Critique TMNT Les Tortues Ninja (TMNT)

TMNT Les Tortues Ninja
TMNT de Kevin Munroe est un film d’animation correct qui n’a pas à rougir de sa posture d’outsider dans le cœur des enfants des 90’s. Malgré tout, pour ces derniers, il n’atteindra jamais la verve des films originaux et ne donnera pas spécialement...

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film d'Animation

Première réalisation pour Kevin Munroe (Dylan Dog), TMNT annonçait un retour spectaculaire de nos tortues préférées disparues de nos salles obscures 14 ans auparavant. Prenant la part belle des meilleurs moments des histoires des trois films précédents, cet opus n’est en aucun cas un remake, mais bel et bien une suite qui s’octroie un design et un look neuf malgré une très grande inspiration de la série animée de 2003. Après la défaite de Shredder, les quatre frangins mènent une vie rangée n’ayant plus de grands ennemis à combattre. L’arrivée d’une armée de monstres va les obliger à renouer des liens perdus pour s’unir contre la plus grande menace qu’ils aient connus depuis Shredder.

Le film s’apprécie comme un long épisode de la série animée actuelle.

Entièrement tourné en images de synthèse, TMNT surprend par son look extrêmement moderne. Ayant encore en tête les gabarits des tortues des 90’s, Munroe impose des guerriers sveltes, à la limite de l’anorexie, rapides et redoutablement experts en combat. Avec un style animé qui fait amplement penser à Astro Boy (autre production d’Imagi Animation Studios), TMNT revient aux sources de l’ambiance imposée par les comics originaux : les ruelles sombres de New York reprennent la part belle pour une séance noire montée sur les chapeaux de roue. En dépit d’une animation fluide, nette et sans bavure, on en vient tout de même à regretter amèrement les films originaux. TMNT s’attribue des séquences fantastiques d’un niveau rarement, voire jamais, exploré pour la série. On s’en voit dérouté à essayer d’assimiler de nouveaux codes qui ne semblent plus nous appartenir. Même si les propos du film ne conviennent pas aux plus jeunes, le résultat est beaucoup trop enfantin pour réussir à nous charmer complètement. C’est fortement dommage car les personnages possèdent exactement toutes les caractéristiques qu’on leur connaît. Raphaël reste toujours le guerrier fort et impulsif. Donatello l’intello de service. Leonardo le sage et Michelangelo le trublion immature de la bande. A leur côté, Splinter redevient nettement plus proche du senseï qu’il fut à l’origine que le père qu’il deviendra pour ses enfants. April O’Neil et Casey Jones sont, quant à eux, entièrement remaniés pour les besoins du métrage. La première s’attribue le rôle de demoiselle perpétuellement en détresse pendant que le second devient le boulet de service et justicier empoté (image à des années lumières du bagarreur impulsif et fan de hockey qu’on a l’habitude de voir).

TMNT est un film d’animation correct.

Les bouleversements des codes risquent de ravir la plus jeune génération n’ayant pas connu les films originaux, en revanche, ils laisseront un goût d’inachevé pour les fans de la première heure. L’aventure ne marquera absolument pas au point d’exprimer l’envie d’y revenir un jour. Le film s’apprécie alors comme un long épisode de la série animée actuelle où nous ne pouvons que constater l’évolution de nos héros d’antan continuant de subsister dans une ère technologique nouvelle. Encore plus dans l’air du temps, la musique rap et techno est ici remplacée par une bande originale ponctuée par des sons relativement marqués punk rock. Sans pour autant nous déplaire, on est bien loin du cultissime Rap Ninja instauré par Vanilla Ice qu’on ne se lasse toujours pas de chanter aujourd’hui. Puisqu'on parle de réplique épique et culte, le Cowabunga employé ici est hideux et complètement hors-propos, un gros carton rouge ! D’un point de vue technique, le film rappellera le travail d’un certain Sam Raimi à l’époque de son Spiderman. New York est survolé d’une bien belle manière et la réalisation démontre, une fois de plus, son envie de s’inscrire dans une mouvance « blockbusterienne » actuelle. Le coup des petits monstres émergeant aux quatre coins de la ville ne sera pas sans rappeler non plus les effets comiques qu’on retrouvait dans la franchise Men in Black. Véritable panel culturel du cinéma de ces vingt dernières années, TMNT ne parlera aux adultes qu’en ces termes-ci.

TMNT est un film d’animation correct qui n’a pas à rougir de sa posture d’outsider dans le cœur des enfants des 90’s. Malgré tout, pour ces derniers, il n’atteindra jamais la verve des films originaux et ne donnera pas spécialement l’envie d’y revenir un jour.

Informations

Détails du Film d'Animation TMNT Les Tortues Ninja (TMNT)
Origine Etats Unis Signalétique Interdit aux moins de 10 ans
Catégorie Film d'Animation Genre Action
Version Cinéma Durée 87 '
Sortie 11/04/2007 Reprise -
Réalisateur Kevin Munroe Compositeur Klaus Badelt
Casting Laurence Fishburne - Mitchell Whitfield - Sarah Michelle Gellar - James Arnold Taylor - Chris Evans - Mikey Kelley - Nolan North - Zhang Ziyi - Mako - Patrick Stewart
Synopsis Depuis la défaite de leur ennemi juré The Shredder, les liens se sont distendus entre Leonardo, Raphael, Donatello et Michelangelo. Leur vieux gourou, le rat géant Splinter fait tout ce qu'il peut pour maintenir un semblant de cohésion au sein de cette tumultueuse équipe, et s'inquiète d'autant qu'il sent planer une lourde menace sur New York. De fait, le richissime industriel Max Winter est en train de lever une vaste armée de monstres aux fins de dominer le monde. Aidés de leurs fidèles comparses April O'Neil et Casey Jones, nos Tortues vont devoir livrer le plus féroce combat de leur vie en affrontant à nouveau le mystérieux clan des "Foot", recruté par le diabolique Winter...

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques