Critique Paradise Lost

Paradise Lost
Pour un premier film, le néo cinéaste s'en sort bien après avoir fourni un scénario qui tient la route, entouré de très bons acteurs et d'un cadre en permanence inégal, Andrea Di Stefano nous livre avec Paradise Lost, un long métrage violent et...

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Adélaïde Beau

Critique du Film

Après avoir longtemps été acteur avec une formation de comédie à New York en poche, l'italien Andrea Di Stefano se lance pour la première fois dans la réalisation. Et pour ce premier essai, il a décidé de ne pas faire les choses à moitié, car non seulement il a réalisé ce long-métrage, mais a également écrit ce scénario en trois semaines après avoir pris des notes pendant près de trois ans. Écriture express donc pour Paradise Lost qui raconte l'histoire du terrifiant Pablo Escobar. Ce qui a passionné ce cinéaste novice est l'image que Pablo Escobar véhicule, à la fois adulé et détesté, il était donc intéressant de montrer le côté solaire et la part d'ombre de ce narcotrafiquant colombien.

Afin de raconter l'histoire de cet homme à la personnalité complexe, Andrea Di Stefano a décidé d'inventer un personnage qui fera s'éloigner le film du biopic en la personne de Nick, subtilement interprété par Josh Hutcherson l'un des héros de la saga Hunger Games. À l'origine venue en Colombie pour rejoindre son frère, ce personnage rencontrera Pablo Escobar par le biais de sa très jolie copine, la nièce de Pablo. Une machine infernale va alors commencer et le suspense que le réalisateur a instauré sera prenant dès la deuxième partie du film. La première étant consacrée à installer l'histoire dans son ensemble. L'angoisse que Paradise Lost arrive à faire vivre aux spectateurs est en partie due au scénario qui fait grimper le côté sombre du long métrage scène par scène. Il n'y a que peu de bon sentiment. Andrea Di Stefano s'étant énormément documenté au point d'en être devenu un enquêteur professionnel, il a ainsi voulu montrer la cruelle vérité par le biais d’anecdotes qui s'étaient réellement produites.

Comme le dit si bien l'affiche « Personne n'échappe à Pablo Escobar » et personne n’échappera non plus au talent du grand Benicio Del Toro.

Et comme le dit si bien l'affiche «Personne n'échappe à Pablo Escobar» et bien, personne n’échappera non plus au talent du grand Benicio Del Toro, plus vrai que nature dans le rôle du criminel le plus contesté de cette époque. L'acteur est une nouvelle fois au sommet de son art et tout comme un Daniel Day Lewis, le Portoricain a cette capacité à se glisser dans la peau de ses personnages et réellement bluffer le public. Il l'avait déjà prouvé dans le biopic de Che Guevara de Steven Soderbergh ou il avait d'ailleurs remporté le prix d'interprétation au festival de Cannes en 2008. Une fois de plus, il réitére tout bonnement l’expérience avec une facilité déconcertante. Paradise Lost c'est également l'occasion d'aller visiter la Colombie, ce magnifique pays qui reste victime de cette violence quotidienne. Andrea Di Stefano dessine ici une peinture complexe de ce pays meurtri, mais qui n'en reste pas moins, grâce à ses paysages, splendide. Pour un premier film, le néo cinéaste s'en sort bien. Après avoir fourni un scénario qui tient la route, il s'entoure de très bons acteurs et d'un cadre en permanence inégal.

Andrea Di Stefano nous livre un long métrage violent et plein de suspense.

Andrea Di Stefano nous livre un long métrage violent et plein de suspense qui vaut le coup d'être vu pour ceux qui s’intéresseraient à la psychologie de Pablo Escobar et toute l’excitation qu'il suscite encore aujourd'hui dans son pays, la Colombie.

Informations

Détails du Film Paradise Lost
Origine France - Espagne - Belgique Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Thriller
Version Cinéma Durée 114 '
Sortie 05/11/2014 Reprise -
Réalisateur Andrea Di Stefano Compositeur Max Richter
Casting Josh Hutcherson - Benicio Del Toro - Ana Girardot - Carlos Bardem - Brady Corbet - Claudia Traisac
Synopsis Nick pense avoir trouvé son paradis en rejoignant son frère en Colombie. Un lagon turquoise, une plage d’ivoire et des vagues parfaites ; un rêve pour ce jeune surfeur canadien. Il y rencontre Maria, une magnifique Colombienne. Ils tombent follement amoureux. Tout semble parfait… jusqu’à ce que Maria le présente à son oncle : un certain Pablo Escobar.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques