Critique Odd Thomas Contre les Créatures de l'Ombre (Odd Thomas)

Odd Thomas Contre les Créatures de l'Ombre
Odd Thomas Contre les Créatures de l’Ombre est un divertissement justement calibré grâce à un casting qui se donne dur comme fer, une réalisation solide et efficace et des effets spéciaux de très bonne facture. Stephen Sommers continue sur sa...

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

S’il y a bien des réalisateurs qui se font discrets, Stephen Sommers en fait grandement partie. Auteur d’une filmographie d’à peine une dizaine de films, pour une renommée qui s’est forgée dès le milieu des années 90 avec son adaptation live du Livre de la Jungle et surtout son explosion en 1999 avec La Momie. Fort d’une renommée indéniable auprès de ses fans, on ne l’avait pas vu à l’œuvre depuis 2009. Il revient directement dans nos bacs cette année avec l’adaptation du bouquin L’étrange Odd Thomas de Dean R. Koontz. Odd Thomas est un médium ayant le pouvoir de voir les morts. Il voit également ce qu’il appelle des Bodachs, d’immondes créatures se nourrissant des pulsions meurtrières de l’homme pour les pousser au chaos. Lorsque ses visions se précisent annonçant un massacre sans précédent, Odd va alors tout mettre en œuvre pour sauver sa ville.

Odd Thomas est un film fantastique d’un très bel acabit.

Odd Thomas Contre les Créatures de l’Ombre met en vedette Anton Yelchin qui, à l’âge de 25 ans, accuse déjà une filmographie impressionnante parmi laquelle on retiendra les films Le Masque de l’Araignée, Alpha Dog, Terminator Renaissance, Star Trek, Fright Night ou plus récemment Only Lovers Left Alive. Non content d’avoir un palmarès assez qualitatif en si peu d’années de carrière, le bonhomme est franchement doué. Portant le projet sur ses épaules, il donne magnifiquement vie au personnage d’Odd. Alors oui, la télévision et Jennifer Love Hewitt ayant sacralisé la médiumnité avec Ghost Whisperer ne pourront vous empêcher de vous traverser l’esprit durant le visionnage. Seulement, le livre ayant été publié deux ans avant l’arrivée de la série, on est en droit de penser que cette histoire s’impose comme légitimement en place la première. Mais là n’est pas le propos. Odd Thomas est un film fantastique d’un très bel acabit. Si Anton Yelchin est détonnant, n’oublions pas de mentionner Willem Dafoe et la sublime Addison Timlin qui se donnent à cœur joie dans cette folle aventure. Le trio de tête assure le show d’une main de maître et c’est réellement plaisant, surtout de la part de Dafoe, de voir des acteurs prodigieux s’offrir une escapade légère, mais jouer le plus sérieux du monde. Au milieu d’eux, on se surprendra à rire d’un certain comique de situation pas spécialement dans la ligne de mire première de Sommers, mais qui agrémente le film d’une sous-couche fortement délectable. D’autant plus que Stephen Sommers offre un caméo hilarant à son acteur fétiche, Arnold Vosloo (le mythique Imhotep de La Momie ou encore l’homme de main Zartan dans G.I. Joe : le Réveil du Cobra), qui ne manquera pas d’être remarqué.

Stephen Sommers amène une réalisation dynamique et constante.

Œuvre de divertissement dans son essence la plus pure, Stephen Sommers amène une réalisation dynamique et constante. Avec un rythme effréné mené tambour battant, on en prend plein les mirettes et ce n’est pas pour nous déplaire. Sans pour autant avoir valeur à révolutionner le genre, Odd Thomas se place en tant qu’achat légitime, ne serait-ce que pour admirer la continuité de l’envie de Sommers à proposer ce qui le fait vibrer depuis qu’il est enfant. En effet, son dernier film, G.I. Joe : le Réveil du Cobra, était déjà une image fascinante blockbusterienne où le réalisateur s’amusait à jouer avec ses figurines grandeur nature comme un petit fou s’octroyant des explosions à tout va. Outre le divertissement inéluctable qui ressort dans notre avis sur Odd Thomas, on y perçoit également une envie d’élever ses propos au-delà du film fantastique familial. Ainsi, Sommers s’octroie quelques séquences assez chocs qu’il nous faut prévenir les personnes les plus sensibles d’entre vous. Il y a une inspiration très typée Massacre à la Tronçonneuse qui se dégage de l’univers du suspect principal du film. Sa ferme à l’abandon en sera d’ailleurs le parfait exemple avec les morceaux de corps humains qui parsèment la cuisine. Odd Thomas se place ainsi comme un divertissement pour ados de très bonne facture et qui nous redonne foi à tous les stéréotypes du genre Twilight qui préfèrent privilégier l’effervescence des hormones de ces demoiselles au profit de la qualité. Sommers n’en oubliera pas de jouer l’inévitable carte sensible qui incombe à ce type de métrage. Une fois encore, Anton Yelchin démontrera l’étendue de ses capacités au-delà de nos espérances nous amenant les larmes aux yeux. Une vraie touche finale qualitative qui place Odd Thomas au rang des DTV à acheter les yeux fermés en cette fin d’année.

Odd Thomas Contre les Créatures de l’Ombre est un divertissement justement calibré grâce à un casting qui se donne dur comme fer, une réalisation solide et efficace et des effets spéciaux de très bonne facture. Stephen Sommers continue sur sa lancée et nous conte une histoire prenante d’une manière dont lui seul sait le faire. Frais et enivrant, les dons d’Odd nous ont totalement transportés.

Informations

Détails du Film Odd Thomas Contre les Créatures de l'Ombre (Odd Thomas)
Origine Etats Unis Signalétique Sensibilité Spectateurs
Catégorie Film Genre Thriller - Fantastique
Version Direct To Video Durée 96 '
Sortie 12/11/2014 Reprise -
Réalisateur Stephen Sommers Compositeur John Swihart
Casting Willem Dafoe - Anton Yelchin - Léonor Varela - Addison Timlin - Patton Oswalt - Gugu Mbatha-Raw
Synopsis L'adaptation des livres de Dean Koontz, racontant l'histoire d'un homme qui a le pouvoir de voir les morts, sans pouvoir les entendre.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques