Critique La magie Karel Zeman (Vánocní sen)

La magie Karel Zeman
Un programme de cinq courts-métrages d'animation qui nous plongent dans l'univers de Karel Zeman où différentes techniques sont mises au service d'une grande inventivité.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

Après Minopolska, programme de cinq courts-métrages d'animation polonais, Malavida Distribution nous propose avec La Magie Karel Zeman de nous plonger dans l'univers du réalisateur tchèque Karel Zeman avec cinq courts-métrages d'animation où Zeman laisse libre cours à son imagination, l'animation étant un terrain de jeu décidément prolifique à la réalisation des idées les plus inventives comme en témoigne cette sélection, dévoilant quatre films datant des années 40 et l'un datant de 1972.

En ouverture du programme, nous découvrons Rêve de Noël. Mêlant prises de vues réelles et animation image par image d'un pantin de tissu, le film raconte l'histoire d'une jeune fille qui délaisse son pantin le jour de Noël pour s'amuser avec d'autres jouets. En rêve, le pantin lui apparaît alors et fait tout pour l'amuser et regagner ainsi son affection. D'une modernité étonnante pour l'époque (nous sommes en 1945), Rêve de Noël s'avère être truffé de bonnes idées (le tableau qui s'anime quand le pantin braque un ventilateur vers lui) et sous le couvert du divertissement, il nous montre à quel point un enfant peut vite se lasser des choses au profit de la nouveauté et être cruel sans s'en rendre compte.

Il y a d'ailleurs toujours une certaine morale perceptible dans ces films, qui font presque office de fable. Le Hamster en témoigne avec son propos assez sombre et très clairement exprimé. Toujours en ayant l'aspect d'un divertissement plein de charme (la qualité de l'animation des marionnettes est stupéfiante) rempli d'idées quasiment cartoonesques (le bout de bois qui bouge pour éviter un coup de maillet), Le Hamster raconte l'histoire d'un groupe d'animaux qui s'unit pour construire un barrage afin d'éviter que le lieu où ils vivent ne soit inondé. N'hésitant pas à déconstruire leurs maisons pour fortifier le barrage et à rassembler leurs vivres, les animaux font front commun face à cette menace et seul le hamster, égoïste, mourra de l'inondation.

Des courts-métrages d'animation qui ne manquent pas de charme et dont l'inventivité est un vrai bonheur à découvrir.

Les courts-métrages se font donc le reflet d'une certaine époque qui vient tout juste après la seconde guerre mondiale. Réalisé en 1946, la même année que Le Hamster, Un fer à cheval porte-bonheur est le premier film où Zeman met en scène le personnage de Monsieur Prokouk, personnage en bois affublé d'une grosse moustache et d'un canotier sur la tête, caricature du citoyen ordinaire qui inspira de nombreux courts-métrages à caractère éducatif. Ici, Prokouk trouve un fer à cheval qui lui apporte plus d'ennuis que de bonheur et il décide alors de le recycler. Sympathique, Un fer à cheval porte-bonheur s'apprécie moins que les précédents films, sa morale étant peu subtile et un peu lourde.

Prokouk horloger, réalisé en 1972, est justement le dernier des courts-métrages mettant en scène le personnage. Ici l'animation est totalement différente et la stop-motion laisse place à un mélange entre le dessin animé et le papier découpé avec des éléments en volume. Ici, les personnages sont en blanc et les décors possèdent des couleurs très vives. Encore une fois, Zeman utilise son histoire où Prokouk s'évade de son travail d'horloger pour aller chasser, rencontrant des animaux qui s'échappent à sa vue en laissant près de leur abri un panneau ''Je reviens tout de suite'' pour fustiger l'idéologie communiste qui idolâtrait tellement la classe ouvrière que les travailleurs en sont devenus peu enthousiastes à aller travailler. Prokouk fait donc ses adieux dans un film d'animation inventif toujours en cohésion avec l'état d'esprit de son pays.

Mais de tous les courts-métrages de ce programme, c'est sans aucun doute Inspiration qui se distingue le plus des autres, que ce soit par sa poésie ou par qualité de son animation. Le film nous plonge à l'intérieur d'une goutte d'eau où deux personnages prennent vie et entament une histoire d'amour brève mais lyrique. Ici, tout est prétexte pour que la vie soit insufflée : de l'eau surgit une danseuse, d'un pissenlit envolé surgit un clown blanc. En nous montrant un univers microscopique, Zeman utilise les quatre éléments comme inspiration et nous montre comment une idée peut prendre forme d'elle-même et parfois nous échapper sans vraiment que l'on comprenne pourquoi. Visuellement superbe, Inspiration est une ode au travail de création qui ravit encore à sa vision aujourd'hui.

Avec ses 46 minutes faites de découvertes et d'émerveillement, La Magie Karel Zeman est assurément une agréable surprise qui passe bien plus vite que l'on ne le voudrait et qui mérite que l'on s'y attarde, juste pour apprécier les moyens techniques mis en place pour être fidèle à l'imagination de Karel Zeman.

Informations

Détails du Film La magie Karel Zeman (Vánocní sen)
Origine Indisponible Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Animation
Version Cinéma Durée 46 '
Sortie 21/01/2015 Reprise -
Réalisateur Karel Zeman - Borivoj Zeman - Eugen Spaleny Compositeur Zdenek Liska
Casting
Synopsis Programme de 5 courts métrages d'animation réalisés par Karel Zeman. "Rêve de Noël", "Le Hamster", "Le fer à cheval porte-bonheur", "Monsieur Prokouk horloger" et "Inspiration".

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques