Critique La Duchesse De Varsovie

La Duchesse De Varsovie
Joseph Morder réalise un film original et poétique. Sa perception qu'il avait de La duchesse de Varsovie devient finalement évidente, mais il sera, peut-être, déjà trop tard pour que cela plaise à certains.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Adélaïde Beau

Critique du Film

Joseph Morder revient avec une comédie dramatique qui met en scène Valentin, un jeune peintre qui vit dans le monde imaginaire de ses tableaux. Lorsqu'il retrouve sa grand-mère Nina, une émigrée juive polonaise dont il se sent très proche, il lui confie son manque d'inspiration et sa solitude. Au fil de ces quelques jours passés ensemble dans un Paris rêvé, Valentin exprime de plus en plus le besoin de connaitre le passé que Nina a toujours cherché à dissimuler...

L'idée d'origine de réalisation était belle et poétique.

L'idée d'origine de réalisation était belle et poétique. Le cinéaste a, en effet, commandé à l'artiste Juliette Scwhartz environ 60 toiles peintes, qui ont été ensuite photographiées, agrandies et imprimées sur tissu afin de constituer les décors du film. L'effet est tout à fait féerique et nous replonge dans un Paris si magique qu'il nous rappelle que la capitale française est un rêve éveillé. Si la poésie de La duchesse de Varsovie est efficace, l'ensemble du film l'est sans doute moins. L’atmosphère d'une pièce de théâtre règne sur ce film, il n'en fait aucun doute. Cependant, entre poésie et théâtre, la subtilité du cinéma et de son émotion n'a plus vraiment sa place. S’il est évident, par les dialogues, que les personnages principaux traversent des moments pénibles et particulièrement terribles en ce qui concerne Nina, le drame et le bouleversement qu'il engendre mettent du temps à arriver. Il est, par conséquent, difficile d'approprier un style bien précis à La duchesse de Varsovie. Il vacille facilement entre le drame, la vie et l'horreur créée par la guerre.

Le fil conducteur du film est plutôt confus.

Le fil conducteur du film est plutôt confus. Alors certes, le long métrage ne s'adressera pas à un grand public, mais en y ajoutant un suspense peu clair, il éloigne l'idée d'élargir son public. Il faut, par contre, rendre hommage au séisme d'émotions qui apparaissent enfin pendant les dernières vingt minutes du film. La direction des acteurs est assez particulière. Ils donnent l'impression d'être sur une scène de théâtre et pourtant le cadre ne l'est pas. Encore une fois, l'émotion n'est, par conséquent, pas réellement présente durant les 3/4 du long métrage. Cela sonne faux à certains moments. Dommage, au vu du talent des deux acteurs, il est évident que l'histoire aurait eu la capacité de toucher le spectateur de manière renversante. Alexandra Stewart, alias Nina, arrive cependant à s'écarter du côté théâtral pour nous donner un moment fort de vie, d'histoire et de chagrin. L'alchimie entre les deux comédiens n'est pas évidente non plus, ce qui représente un fort désavantage au vu de leur supposée complicité.

Joseph Morder réalise un film original et poétique. Sa perception qu'il avait de La duchesse de Varsovie devient finalement évidente, mais il sera, peut-être, déjà trop tard pour que cela plaise à certains.

Informations

Détails du Film La Duchesse De Varsovie
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie Dramatique
Version Cinéma Durée 86 '
Sortie 25/02/2015 Reprise -
Réalisateur Joseph Morder Compositeur Non Renseigné
Casting Alexandra Stewart - Andy Gillet
Synopsis Valentin est un jeune peintre qui vit dans le monde imaginaire de ses tableaux. Lorsqu'il retrouve sa grand-mère Nina, une émigrée juive polonaise dont il se sent très proche, il lui confie son manque d'inspiration et sa solitude. Au fil de ces quelques jours passés ensemble dans un Paris rêvé, Valentin exprime de plus en plus le besoin de connaitre le passé que Nina a toujours cherché à dissimuler..

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques