Critique Marie Heurtin

Marie Heurtin
Cette histoire est inspirée de faits réels qui se déroulés en France à la fin du 19e siècle. Née sourde et muette, Marie Heurtin est une jeune fille de 14 ans en totale incapacité de communiquer...

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

Cette histoire est inspirée de faits réels qui se déroulés en France à la fin du 19e siècle. Née sourde et muette, Marie Heurtin est une jeune fille de 14 ans en totale incapacité de communiquer. Son père en désespoir de cause se rend à l’institut de Larnay où des religieuses prennent en charge des jeunes filles sourdes. Malgré le scepticisme de la mère supérieure, une jeune religieuse, Sainte Marguerite se fait fort de s’occuper de Marie et de tout faire pour la sortir de sa nuit.

Deux ans après sa belle, mais ennuyeuse, adaptation de L’Homme qui Rit de Victor Hugo, Jean-Pierre Ameris retrouve Isabelle Carré pour Marie Heurtin. Suite d’avoir été une Émotive Anonyme auprès de Benoît Poelvoorde, elle incarne avec tact et douceur cette religieuse dont la vie ne tient qu’à un souffle. L’arrivée de Marie Heurtin va la sortir de son potager et lui donner un but de garder vie pour prendre sous son aile cette jeune sauvageonne complètement incontrôlable. Une rencontre décisive pour ces deux petits êtres fragiles.

L'histoire émouvante et tendre d'une rencontre décisive entre deux êtres extraordinaire.

En plein coeur de cette bâtisse où les religieuses donnent un cadre idéal pour l’épanouissement de ces jeunes handicapées, Marie va débuter sa vie et commencer son apprentissage et sa découverte du monde qui l’entoure. Soeur Marguerite va lui consacrer toute sa fin de vie, une vie à élever cette jeune fille qu’elle n’aura jamais. L’apprentissage se fera sous la caméra discrète de Jean-Pierre Ameris, se résolvant a ne capter de la plus simple des manières cette émouvante éducation.

Alors, le long métrage Marie Heurtin se posera doucement sur les épaules bien fines d’Isabelle Carré. Actrice douce et fragile, elle capte toute notre empathie par ses petits yeux lumineux. Car de cette fusion totale, elle se battra pour vivre luttant jusqu’au bout pour réussir sa dernière mission auprès de Dieu. Marie Heurtin sera son accomplissement. Grâce à Soeur Marguerite, cette belle et touchante jeune fille comprendra la vie. Elle ne sera plus dans ce brouillard, cette nuit sombre et inconnue. Marie Heurtin, du bout de ses doigts, par l’odeur de la nature, verra ce qui l’entoure appréhendant la vie avec gaieté et envie.

Belle, Isabelle Carré, actrice lumineuse, nous emporte par son courage et sa patience à travers ce beau long métrage.

Dans un dernier ballet de gestes, un tourbillon d’émotion tirant notre bien-être de son lit, on verra, grâce au metteur en scène et avec Soeur Marguerite, Marie devenir une jeune fille épanouie, communiquant enfin avec ses parents et prendre par le cou la vie tout entière. La soeur aura fait de Marie cette épreuve devenue un exemple, sa descendance devenue pivot, l’image de son héritage d’un Nouveau Monde en construction avec ces nouvelles épreuves à surmonter. Un espoir qui encourage à lutter, à prendre sa chance et à revendiquer sa place dans le monde, en dépit de tous nos handicaps.

Informations

Détails du Film Marie Heurtin
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame - Biopic
Version Cinéma Durée 98 '
Sortie 12/11/2014 Reprise -
Réalisateur Jean-Pierre Améris Compositeur Sonia Wieder-Atherton
Casting Isabelle Carré - Ariana Rivoire - Brigitte Catillon - Noemie Churlet - Gilles Treton - Laure Duthilleul
Synopsis Cette histoire est inspirée de faits réels qui se sont déroulés en France à la fin du 19ème siècle. Née sourde et aveugle, Marie Heurtin, âgée de 14 ans, est incapable de communiquer avec le reste du monde. Son père, modeste artisan, ne peut se résoudre à la faire interner dans un asile comme le lui conseille un médecin qui la juge « débile ». En désespoir de cause, il se rend à l’institut de Larnay, près de Poitiers, où des religieuses prennent en charge des jeunes filles sourdes. Malgré le scepticisme de la Mère supérieure, une jeune religieuse, Sœur Marguerite, se fait fort de s’occuper du « petit animal sauvage » qu’est Marie et de tout faire pour la sortir de sa nuit...

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques