Critique Les Croix de Bois

Les Croix de Bois
Réalisé en 1932 par Raymond Bernard, Les Croix de Bois est un tournant pour le cinéma français de l’époque.

Verdict Note : Exceptionnel ! Exceptionnel !

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

Écrire sur un long-métrage âgé de 84 ans est une chose ardue, d’une complexité venant de l’étroitesse technique mise à disposition du metteur en scène et du film lui-même. Le temps est passé, les «classiques» ne sont plus que l’ombre d’un art ayant évolué tant dans sa vision que dans sa technique. Une réalité logique procurant une sensation étrange dès l’instant où par le biais des restaurations modernes nous replongeant dans les affres du temps artistique, on touche à la création, aux balbutiements référentiels d’un futur que l’on pensait être le socle premier. Mais que nenni !

Réalisé en 1932 par Raymond Bernard, Les Croix de Bois est un tournant pour le cinéma français de l’époque. En effet, pour les besoins du long métrage, un dispositif sonore fut mis à contribution pour retranscrire le plus fidèlement les scènes de bataille de la Marne. D’un réalisme prenant et criant de vérité, le film laissa bouche-bée les spectateurs de l’époque et notamment les soldats ayant servis au front et collaborant au film. Les Croix de Bois était une super production sonnant comme une œuvre référentielle sur la Première Guerre mondiale pendant de longues années. Encore aujourd’hui, des extraits en sont tirés pour garnir les divers documentaires ou servir d’images d’archives, chose très compliquée à dénicher.

À travers ce film-fleuve et magistral d’authenticité, nous prenons part dans la ferveur et l’exaltation du début de la guerre, Demachy, encore étudiant, répond à l’appel sous les drapeaux. Il rencontre Sulphart, Bréval, Bouffioux et les autres, autrefois ouvrier, boulanger, cuisinier, désormais unis sous le nom de soldat. Ensemble, ils vont rire, ensemble ils vont se battre, ensemble ils vont perdre espoir, noyés sous une tempête de feu, d’acier et d’absurdité. Dans la brume des tranchées défigurées par les canons, les soldats font face à la cruauté de la vie quotidienne, l’attente du courrier qui déchire les cœurs, la terreur des mines cachées, les camarades qui tombent. Tandis que fleurissent les croix de bois sur les tombeaux à ciel ouvert, Demachy finit par perdre ses idéaux.

Les Croix de Bois est un classique admirable, poignant et authentique.

Les Croix de Bois se concentre sur le périple d’une escouade. Magnifique récit sur l’amitié, la fraternité et le courage d’hommes pris comme de la chaire à canon dans un affrontement les dépassant, dépassant même la nation française tout entière. Le long-métrage de Raymond Bernard est un témoignage émotionnel à la limite du documentaire sur des hommes du peuple souhaitant faire resplendir la gloire de leur nation. Les personnages principaux, avec leurs joies, leurs peines, et leurs souffrances, ont des traits de caractère bien définis permettant une empathie presque immédiate. On se cale avec ferveur auprès de Breval, Demachy, Fouillard et Sulphart. Rares sont les films où le spectateur prend place aux côtés du petit soldat, cette chaire si malléable et remplaçable dont à chaque coup de sifflet nous trépignerons de peur de ne jamais les voir revenir, leurs corps inertes gisant dans la mollesse de cette boue cannibale.

Tirant sa teneur du roman autobiographique éponyme de Roland Dorgeles, Les Croix de Bois est une œuvre fondatrice, un témoignage puisant sa hargne des tripes d’hommes ayant donné leurs illusions et pour beaucoup leurs vies pour leur pays. Le seule gratitude gagnée aura été l’accès a du matérielles de guerre dépassés et d’être pris pour de la viande juste bonne a être lâchée sur des troupes allemandes équipée et allégée de prouesse mécanique avant-gardiste et destructrice.

Les Croix de bois est un film vrai, poignant posant les bases futures d’un genre qui se délectera avec entrain des conflits prochains. Une chose rare pour le cinéma français qui mérite d’être marquer d’une croix de... Bois.

Informations

Détails du Film Les Croix de Bois
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Guerre
Version Cinéma Durée 115 '
Sortie 17/03/1932 Reprise -
Réalisateur Raymond Bernard Compositeur
Casting Charles Vanel - Raymond Aimos - Pierre Blanchar
Synopsis Dans la ferveur et l’exaltation du début de la guerre, Demachy, encore étudiant, répond à l’appel sous les drapeaux. Il rencontre Sulphart, Bréval, Bouffioux et les autres, autrefois ouvrier, boulanger, cuisinier, désormais unis sous le nom de soldat. Ensemble, ils vont rire, ensemble ils vont se battre, ensemble ils vont perdre espoir, noyés sous une tempête de feu, d’acier et d’absurdité. Dans la brume des tranchées défigurées par les canons, les soldats font face à la cruauté de la vie quotidienne, l’attente du courrier qui déchire les coeurs, la terreur des mines cachées, les camarades qui tombent. Tandis que fleurissent les croix de bois sur les tombeaux à ciel ouvert, Demachy finit par perdre ses idéaux

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques