Critique Tesis

Tesis
Tesis est d’une perfection limpide. Alejandro Amenabar prouvait, dès ce premier long métrage, qu’il avait une manière significative de voir le cinéma et qu’il disposait des armes nécessaires pour en bouleverser les codes. Une masterpiece indescriptible...

Verdict Note : Exceptionnel ! Exceptionnel !

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Premier long métrage de l’espagnol Alejandro Amenabar, tourné à l’âge de 23 ans, Tesis a été un premier succès critique extrêmement salué, récompensé par sept prix Goyas (l’équivalent des Césars espagnols) dont notamment le prix du meilleur film, nouveau metteur en scène et meilleur scénario original. Tesis se focalise sur Angela, étudiante en cinéma préparant une thèse sur la violence audiovisuelle. Au cours de ses recherches, elle va tomber sur des snuff movies impliquant des victimes issues de son université. Aidée de Chema, un étudiant passionné par l’univers horrifique, elle va mener une enquête qui va remuer certains secrets hantant sa faculté.

Prodigieux ! Près de 20 ans après sa sortie, Tesis n’a rien perdu de sa force.

Prodigieux ! Près de 20 ans après sa sortie, Tesis n’a rien perdu de sa force. Amenabar ne se contente pas de mettre en scène, il y est aussi scénariste, compositeur et producteur…autant dire qu’il porte son projet à bout de bras. 5 ans avant d’exploser mondialement avec Les Autres et 8 ans avant de recevoir son oscar pour Mar Adentro, il posait déjà toutes les bases de son cinéma avec Tesis. Chef d’œuvre à la limite de la subversion, sous couvert d’un thriller classique, il déroule un savoir-faire bluffant du haut de sa jeune expérience de l’époque. Prenant le prétexte des snuff movies pour y inclure ses personnages, il doit la réussite de son film grâce aux bris des codes du genre. Incluant le spectateur au cœur de l’enquête aux côtés de la sublime Ana Torrent, il s’amuse comme un gosse à brouiller toutes les pistes. On reste ébahi pendant deux heures à se languir de trouver les réponses au beau milieu de ce labyrinthe minutieusement tracé. Le choix des plans est calibré au millimètre près, le montage suit un rythme effréné et la musique joue un facteur essentiel au bon déroulé de son sujet. Tout, absolument tout, est essentiel dans Tesis. Chaque élément fusionne d’une manière extraordinaire pour porter un sujet sensiblement banal au rang des meilleurs thrillers du genre. Ayant contribué à relancer un regain d’intérêt en Espagne pour le genre horrifique, Tesis marche honorablement sur les plates-bandes des genres au-delà du thriller qui est le sien. Tantôt comique, dramatique, horrifique ou fantastique, on ne peut s’empêcher de saluer la prouesse absolue dont fait preuve Amenabar. Bien évidemment, on pensera au 8MM de Joel Schumacher sorti 3 ans après. Avec un fond sensiblement identique (ce n’est pas courant un film traitant des snuff movies) Tesis met une dérouillée sans précédent au déjà très bon film de son homologue américain : le constat est indéniable !

Une masterpiece indescriptible sur laquelle on se doit de s’arrêter absolument !

En plus du charme évidant d’Ana Torrent, le casting est totalement impeccable. De la petite sœur (Nieves Herranz est sublime) aux apparitions subites de la victime de la fameuse vidéo, tous les personnages sont incarnés par des acteurs inspirés. Le duo principal campé par Ana Torrent et Fele Martinez est détonnant. La première fait preuve d’une richesse de jeu impressionnante alors que le second, constamment énervé, impose un charisme évidant sans jamais forcer. À l’image de l’une de leurs premières rencontres, l’un écoutant du punk rock pendant que l’autre est plongée dans un opéra, ils étaient faits pour faire des étincelles. Seulement, là où Amenabar est très fort, c’est qu’il nous fait douter d’absolument tout le monde. Outre le personnage d’Angela, héroïne fragile qui s’impose d’elle-même, on doute de la véracité des propos et des agissements de tous les autres, même Chema qui est supposé épauler Angela parvient à semer des craintes à son égard. Point essentiel qu'on retrouve dans toute la filmographie du réalisateur, il garde son suspense jusque dans ses dernières minutes. Quand bien même nous aurions eu plusieurs éléments de réponse, jamais nous n’aurons le fin mot de l’histoire avant d’être mis devant le fait accompli. Mariant ce sens de la narration avec son idée de l’horreur, et malgré son interdiction élevée vu son sujet, Tesis ne tombe jamais dans l’hyper-violence morbide. Préférant suggérer plus qu’autre chose, le film d’Amenabar requiert toutefois des nerfs solides : sa tension psychologique est extrêmement puissante ! Amenant une conclusion digne et des réponses à absolument toutes les questions qu’il pose, Tesis est une franche réussite à ne surtout pas louper, d’autant plus que Carlotta a ressorti le film dans une édition blu-ray offrant une copie à la hauteur du projet, ce serait vraiment dommage de s’en priver !

Tesis est d’une perfection limpide. Alejandro Amenabar prouvait, dès ce premier long métrage, qu’il avait une manière significative de voir le cinéma et qu’il disposait des armes nécessaires pour en bouleverser les codes. Une masterpiece indescriptible sur laquelle on se doit de s’arrêter absolument !

Informations

Détails du Film Tesis
Origine Espagne Signalétique Interdit aux moins de 16 ans
Catégorie Film Genre Thriller
Version Cinéma Durée 124 '
Sortie 04/12/1996 Reprise 02/01/2002
Réalisateur Alejandro Amenábar Compositeur Alejandro Amenábar - Mariano Marin
Casting Eduardo Noriega - Ana Torrent - Fele Martínez - Miguel Picazo - Nieves Herranz - Rosa Campillo - Rosa Avila - Francisco Hernandez
Synopsis Angela est étudiante en communication de l'image et prépare une thèse sur la violence audiovisuelle. Son professeur se propose de l'aider à chercher des films extrêmement violents à la vidéothèque de la faculté. Le lendemain, il est retrouvé mort dans une salle de projection. Avec Chema, un camarade de classe, elle décide de visionner la cassette qui se trouvait dans le magnétoscope : c'est un snuff movie, l'enregistrement d'un meurtre réel ! Une femme y est torturée à mort. Terrifiée et intriguée à la fois, elle décide avec l'aide de Chema, d'en savoir plus... Angela glisse sur un terrain dangereux qui lui vaudra peut-être de devenir la "vedette" du prochain snuff.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques