Critique Bodybuilder

Bodybuilder
Un film touchant sur les retrouvailles entre un fils et son père, bodybuilder préparant un concours. L'occasion d'en découvrir plus sur ce sport et de se laisser entraîner dans une histoire qui évite les clichés.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

Après Mauvaise foi et Omar m'a tuer, Roschdy Zem réalise avec Bodybuilder son troisième film. Avec un titre pareil, on s'attendait forcément à voir des gros bras et du muscle dans toute sa puissance. C'est évidemment le cas mais le film raconte bien plus que ça. Bodybuilder, c'est l'histoire d'Antoine, 22 ans, qui est obligé de fuir Lyon pour échapper à une bande de petites frappes à qui il doit de l'argent. Ce n'est pas son idée mais sa mère et son grand frère l'envoient à Saint-Étienne, chez son père, Vincent, qu'il n'a pas revu depuis des années. Les deux hommes ne se connaissent pas et n'ont pas grand chose en commun. Antoine, malgré ses ennuis, semblent vouloir continuer à s'en créer tandis que Vincent est concentré sur sa préparation intensive pour un concours de bodybuilding, sa passion.

A priori, on pourrait penser que Bodybuilder est un énième film sur les retrouvailles père/fils sans originalité. Il n'en est rien.

Peu à peu, les barrières vont se briser et les deux vont pouvoir se parler sincèrement et mieux se comprendre, Vincent laissant son fils travailler pour lui à sa salle de sport pour le sortir de ses ennuis. A priori, on pourrait penser que Bodybuilder est un énième film sur les retrouvailles père/fils sans originalité. Il n'en est rien. Le film est intelligemment écrit et évite les pièges classiques. Ici, il n'y a guère de place pour les regrets. Les deux hommes se découvrent en tâchant de laisser le passé en dehors d'eux. C'est la situation actuelle qui compte, les jours passés ensemble. Vincent n'a pas eu le temps de regretter ses actions passées. Quand il a senti son fils se détourner de lui alors qu'il avait dix ans, il a simplement arrêté d'insister pour poursuivre sa quête, celle de devenir un grand bodybuilder. A 58 ans, Vincent veut refaire un concours et le gagner, non pas pour la gloire mais pour sa propre satisfaction.

Yolin François Gauvin, dont c'est le premier rôle au cinéma, impressionne non seulement par sa stature mais par la présence qu'il impose, capable de laisser filtrer une part de fragilité à travers son jeu.

Le film parle aussi bien de la relation entre un père et un fils que du bodybuilding, qu'il aborde sous un jour nouveau. Alors qu'on pensait tous les bodybuilders complètement fous pour imposer de telles choses à leurs corps, Roschdy Zem nous montre la beauté de la chose et de la passion qui anime les culturistes, prêts à tout sacrifier pour briller, le temps d'un moment sur la scène. D'ailleurs, c'est une silhouette imposante qui domine le film, c'est celle de Yolin François Gauvin dont c'est le premier rôle au cinéma. Lui-même bodybuilder (des muscles comme ça, ça ne sort pas de nulle part !), il impressionne non seulement par sa stature mais par la présence qu'il impose, capable de laisser filtrer une part de fragilité à travers son jeu. Face à lui, les autres acteurs sont tous impeccables notamment Vincent Rottiers qui arrive à donner corps, avec justesse, à un personnage pas forcément facile à aborder puisqu'il est toujours dur de s'attacher à quelqu'un qui enchaîne les conneries aussi facilement. Et pourtant, on s'y attache à ces personnages imparfaits qui font bien ce qu'ils peuvent pour se sortir de la banalité du quotidien et au final, rien dans le film ne semble de trop. Pour une fois, chose suffisamment rare dans le cinéma français, le réalisme n'empêche pas la beauté de pointer le bout de son nez, exprimée à travers les fêlures d'un bodybuilder de 58 ans qui apprend à connaître son fils.

Informations

Détails du Film Bodybuilder
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie Dramatique
Version Cinéma Durée 104 '
Sortie 01/10/2014 Reprise -
Réalisateur Roschdy Zem Compositeur Aucun
Casting Marina Foïs - Nicolas Duvauchelle - Vincent Rottiers - Yolin François Gauvin
Synopsis À Lyon, Antoine, vingt ans, s’est mis à dos une bande de petites frappes à qui il doit de l’argent. Fatigués de ses trafics en tous genres, sa mère et son grand frère décident de l’envoyer à Saint-Etienne chez son père, Vincent, qu’il n’a pas revu depuis plusieurs années. À son arrivée, Antoine découvre que Vincent tient une salle de musculation, qu’il s’est mis au culturisme et qu’il se prépare intensivement pour un concours de bodybuilding. Les retrouvailles entre le père et le fils, que tout oppose, sont difficiles et tendues. Vincent va tout de même accepter qu’Antoine travaille pour lui afin de l’aider à se sortir du pétrin dans lequel il s’est mis. De son côté, Antoine va progressivement apprendre à découvrir et respecter la vie que son père a choisie.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques