Critique Deux jours, une nuit

Deux jours, une nuit
Un film bouleversant qui en dit long sur la société actuelle. Pas agréable à regarder, il n'en reste pas moins parfaitement réussi, porté par la prestation pleine de grâce de Marion Cotillard.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

C'est une histoire si simple qu'elle en est déconcertante : Sandra est une femme qui sort d'une dépression nerveuse et qui risque de se faire virer de son travail. La plupart de ses collègues préfèrent empocher une prime de 1000 euros que le licenciement de Sandra leur apporterait plutôt que de l'aider à garder son emploi. La décision va être soumise à un vote un lundi matin. Dès lors, Sandra va passer un week-end à aller voir ses collègues pour leur demander de renoncer à leur prime.

C'est une tâche peu aisée à laquelle s'attelle Sandra. Elle veut garder son travail mais ne veut pas être la cause de discordes. Et comment demander à des gens qui ont autant besoin d'argent qu'elle de renoncer à 1000 euros ? Avec Deux jours, une nuit, les frères Dardenne versent dans le cinéma social pur et dur et nous montrent une réalité bien amère, celle où les gens évaluent leur confort personnel et leur argent plus qu'une vie humaine. Certes, tous les collègues de Sandra ne sont pas méchants, certains font preuve d'une humanité réconfortante alors que d'autres n'hésitent pas à lui reprocher sa demande, qui leur paraît hautement improbable. Sans juger pour autant les personnages, les réalisateurs dépeignent une réalité sociale assez déprimante où l'humanité est aspirée par les crédits et le besoin d'argent. La première question que pose les collègues de Sandra quand elle va les voir résume bien leur état d'esprit. ''Combien ont accepté de refuser la prime ?'' Voilà ce que pensent en premier lieu la plupart des gens, comme s'ils avaient besoin d'être dans la majorité pour exister. Pas besoin de prendre des risques si le collègue est le seul à voter pour refuser sa prime. La liberté d'expression et de libre arbitre est sapée par la volonté de se fondre dans un moule pour se faire accepter. Le constat est effrayant.

Un film qui pose avec réalisme un constat amer sur la société actuelle où l'argent compte plus qu'un être humain porté par une Marion Cotillard en état de grâce.

Effrayant et douloureux. Privilégiant les longs plans sans artifices, les frères Dardenne nous forcent à tout vivre en même temps que Sandra. Il faut la voir ravaler sa dignité, accepter de mendier pour une chose qui ne devrait pas exister et se faire rejeter tout simplement parce qu'elle demande un peu d'humanité et de considération. En cela, Deux jours, une nuit est un film douloureux. Il ne se regarde pas comme un simple divertissement, il se vit. La mise en scène nous met constamment dans la même situation que Sandra, on la voit répéter sa demande encore et encore à des gens différents, on la voit perdre espoir, le regagner et tenter de rester forte dans une situation qui demande du courage. Aussi désagréable que cela puisse être, le film n'en est pas moins très réussi car il sait souligner son propos sans artifice. Dans le rôle de Sandra, Marion Cotillard est superbe de grâce et de fragilité, donnant corps à un personnage pas évident à rendre complètement crédible. D'ailleurs, les frères Dardenne ne filment pas Marion Cotillard, ils filment Sandra. De bout en bout, on se laisse prendre au jeu et nos émotions sont les mêmes que celles de Sandra, décuplées par notre sentiment d'impuissance face à cette histoire qui en dit long sur la mentalité de l'être humain.

Film social certes mais aussi film profondément humain, Deux jours, une nuit a beau ne pas être agréable à voir, il fait partie de ces œuvres presque nécessaires tant il en dit long sur la société actuelle, le tout avec une simplicité déconcertante.

Informations

Détails du Film Deux jours, une nuit
Origine France - Belgique Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 95 '
Sortie 21/05/2014 Reprise -
Réalisateur Jean-Pierre Dardenne - Luc Dardenne Compositeur Non Renseigné
Casting Marion Cotillard - Fabrizio Rongione - Pili Groyne
Synopsis Sandra, aidée par son mari, n’a qu’un week-end pour aller voir ses collègues et les convaincre de renoncer à leur prime pour qu’elle puisse garder son travail.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques