Critique Tu Veux ou Tu Veux Pas

Tu Veux ou Tu Veux Pas
Tu Veux ou Tu Veux Pas n’est clairement pas un bon film. Les acteurs tombent dans une caricature vulgaire. Tonie Marshall ne délivre rien, ne partage aucune émotion si ce n’est la consternation de se retrouver devant un film insultant ouvertement...

Verdict Note : A louper sans aucun regret. A louper sans aucun regret.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Quand la discrète Tonie Marshall se paie deux icônes du glamour et du désir à la française, on obtient Tu Veux ou Tu Veux Pas. Lambert est un ancien sex-addict, reconverti en conseiller conjugal afin de se racheter une conduite, il se voit contraint d’engager la sublime Judith comme assistante. Judith est le penchant féminin de l’ancien Lambert, elle pour qui coucher dans le travail est devenu un acte bénin. Ils vont se retrouver tous les deux confrontés à des situations qui vont remettre en cause leurs principes de vie.

Tonie Marshall tombe dans un vulgaire de pacotille qui gêne.

Patrick Bruel, pour qui la Bruel Mania est finie depuis longtemps, mais subsiste encore, face à la sublime Sophie Marceau. Sur le papier, la rencontre entre les deux promettait des étincelles. La bande-annonce laissait craindre le pire puisqu’elle laissait supposer un film entièrement dédié aux courbes généreuses de la magnifique Sophie. Malheureusement, même si ce ne fut pas le cas, les craintes peuvent être avérées. Ce film est foncièrement mauvais ! Tonie Marshall tombe dans un vulgaire de pacotille qui gêne. En choisissant de dépeindre des mœurs légères de la femme libre moderne, elle se fourvoie dans un conglomérat de situations gênantes dont on ne sortira jamais satisfait. Faire de la femme un être libre pour qui coucher devient monnaie courante qu’elle que soit la situation fait réellement peur quant au respect qui lui incombe. Voir Sophie Marceau charmer un vendeur de chaussures, marié, pour aller terminer avec lui dans son arrière-boutique n’est en aucun cas signe de moment de franche rigolade ni croustillant, c’est juste gênant ! On a connu Sophie Marceau nettement plus désirable récemment dans des films comme Un Bonheur N’arrive Jamais Seul ou Une Rencontre. Ici, elle n’est que l’ombre de l’icône de désir qu’elle suscitait dans ses films précédents. Vulgaire, elle n’attirera jamais les grâces de la gent masculine. D’autant plus que Tonie Marshall ne joue pas le jeu à fond : c’est trop frileux pour être subversif ! Quitte à montrer une Marceau sexuelle et bestiale, autant lui demander de soumettre son personnage au maximum ! En face, c’est un tout petit Patrick Bruel à qui nous avons à faire. Il va sans dire que vous, mesdames, serez déçu de ne pas vous délecter des atouts charmes du bonhomme. La seule et unique scène de nudité impliquant Bruel est servie par une doublure, beaucoup plus jeune que lui, dont on ne cachera pas son visage à des années-lumière de ressembler à Patrick, ce qui nous amène aux défauts techniques du film.

De la question suggérée dans le titre du film, on répondra un grand, franc et massif NON !

Si on laisse de côté la velléité des personnages, force est de constater que la réalisation est tout aussi dépourvue d’intérêt. L’univers parisien vu par les caméras de Marshall est pauvre. Son montage ne se contente qu’aligner les séquences sans jamais vraiment oser quoi que ce soit d’innovant. Et ne parlons même pas du scénario, cliché de haute volée. Patrick Bruel est un ex-pilote de ligne qui s’est fait un malin plaisir d’allonger toutes les hôtesses qui ont travaillé avec lui. On atteint des sommets rarement égalés dans la bêtise. Pire qu’une vanne ratée faisant un bide monumental, Tu Veux ou Tu Veux Pas ne décroche qu’un léger sourire lors des séquences de thérapies qui, pour le coup, dressent le portrait type de quelques couples aux personnalités assez sympathiques. Heureusement qu’ils occupent une bonne partie du film et sauvent, in extremis, le métrage du néant total. C’est d’ailleurs le seul bon point qu’il y aurait à aller perdre son temps en salle devant cette comédie insipide. Et pour ce qui est de son côté romantique, on vous passera la fin archi-réchauffée depuis que les comédies romantiques existent. Ni fait, ni à faire, ce film est d’une indélicatesse à faire pleurer même les plus résistants comme Uwe Boll.

Tu Veux ou Tu Veux Pas n’est clairement pas un bon film. Les acteurs tombent dans une caricature vulgaire. Tonie Marshall ne délivre rien, ne partage aucune émotion si ce n’est la consternation de se retrouver devant un film insultant ouvertement son public. La femme avance dans la vie en écartant ses cuisses, l’homme est un obsédé refoulé… De la question suggérée dans le titre du film, on répondra un grand, franc et massif NON !

Informations

Détails du Film Tu Veux ou Tu Veux Pas
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie - Romance
Version Cinéma Durée 88 '
Sortie 01/10/2014 Reprise -
Réalisateur Tonie Marshall Compositeur Christophe Chassol - Philippe Cohen-Solal - Loïk Dury
Casting Patrick Bruel - Sophie Marceau - Jean-Pierre Marielle - François Morel - André Wilms - Sylvie Vartan - Philippe Lellouche - Patrick Braoudé
Synopsis Lambert, sex addict repenti, tente de se racheter une conduite en devenant… conseiller conjugal. Abstinent depuis plusieurs mois, la situation se complique lorsqu’il recrute une assistante, la séduisante Judith, dont la sexualité débridée va très vite mettre ses résolutions à rude épreuve.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques