Critique Souvenirs de Marnie (Omoide no Marnie)

Souvenirs de Marnie
Un film d'animation à l'immense potentiel poétique gâché par un scénario aux ficelles bien trop prévisibles.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film d'Animation

Remarqué avec Arietty, le petit monde des chapardeurs, Hiromasa Yonebayashi réalise avec Souvenirs de Marnie son deuxième long-métrage d'animation produit par les célèbres studios Ghibli. Le film raconte l'histoire d'Anna, une jeune fille timide et asthmatique que sa mère adoptive envoie un moment à la campagne au bord de mer afin qu'elle puisse se reposer et guérir un peu de ses crises. Chez une tante et un oncle qui se montrent très gentils avec elle, Anna fait bientôt la rencontre de Marnie, une fille de son âge qui habite dans une maison de l'autre côté d'un marais. Mais la maison, resplendissante la nuit, n'est qu'un bâtiment délabré en pleine journée et Anna se rend compte que Marnie est bien étrange...

Pas de doute, avec cette histoire au potentiel poétique, nous sommes bel et bien dans un film d'animation japonais et un Ghibli qui plus est. Si la qualité de l'animation est reconnaissable entre mille et que le soin apporté aux décors et aux bruitages est extrêmement pointilleux, Souvenirs de Marnie n'a pas le charme que l'on espérait. La faute à une histoire dont les ficelles sont tellement grosses qu'elles empêchent toute magie et toute poésie d'entrer.

La magie n'opère pas tout à fait dans cette nouvelle production des studios Ghibli, au scénario assez prévisible.

Le film souffre tout d'abord d'un défaut majeur, celui de ne pas avoir un personnage principal attachant, chose nécessaire dans tout film d'animation qui se respecte si l'on veut pouvoir s'intéresser à ce personnage et à ses aventures. En effet, on a beau comprendre les raisons qui poussent Anna à être aussi timide et aussi mal à l'aise avec les gens, elle ne nous est pas particulièrement sympathique pour autant. Il faut dire que ses réactions excessives, ses émotions à fleur de peau et sa naïveté à propos de Marnie sont parfois sidérantes et on se retrouve à avoir du mal à la supporter tout en voulant tout de même des réponses à nos questions. Reposant essentiellement sur le mystère qui lie Anna à Marnie, le film se révèle de moins en moins subtil au fil de son déroulement, laissant entrevoir son explication beaucoup trop tôt ce qui fait s'envoler l'émotion subitement et qui rend les dernières scènes pleines de lourdeurs.

Il est dommage de voir le potentiel de ce film ainsi gâché par un scénario trop classique qui raconte une histoire que l'on a déjà vu plusieurs fois. Mais ne soyons pas trop durs non plus, si l'émotion n'est pas vraiment de mise, la beauté est là. Celle des décors avant tout et puis celle de Marnie aussi, cette enfant qui se clame libre et joyeuse mais qui est délaissée par des parents trop occupés à se faire une place dans le monde. Elle et Anna se complètent, cette dernière se sentant plus une charge qu'autre chose pour sa mère adoptive. Si le récit aborde de façon originale l'importance de la place des parents dans la vie d'un enfant, c'est son aspect fantastique, presque onirique qui intéresse en premier lieu et c'est malheureusement sur cet aspect que Souvenirs de Marnie est un film loupé, malheureusement trop maladroit et trop étriqué pour émerveiller complètement et nous en sommes les premiers déçus.

Informations

Détails du Film d'Animation Souvenirs de Marnie (Omoide no Marnie)
Origine Japon Signalétique Tous Publics
Catégorie Film d'Animation Genre Animation
Version Cinéma Durée 140 '
Sortie 14/01/2015 Reprise -
Réalisateur Hiromasa Yonebayashi Compositeur
Casting Nanako Matsushima - Susumu Terajima - Kazuko Yoshiyuki - Toshie Negishi
Synopsis Très solitaire, et renfermée, Anna a perdu ses parents très jeune, et vit en ville avec ses parents adoptifs. Lorsque son asthme s’aggrave, sa mère adoptive l’envoie chez des parents, les Oiwa, qui vivent près de la mer dans un petit village au nord d’Hokkaïdo. Pour Anna, c’est le début d’un été d’aventures qui commence par sa découverte d’une grande demeure construite au cœur des marais, non loin du village. Même si elle semble avoir quelque chose de familier pour elle, La Maison des Marais, comme l’appellent les villageois, est inhabitée depuis bien longtemps. Et c’est là-bas qu’elle va faire la rencontre d’une étrange et mystérieuse fille : Marnie…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques