Critique Night Moves

Night Moves
Night Moves est un film bancal dans ses idées parsemé d’un casting vraiment irréprochable. Kelly Reichardt ne sauve son film que par la présence d’acteurs talentueux qui tentent de défendre des idées radicales, dont la plus invraisemblable reste...

Verdict Note : Maladroit sur de nombreux points. Maladroit sur de nombreux points.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Passée maître dans un cinéma indépendant moralisateur et engagé, Kelly Reichardt continue son éveil des consciences avec Night Moves. S’accaparant un casting de choix, elle pose ses caméras en Oregon pour y conter le quotidien de Josh, fermier spécialiste des cultures biologiques, qui va s’associer avec Dena, une jeune militante, et Harmon, un ami au passé trouble, afin d’y exprimer ses convictions écologiques de plus en plus radicalisées. Ensemble, ils montent un coup spectaculaire afin de crier aux yeux de tous le malaise qu’ils ressentent à propos du monde mourant qui les entoure.

Kelly Reichardt se trompe dans ses intentions.

Night Moves appel, dès le départ, à prendre conscience d’un mode de vie quotidien faussé. Le petit groupe que nous suivrons a une idée bien définie des actes militants à adopter pour faire avancer les choses. Malheureusement, en nous obligeant à supporter les idéaux de ces militants extrémistes, Kelly Reichardt se trompe dans ses intentions. Elle souhaitait faire un film pour la sauvegarde de l’environnement, mais elle prône une éradication du mal par le mal. Ainsi, les héros tomberont aussi bas que les industriels qu’ils combattent. Assurant un discours profondément radical, Night Moves n’arrivera guère à faire bouger les choses. Encore plus que de constater un problème qui n’avance pas, les personnages s’embourbent dans des inepties paranoïaques qui auront raison de la patience du spectateur : jamais nous n’adhérerons à leurs idées. Film au message écolo-politique, Night Moves endurcit ses propos au point de tomber dans une caricature vaine et sans fond dont on ne sortira jamais grandit. La faute également à une réalisation beaucoup trop simpliste et monotone. Jamais le film de Kelly Reichardt n’essaiera de plaider l’émerveillement de la nature ou les bienfaits bénéfiques que nous aurions à protéger la planète en souscrivant au mode de vie défendu par les protagonistes. Pour Reichardt, le plan est simple : dépenser une fortune en matériel et produits afin de mieux organiser la révolte. Pas sûr que des militants seraient réellement prêts à investir 10 000 dollars dans l’achat d’un bateau qui ne leur servira qu’une seule fois. Et c’est là que la logique de la réalisatrice devient invraisemblable : son film n’est pas à l’image des valeurs défendues par ces gens. Peut-être que nous faisons fausse route et que le but était de dénoncer une pratique extrême du militantisme écologique, mais jamais Reichardt n’offre de contre-opinion pour aider à peser les choix. Hormis une très brève discussion entre le père de famille et son fils, lors d’un repas, jugeant les actes commis inappropriés pour le message défendu, nous sommes contraints de subir les opinions extrêmes des héros.

Night Moves est un film bancal dans ses idées parsemé d’un casting vraiment irréprochable.

Le casting, malgré le message alambiqué du film, fait pourtant preuve d’un travail irréprochable. Jesse Eisenberg démontre, avec grâce, qu’il sait faire autre chose que des films grands publics (Insaisissables, Bienvenue à Zombieland) et qu’il était parfaitement indiqué pour tenir le rôle de ce fermier aux convictions bien définies. Et que dire de Dakota Fanning qui casse enfin son image de petite fille fragile ? Après nous avoir émerveillés en interprétant Cheri Currie dans Les Runaways, elle s’offre un rôle à la hauteur de la femme qu’elle est aujourd’hui. Détonante dans sa façon d’arpenter ses idées et de les défendre corps et âme, elle donne la réplique avec toute la maestria des plus grandes. Ayant été récompensé du Grand Prix à Deauville en 2013, Night Moves aurait mérité ne pas se fourvoyer dans un conglomérat d’opinions beaucoup trop radicales, surtout que le sujet prêtait fortement à une belle controverse. En choisissant de ne s’enfermer que dans une seule et même idée, Kelly Reichardt en oublie sévèrement tous les spectateurs ne partageant pas les siennes. Plutôt que d’instruire en faisant un constat simple et des solutions que l’on peut trouver, elle tente un endoctrinement sévère qui ne convaincra jamais.

Night Moves est un film bancal dans ses idées parsemé d’un casting vraiment irréprochable. Kelly Reichardt ne sauve son film que par la présence d’acteurs talentueux qui tentent de défendre des idées radicales, dont la plus invraisemblable reste la mort par la mort (quelle idiotie !), qui n’auront aucun effet sur nous.

Informations

Détails du Film Night Moves
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Thriller - Drame
Version Cinéma Durée 107 '
Sortie 23/04/2014 Reprise -
Réalisateur Kelly Reichardt Compositeur Aucun
Casting Peter Sarsgaard - Jesse Eisenberg - Dakota Fanning - Alia Shawkat - Logan Miller
Synopsis Josh travaille dans une ferme biologique en Oregon. Au contact des activistes qu'il fréquente, ses convictions écologiques se radicalisent. Déterminé à agir, il s'associe à Dena, une jeune militante, et à Harmon, un homme au passé trouble. Ensemble, ils décident d'exécuter l'opération la plus spectaculaire de leur vie.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques