hard. D’autant plus que, son casting n’est clairement pas bon. Tous les acteurs sont d’un amateurisme décomplexé. Le tout est extrêmement troublant et à double sens également : d’un côté on sait que c’est mauvais, de l’autre ça renforce l’aspect réel désiré par Deodato.

Cannibal Holocaust est un film sensoriel qui mettra à mal n’importe quel estomac bien accroché.

Outre son aspect polémique, le film de Deodato fait également office de précurseur. Cannibal Holocaust est le premier film à utiliser le found footage comme base de son intrigue. Toute la seconde partie du film, tournée caméra au poing, deviendra la base d’inspiration, près de 20 ans après, du film Le Projet Blair Witch, puis de presque tous les produits horrifiques consommés aujourd’hui. Pour ce côté novateur, Cannibal Holocaust se doit d’être vu au moins une fois. On n’oubliera pas non plus la musique composée par Riz Ortolani, autant magnifique que malsaine. Elle provoquera cette sensation bizarre, ce malaise entêtant qui viendra se hisser dans un coin de votre crâne pour ne plus en ressortir. Cannibal Holocaust est un film sensoriel qui mettra à mal n’importe quel estomac bien accroché. Inutile de préciser qu’après le déluge incessant de viol, d’émasculation, d’avortement ou de cannibalisme, la morale de l’histoire aura bien du mal à passer. La dernière réplique du film n’aura clairement aucun impact tant l’image des hommes qu’on nous assimile pendant tout le métrage est avilissante. Lui faire se rappeler soudainement qu’il a une conscience dans les dernières secondes, c’est nous faire accepter tout ce que nous avons enduré pour y parvenir, et en ce sens Cannibal Holocaust ne peut mériter autant de crédit artistique de notre part.

Cannibal Holocaust représente tout de même un passage obligé dans la vie du cinéphile amateur de sensations fortes. Pour ses prouesses techniques, son historique controversé et surtout pour être le précurseur de la mode found footage, il est intéressant d’être vu. Sa réédition blu-ray peut être l’occasion de s’y pencher, mais, attention, soyez prévenu !

Informations

Détails du Film Cannibal Holocaust (Holocausto Canibal)
Origine Italie Signalétique Interdit aux moins de 16 ans
Catégorie Film Genre Horreur
Version Cinéma Durée 86 '
Sortie 22/04/1981 Reprise -
Réalisateur Ruggero Deodato Compositeur Riz Ortolani
Casting Robert Kerman - Francesca Ciardi - Perry Pirkanen - Luca Barbareschi - Salvatore Basile - Ricardo Fuentes - Gabriel Yorke
Synopsis Une équipe de journalistes composée de trois hommes et une femme se rend dans la jungle amazonienne à la recherche de vrais cannibales. Bientôt, la troupe ne donne plus aucun signe de vie. Le gouvernement américain décide alors d'envoyer une équipe de secours sur place. Celle-ci retrouve, grâce à une tribu amazonienne, les cassettes vidéos de la première équipe, qui renferme le terrible secret de leur disparition.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques