Critique Les Tortues Ninja 2 (Teenage Mutant Ninja Turtles 2 : the Secret of the Ooze)

Les Tortues Ninja 2
Les Tortues Ninja 2 est un divertissement familial de très bonne facture comme on aimerait en voir encore plus aujourd’hui. Les animatroniques signées par la fabuleuse société Jim Henson’s Creature Shop font encore mouche. Comme un bon vin qui...

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Fort du succès commercial du premier opus, les tortues ninja se sont offert une suite un an après. Cette fois-ci, ils mettent la main sur le fameux liquide qui les a transformés jadis. Seulement, croyant remonter la source du problème, ils vont se retrouver confrontés à Shredder, qui a survécu suite à leur dernière altercation, et qui compte bien utiliser ce liquide radioactif afin de créer deux mutants sauvages qui l’aideront à régner sur le monde. Les tortues s’allient à un professeur de labo et un jeune livreur de pizza adepte des arts martiaux afin de contrer les plans du diabolique Shredder.

Les Tortues Ninja 2 fait la part belle aux valeurs enfantines et divertissantes qui lui incombe.

Nettement moins sombre et violent que son prédécesseur, Les Tortues Ninja 2 fait la part belle aux valeurs enfantines et divertissantes qui lui incombe. N’ayant pu contrer la censure qui leur a imposé quelques remaniements de scénario dans le but de ne pas choquer le jeune public, il y a un esprit cartoon qui transpire dans la pellicule de ce film. Dès son ouverture, les gags pleuvent dans tous les sens. Le combat d’ouverture est d’ailleurs grandiloquent. Sur une musique très marquée techno / rap 90’s, les punchlines pleuvent au rythme des bourre-pifs qui sont envoyés avec une dextérité comique déconcertante. C’est bon enfant et ça donnera d’ailleurs le ton au film. On oublie les chroniques d’adolescents atypiques et tous les problèmes qui en suivent qu’on avait apprécié dans le premier volet pour s’intéresser au côté purement enfantin qui se dégage de nos héros du jour. Il ne faut pas oublier que ces tortues ont l’âge et l’attitude d’adolescents de 15-16 ans, chose que leur père d’adoption, Splinter, ne manquera pas de nous le rappeler en les appelant « fils » d’une manière paternalo-protectrice. Avec ses innombrables pizzas dévorées à l’écran, cet opus traite, subtilement, d’une certaine idée de l’indépendance chez l’adolescent moyen. Rappelons-le, ils vivent chez April O’Neil puisque leurs égouts sont désormais sous le contrôle de leur gang ennemi. Ils se mettront en quête d’une nouvelle demeure. Par cet aspect et cette envie de les faire voler de leurs propres ailes, le réalisateur, Michael Pressman, fait une critique de l’adolescent moderne tombant dans la facilité du vice de la malbouffe. Bon ok on pousse peut-être un peu trop loin notre analyse.

Les animatroniques signées par la fabuleuse société Jim Henson’s Creature Shop font encore mouche.

Les Tortues Ninja 2 est un divertissement pour enfant made in 90’s comme on n’en fait plus. Elle est loin l’époque où on savait amuser la jeunesse sans la prendre pour des imbéciles. Quand bien même l’attitude extrêmement puérile des deux monstres de Shredder, Rahzar et Tokka, pourrait nous faire mentir, rappelons-nous qu’ils sont plus ou moins inspirés des deux benêts de la série animée, Bebop et Rocksteady. Les créateurs du comics original ayant refusé aux studios de les introduire directement, la copie s’en retrouve encore plus ressemblante. Ils sont bêtes et méchants, mais terriblement attachants. La valeur culte qu’ils apportent découle d’ailleurs avec les expressions, cultes elles aussi, qui surviennent dans le film. En effet, c’est dans cet épisode que nous entendrons pour la seconde fois, et d'une manière bien plus chevaleresque que dans le premier épisode, le fameux « Cowabunga » lancé par Splinter après qu’il ait délivré ses enfants. S’étendant jusque dans sa bande originale, l’autre réplique culte du film nous la devons au rappeur Vanilla Ice. En plus de faire un caméo loufoque pour une scène de bagarre au rythme de son flow, il participera à la création du fameux Rap Ninja et son désormais célèbre « Go, ninja, go, ninja, go ! » qui résonne encore dans toutes les têtes des mômes ayant grandis avec cette série de films. C’est impossible pour nous d’être le plus objectif possible tant la tendresse que nous nourrissons pour cette saga est forte. Même s’il faut bien avouer que certaines blagues sont limites lorsqu’on les voit aujourd’hui, force est de constater que la verve de l’époque fonctionne encore agréablement et est susceptible de charmer la jeune génération actuelle comme nous le fûmes à l’époque avec toute l’équipe Retro, Mlb en tête !

Les Tortues Ninja 2 est un divertissement familial de très bonne facture comme on aimerait en voir encore plus aujourd’hui. Les animatroniques signées par la fabuleuse société Jim Henson’s Creature Shop font encore mouche. Comme un bon vin qui prend de l’âge, le film de Michael Pressman n’a pas fini de bercer l’enfant qui sommeille au fond de nous, cowabunga !

Informations

Détails du Film Les Tortues Ninja 2 (Teenage Mutant Ninja Turtles 2 : the Secret of the Ooze)
Origine Etats Unis - Chine Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Action - Comédie
Version Cinéma Durée 88 '
Sortie 17/07/1991 Reprise -
Réalisateur Michael Pressman Compositeur John Du Prez
Casting David Warner - François Chau - Michelan Sisti - Lief Tilden - Mark Caso - Kenn Scott - Paige Turco - Vanilla Ice - Ernie Reyes Jr.
Synopsis Les quatre Tortues ninja parviennent à découvrir l'origine de la substance ayant provoqué leur mutation. Malheureusement, le terrible Shredder la découvre avant eux et l'utilise pour muter et décupler ses forces.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques