Critique Respire

Respire
Avec Respire, Mélanie Laurent ne rate pas foncièrement son sujet, mais se complait quelque peu dans une certaine facilité.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

Le lycée, les professeurs, les cours, l’amour, l’amitié, les emmerdes.... L’âge du lycée n’est point facile pour tout le monde surtout quand on est une jeune fille fragile, timide, frêle et dont les parents ne sont exempts de tout reproche. Cette jeune fille se nomme Charlene dit "Charlie", jeune fille banale de province dont la vie est loin d’être reluisante, attrait à aucun rêve, fille de parents immatures et dépressifs. Son quotidien est nourri des interminables cours, de ses potes légèrement lourds, de son amie pleurnicheuse et de sa mère pleurnicheuse aussi des départs successifs de son père. Un jour, en plein cours de math, Sarah débarque de n’importe où. S’installant auprès de Charlie, ils ne quitteront plus, une relation à la vie à la mort. Mais les contes et merveilles de Sarah sont trop beaux pour être vrais, sa mère travaillant dans une action humanitaire en Afrique, la jeune fille étant chez sa tante le temps que sa mère rentre en France. Mais le temps passe, les jeunes filles partent en vacance ensemble, Sarah change, son comportement devenant intrigant, colérique, jalouse, impulsive. Qui est vraiment Sarah ?

Respire s'étouffe vite dans une banalité téléfilmique maintes fois vu.

Après un très joli premier long-métrage, Les Adoptés, sortie en 2011, Melanie Laurent revient avec Respire, film dont le regard de la comédienne est porté sur les adolescentes, plus précisément sur la relation de deux jeunes filles communes a toutes petites françaises de notre époque. Juste dans sa vision, Mélanie Laurent ne se conditionne pas dans l’évaporation trop facile d’un lycée parisien. Elle souhaite parler au plus large public qui soit et décrit des enfants de la France, deux jeunes filles en manque total de repère. De cette souffrance va naitre une relation tendre puis tendue, une sorte de distance envieuse que toute personne a déjà au moins une fois connu. Car sous ses déblatérations utopiales, qui est vraiment Sarah ?

Révélation faite, conclusion du deuxième acte et relance intéressante pour le troisième et dernier quart du film, Mélanie Laurent n’en fera presque rien et s’enfermera dans les toilettes du lycée a faire circuler des ragots et monter la tension d’un film guider par les codes du thriller. Respire est un long-métrage sur les problèmes d’adolescent, leurs rapports conflictuels, leurs jalousies et leurs dépressions naissantes. Alors la réalisatrice n’évite point les balises trop lourdes de la persécution, le harcèlement moral que subit Charlie suite au tournant. Agression, abus, raillerie et perversité seront le lot de la jeune fille pendant le troisième acte. Respire entre dans une banalité digne d’un téléfilm de France 2 le mercredi soir ouvrant le débat d’un talk à 22h30. Idéal comme outil pédagogique, le spectateur restera sur cette frustration, cette révélation faite, presque écrite d’avance, mais dont la metteuse en scène ne fera strictement rien. Là était son point central, le retournement crucial d’un film qui ne demander pas tant, mais aurait évité cette affligeante continuité banale versant d’absurde manière dans le fait divers.

Josephine Lapy dévore l’image par sa singularité et sa beauté effacée.

Avec Respire, Mélanie Laurent ne rate pas foncièrement son sujet, mais se complait quelque peu dans une certaine facilité. Peut-être était-ce son aspiration, cette volonté à alarmer le spectateur des conditions parfois inconfortable et leurs rencontres avec des camarades malades. Intéressant dans son amorce, Respire perd son souffle et finit par s’étouffer dans les clichés maintes fois rabattus. On retiendra surtout de Respire Josephine Lapy, jeune comédienne dévorant l’image par sa singularité et sa beauté effacée. Une carrière future à suivre de très près.

Informations

Détails du Film Respire
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 92 '
Sortie 12/11/2014 Reprise -
Réalisateur Mélanie Laurent Compositeur Marc Chouarain
Casting Joséphine Japy - Isabelle Carré - Lou de Laâge - Thomas Soliveres - Carole Franck - Claire Keim - Radivoje Bukvic (as Rasha Bukvic) - Roxane Duran
Synopsis Charlie, une jeune fille de 17 ans. L’âge des potes, des émois, des convictions, des passions. Sarah, c’est la nouvelle. Belle, culottée, un parcours, un tempérament. La star immédiate, en somme. Sarah choisit Charlie.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques