Critique Apprenti Gigolo (Fading Gigolo)

Apprenti Gigolo
Apprenti Gigolo est une comédie légère qui offre une histoire d’amour atypique soulevant des sujets sociaux / culturels extrêmement intéressants. John Turturro s’entoure d’un casting de choix et vise juste à chaque plan. Sans pour autant devenir...

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Quand le (trop) discret John Turturro décide de passer derrière la caméra, ça fait souvent de jolies étincelles. On retient surtout son premier film, Mac, qui nous avait bouleversés ainsi que son documentaire, Passione, qui était extrêmement enrichissant, sur la culture musicale napolitaine. Apprenti Gigolo est une comédie légère qui raconte l’histoire de deux amis qui décident de mettre en place un service de prostitution de luxe afin de subvenir à leurs besoins financiers. Par-delà l’aspect lucratif de la profession, ils vont connaître les déboires qu’engendre une telle activité : l’un aura les soucis rencontrés par les proxénètes, l’autre ira de la passion qu’il s’interdisait en rencontrant une femme exceptionnelle.

Apprenti Gigolo est une comédie qui porte une empreinte évidente à la Woody Allen.

Apprenti Gigolo est une comédie qui porte une empreinte évidente à la Woody Allen. Outre la présence de l’acteur / réalisateur au casting, Turturro adopte un style très proche de son compère dans l’aspect visuel et le traitement de ses personnages. Sans jamais être trop « voyeuriste », Apprenti Gigolo offre une alternative intéressante pour un sujet assez tabou. On distingue d’ailleurs deux tableaux sur lesquels Turturro s’attarde longuement. D’un côté, les plantureuses Sharon Stone et Sofia Vergara représentent le désir à l’état brut, une condition animale à la tension sexuelle forte qui ne sont là que pour assouvir les besoins primaires qui incombent à l’être humain. De l’autre côté, Vanessa Paradis se distingue par une fragilité exceptionnelle représentant l’accomplissement de l’homme dans sa quête primitive : elle est le désir et l’amour en même temps. Son personnage est de loin le plus intéressant du film d’ailleurs. Nouant des liens palpables entre son malheur et le mal-être profond dont souffre le personnage de Turturro, les deux acteurs y trouvent une complicité sans pareil. Toujours en retenue, ils nous rappellent à quel point l’amour n’a pas de religion ni de frontières. Insistant sur l’usage des mains de l’homme qui rassurent la femme, Turturro offre des séances sensorielles prenantes. Une très belle histoire d’amour née subitement sous nos yeux ébahis à un point que les quelques scènes alternatives subsistantes entre Stone et Vergara semblent artificielles, voire malsaines (on se serait bien passé du plan à 3 qui n’apporte rien si ce n’est la plastique très agréable des deux actrices).

Turturro délivre une dimension presque onirique à Apprenti Gigolo.

Qu’on se le dise également, qu’on aime ou non le personnage, Woody Allen est hilarant. Optant pour une approche radicale, il campe un père de famille au franc parlé inébranlable qui fera rire à coup sûr. S’en servant comme une soupape de pression qui régule son aspect comique, Turturro délivre une dimension presque onirique à Apprenti Gigolo amenant une sensation de plénitude extrême en fin de lecture. C’est un film qui fait réellement du bien, un film frais, dans l’air du temps et s’appliquant à n’importe quelle époque. Portant un regard intéressant sur la condition des juifs à New York, il s’illustre presque paternellement concernant l’influence qu’impose la religion dans les relations à autrui. D’ailleurs, le New York dépeint par John Turturro, tout du moins les quartiers juifs, est un New York très ensoleillé. Tourné au printemps, Apprenti Gigolo fait preuve d’une image exceptionnelle jouant sur les contrastes jaunes et orangés qu’apporte la saison. La sensation de légèreté décrite ci-dessus s’en ressent parfaitement visuellement. A l’image de l’immense acteur qu’il est, et malgré son côté très discret, Apprenti Gigolo passera inaperçu jusqu’à ce qu’on daigne lui accorder une petite chance. La fraîcheur qui nous anime en fin de parcours prend une dimension grandiloquente au point de vouloir aller à la rencontre de personnes issues d’autres milieux que le nôtre. C’est en ça que l’histoire, basique, prend une ampleur exceptionnelle : elle tient debout d’une bien belle manière grâce à la magnificence d’un casting de choix et de dialogues recherchés.

Apprenti Gigolo est une comédie légère qui offre une histoire d’amour atypique soulevant des sujets sociaux / culturels extrêmement intéressants. John Turturro s’entoure d’un casting de choix et vise juste à chaque plan. Sans pour autant devenir une référence ultime en la matière, les propos qu’il défend sont suffisamment plaisants pour qu’on puisse s’enivrer de la vague rafraichissante que renferme le film.

Informations

Détails du Film Apprenti Gigolo (Fading Gigolo)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie
Version Cinéma Durée 90 '
Sortie 09/04/2014 Reprise -
Réalisateur John Turturro Compositeur Abraham Laboriel
Casting Vanessa Paradis - Liev Schreiber - Sharon Stone - John Turturro - Sofia Vergara - Bob Balaban - Woody Allen
Synopsis Deux amis, l'un libraire, l'autre fleuriste, ont des problèmes d'argent. Le premier devient le mac du second. Ils feront le bonheur de leurs clientes.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques