Critique Pacific Rim

Pacific Rim
Guillermo Del Toro est un enfant. Un enfant de 48ans qui fonctionne à l'affect d'un imaginaire qu'il bâtit depuis son plus jeune âge. Un gamin empli de bonhommie ayant grandi dans ses cahiers remplient de monstres, ceux perçu dans les livres et films...

Verdict Note : Exceptionnel ! Exceptionnel !

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

I have a dream !

Guillermo Del Toro est un enfant. Un enfant de 48ans qui fonctionne à l'affect d'un imaginaire qu'il bâtit depuis son plus jeune âge. Un gamin empli de bonhommie ayant grandi dans ses cahiers remplient de monstres, ceux perçu dans les livres et films fantastiques croqués à pleines dents. Un cinéma de genre nourrissant son univers d'enfant puis d'adulte. Puissant hommage au dieu Harry Harryhausen et Ishiro Honda, Pacific Rim est l'aboutissement de 40ans de passion, la digestion faites d'une réalité onirique. Guillermo Del Toro, ce joyeux trublion mexicain, fait tout péter !

Pacific Rim est l'affrontement entre les Kaiju et les Jaeger. Le mot Jaeger vient de l'allemand chasseur, tandis que Kaiju vient du japonais, traduit littéralement par bête gigantesque ou bête étrange (terme désignant les monstres des films japonais comme Godzilla du fameux Ishiro Honda !). Ces fameux Kaiju ont surgies des flots déclenchant une guerre faisant des millions de victimes et épuisés les ressources naturelles de l’humanité pendant des années. Pour les combattre, une arme d’un genre nouveau a été
mise en place: de gigantesques robots, les Jaegers, contrôlés simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie grâce à une passerelle neuronale baptisée le «courant». Mais même les Jaegers semblent impuissants face aux redoutables Kaiju.
Alors que la défaite paraît inéluctable, les forces armées qui protègent l’humanité n’ont d’autre choix que d’avoir recours à deux héros hors normes : un ancien pilote au bout du rouleau (Charlie Hunnam) et une jeune femme en cours d’entraînement (Rinko Kikuchi) qui font équipe pour manoeuvrer un Jaeger d’apparence obsolète. Ensemble, ils incarnent désormais le dernier rempart de l’humanité contre une apocalypse de plus en plus imminente.

À première vue, Pacific Rim est un pur blockbuster estival. Mais il n'en est rien. Sans être l'idée première de Del Toro (on la doit à Travis Beacham (Le choc des titans)), le réalisateur mexicain la totalement fait sienne. Devenant un film à part, reflet d'un imaginaire jusqu'au boutiste, Del Toro se sert enfin d'un budget titanesque (180 millions de dollars) pour laisser champs libre à ses tentations picturales. Laissant de côté un scénario solide mais qu'il sait prétexte à son défoulement geek, Guillermo ressort ses cahiers d'écoliers et ses robots japonais du grenier pour repartir faire joujou. Le résultat est un déferlement de maîtrise de mise en scène, une jouissance bénite pour les yeux, les images converties en 3D étant éblouissantes et pénétrantes. Chaque plans est une toile de maître (inspiration faites du Collosse de Goya) fourmillant de détails dont une seule vision ne sera satisfaire. Les effets spéciaux confiés aux génies d'ILM aident fièrement le travail du maître mexicain, tout étant plus vrais que natures (voir les combats titanesque, la chute du jaegers en Alaska).

Guillermo Del Toro a pensé le film comme un simple divertissement. Souhaitant s'éloigner des œuvres sombres peuplant sa filmographie, il fait de Pacific Rim une sorte de commande personnelle, à l'image de Christopher Nolan ou Steven Spielberg. Longtemps laisser de côté par les studios (retour sur le fait des Montagnes hallucinées), Del Toro est loin de s'être fait aseptisé par la Warner. Au contraire, le génial mexicain démontre du haut de ses 150Kg qu'il est plus fort que le concept d'un film, se montrant radical. Guillermo Del Toro a totalement dévoré le projet Pacific Rim, car Pacific Rim est Guillermo Del Toro.

Nourrissant son film d'un langage militaire digne des meilleurs série B des années 80 (certains passages renvoient directement aux Schwarzy, Chuck Norris ou Steven Seagal), il fait d'un produit pop-corn estival, un pur film mangiesque live faisant appel à notre nostalgie d'une culture japonaise prédominantes il y a 20ans. Patlabor, Power Rangers, Evangelion, Godzilla, Gamera, tout est là ou presque. Pire, il renvoie dans les cordes le teuton cocaïnè qu'est Michael Bay dont ces Transformers font maintenant pâle figures. Mamuro Oshii l'a rêvé, Guillermo Del toro l'a fait, Pacific Rim est là devant nos yeux ébahis et pour notre plus grand plaisir.  

Informations

Détails du Film Pacific Rim
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Action - Science - Fiction
Version Cinéma Durée 131 '
Sortie 17/07/2013 Reprise -
Réalisateur Guillermo del Toro Compositeur Ramin Djawadi
Casting Rinko Kikuchi - Idris Elba - Charlie Hunnam - Charlie Day
Synopsis Surgies des flots, des hordes de créatures monstrueuses venues d’ailleurs, les «Kaiju», ont déclenché une guerre qui a fait des millions de victimes et épuisé les ressources naturelles de l’humanité pendant des années. Pour les combattre, une arme d’un genre nouveau a été mise au point : de gigantesques robots, les «Jaegers», contrôlés simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie grâce à une passerelle neuronale baptisée le «courant». Mais même les Jaegers semblent impuissants face aux redoutables Kaiju. Alors que la défaite paraît inéluctable, les forces armées qui protègent l’humanité n’ont d’autre choix que d’avoir recours à deux héros hors normes : un ancien pilote au bout du rouleau (Charlie Hunnam) et une jeune femme en cours d’entraînement (Rinko Kikuchi) qui font équipe pour manoeuvrer un Jaeger d’apparence obsolète. Ensemble, ils incarnent désormais le dernier rempart de l’humanité contre une apocalypse de plus en plus imminente…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire
Commentaires sur " Pacific Rim "
  • angell843

    angell843 le 12/07/2014 à 17:23

    Bon, comme je l'avais déjà dis (voir mes autres commentaires :-) ) Guillermo del Toro moi je suis FAN !!! Et là on trouve un film qui se veut dans la même ligné que Transformers mais en moins palpitant. Il en reste tout de même un film très convenable avec des effets spéciaux spectaculaires et une bande son assez exceptionnelle. Il n'y a aucun temps mort dans ce film alors prévoyé tout à porté de main pop-corn, bonbons et boisson à porté de main. Bref, un film pour toute la famille. Bon visionnage.

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques