CRITIQUE Hard Day (Moo-deom-kka-ji Gan-da)

Hard Day

Critique du Film

Ko Gun-su est un lieutenant de police coréen loin d'être irréprochable, il fait partie de ces policiers pourris qui se font de l'argent en extorquant les commerçants. A croire que le destin se venge quand il fait tomber une pluie d'ennuis sur lui. En effet, alors que son équipe subit une enquête interne et qu'il se rend à l'enterrement de sa mère, Ko Gun-su renverse un homme sur la route. Quand il constate le décès, il préfère planquer le cadavre dans son coffre plutôt que d'avoir à tout expliquer. Il ignore qu'il n'est pas encore au bout de ses peines.

Si Hard Day est un thriller, l'approche du réalisateur Kim Seong-hun ne manque pas d'humour. Inspiré par l'univers des frères Coen, le réalisateur fait tomber tellement d'ennuis sur son personnage que l'accumulation en devient comique sans pour autant être ridicule. Arrêté et malmené par ses propres confrères, obligé de cacher le corps de sa victime dans le cercueil de sa mère, pris au piège par un maître-chanteur qui ne plaisante pas, Ko Gun-su s'en prend plein la tronche pendant tout le film. S'il ne fait pas dans la finesse, Hard Day (qui porte bien son nom) fait dans l'efficace. Le film commence alors que le personnage a déjà des problèmes et chaque décision qu'il prend semble lui en créer d'autres, comme s'il était pris au piège d'un tourbillon infernal qui veut lui en faire baver et les sadiques spectateurs que nous sommes prenons plaisir à le voir se démener comme un fou pour s'en sortir.

Un thriller coréen pas toujours crédible mais relativement jouissif, nous montrant la pile d'ennuis qu'un policier s'attire en renversant un piéton et en dissimulant son crime.

Pas toujours crédible dans son scénario, Hard Day préfère se concentrer sur son rythme effréné et nous offre un moment sous adrénaline assez réjouissant sans pour autant égaler la maestria de ses modèles (Bong Joon-ho, Park Chan-wook). Mais cela ne nous empêche en aucun cas de profiter du film, dont l'aspect humoristique n'hésite pas à puiser son inspiration dans les cartoons. Grâce à une mise en scène relativement habile, le réalisateur parvient à nous faire oublier les incohérences de son histoire. Il faut dire que l'on n'a pas trop le temps de réfléchir et que la subtilité n'est pas toujours au rendez-vous. Il n'empêche que l'on se prend au jeu et que l'on en vient à plaindre le personnage qui est pourtant loin d'être un enfant de chœur. Les policiers coréens en prennent d'ailleurs pour leur grade dans le film. S'ils ne sont pas corrompus, ils sont incompétents. Flic pourri, Ko Gun-su nous est tout de même attachant dans la mesure où l'ennemi auquel il se retrouve confronté est bien pire que lui. Après tout, lui s'est contenté d'extorquer de l'argent sans rien faire de plus. S'il a nié vouloir critiquer la police de son pays, Kim Seong-hun en brosse un portrait assez critique qui n'hésite pas à forcer les traits de caractère de ses personnages . Mais au final, c'est assez jouissif alors on ne se plaint pas.

Note : Intéressant dans son ensemble. Verdict : Intéressant dans son ensemble.

Alexandre Coudray

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.