Critique Le Gendarme et les Gendarmettes

Le Gendarme et les gendarmettes
Dernier film d'une saga qui commence à s'essouffler, Le Gendarme et les gendarmettes parvient tout de même à opérer son charme.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

Sixième et dernier opus d'une série de films qui a toujours rencontré le succès public, Le Gendarme et les gendarmettes marque l'essoufflement de la saga. Commencé par Jean Girault, le film fut achevé par Tony Aboyantz après le décès de ce dernier. De Funès décédera l'année suivante, marquant alors la fin d'une époque.

Le scénario, après avoir confronté Cruchot et ses compères à des extra-terrestres, redevient plus terre à terre et raconte l'arrivée de quatre gendarmettes en stage dans la brigade de Saint-Tropez, ce qui bouleverse forcément les hommes présents. La première partie du film n'hésite pas à utiliser des blagues un peu sexistes pour mieux nous faire rire avant de devenir un peu plus sérieuse, quelqu'un enlevant mystérieusement les gendarmettes. Mais il ne faut pas se leurrer puisqu'on connaît la recette, toute intrigue esquissée par le scénario est une nouvelle fois prétexte pour accumuler les gags et pour permettre à Louis de Funès de démontrer l'étendue de son talent. Ici, on sent l'acteur un peu fatigué mais malgré tout c'est surtout lui et ses échanges avec un Michel Galabru en grande forme qui font le sel du film.

Louis de Funès, dont c'est le dernier rôle, continue de nous amuser et de s'amuser dans ce rôle taillé sur mesure pour lui.

Car il faut bien le dire, le charme et la saveur de cette sixième aventure du Gendarme se dissipent petit à petit. On voit venir la plupart des gags et au final, très peu d'entre eux sont vraiment drôles. Le film fonctionne surtout sur la relation entre les gendarmes et les gendarmettes, apportant quelque chose de nouveau à l'ensemble et sur l'absurdité quand il ose s'aventurer sur ce terrain (il faut voir l'adjudant Gerber demander à Cruchot de lui passer le volant et Cruchot retirer facilement le volant du côté gauche de la voiture pour le confier à Gerber). Rapidement, la deuxième partie du film prend des impressions de déjà-vu, empêtrée dans une intrigue sans intérêt.

Cependant, on ne peut pas reprocher au film son manque de créativité. Depuis ses débuts, la série du Gendarme accumule les gags quitte à ce qu'ils tombent à plat mais ici on rit moins que d'habitude. On sera tout de même indulgent car car certains passages, sans être hilarants, sont vraiment drôles et maintiennent notre attention. Louis de Funès, dont c'est le dernier rôle, continue de nous amuser et de s'amuser dans ce rôle taillé sur mesure pour lui et sa prestation ajoute à l'ensemble une énergie qui fait plaisir à voir. On ne boudera donc pas cet opus du Gendarme qui vient clore une série de films qui font assurément partie de notre patrimoine. Il est vrai que ce serait un peu dommage de passer à côté et de nous priver des pitreries de Louis de Funès, dont le génie comique n'est plus à prouver.

Informations

Détails du Film Le Gendarme et les Gendarmettes
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie
Version Cinéma Durée 95 '
Sortie 06/10/1982 Reprise -
Réalisateur Jean Girault - Tony Aboyantz Compositeur Raymond Lefèvre
Casting Louis De Funès - Michel Galabru - Guy Grosso - Claude Gensac - Maurice Risch
Synopsis Cruchot et ses compères doivent former un contingent de quatre jeunes gendarmettes...

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques