Critique Dreamscape

Dreamscape
Il faudra donc cette réédition Carlotta pour faire connaissance avec ce mystérieux titre réalisé par Joseph Rubens

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

Dreamscape a longtemps été un film inconnu, lointaine bande d’exploitation 80's sans la moindre réputation attirante. Il faudra donc cette réédition Carlotta pour faire connaissance avec ce mystérieux titre réalisé par Joseph Rubens (Money Train c’est lui!).

De premier abord fort intéressante, cette fameuse affiche digne du Temple Maudit de Steven Spielberg, meilleure aventure d’Indiana Jones à ce jour, est là pour attiser notre curiosité sans faim. Mais voilà, dès les premiers instants, nous désenchantons lamentablement devant un petit film suivant à la trace Dennis Quaid et ses pouvoirs paranormaux.

Plongé dans un aspect télévisuel rappelant les heures grises des shows américains de l’époque, Dreamscape s’échappe par le biais de son histoire. Enfin plutôt par l’introduction de son idée de base servant un synopsis accrocheur et plein de promesses. Comme dit précédemment, Dennis Quaid incarne Alex Gardner, un jeune homme doué de pouvoirs psychiques spectaculaires. Il est recruté par une université californienne pour intégrer une équipe dirigée par le docteur Paul Dotovny, qui est parvenue à mettre au point un dispositif permettant à un "explorateur" de visiter les rêves d’une autre personne, et même d’y intervenir. Dès lors, Dotovny compte utiliser cette trouvaille à des fins thérapeutiques. Alex Gardner est alors envoyé, grâce à son invention, dans le rêve d’un petit garçon. Gardner parvient alors à libérer cet enfant du monstre qui hantait son sommeil. Toutefois, d’autres personnes comptent employer cette technologie à des fins moins philanthropiques. Ainsi, Bob Blair, un homme proche des services secrets américains, est impliqué dans le financement de ces expériences...

Dreamscape est un petit thriller paranoïaque tendant vers la psychose de la guerre froide.

De ce constat établi, Dreamscape est enlevé de tout le charme que son affiche dégage. Les aventures dessinées sont loin d’être aussi dépaysante, mais n’en manquent pas moins d’intérêt. Car 26ans avant le Inception de Christopher Nolan, Joseph Rubens nous envoie dans les rêves des gens lambdas. Ainsi, nous partirons dans les psychoses d’un homme manquant de confiance en lui et remettant en cause la sexualité de sa femme, ou le tournant du film (à l’époque!) à savoir la plongée d'Alex dans les cauchemars sombres d’un enfant hanté par un mystérieux monstre. C’est alors que plane l’ombre cramoisie de Freddy Krueger. Car à travers ce cauchemar renvoyant directement au chef d'oeuvre de Wes Craven, les similitudes sont frappantes. Une ombre pourchassant les protagonistes dans un monde étrange, sombre et lugubre, où les formes du pays des merveilles de Lewis Caroll se confrontent à la noirceur et la crasse des années 80. Bluffant.

Mais ne reprochons aucun plagiat à Rubens ou quiconque dans ces similitudes frappantes. Car les deux films sont sortis à quelques mois d’intervalles aux États-Unis, plus précisément le 15 août 1984 pour Dreamscape et le 16 novembre 1984 pour Les Griffes de la Nuit. Des ressemblances fortuites tant les directions prises sont totalement disparates  : le thriller paranoïaque pour l’un, le slasher et fantastique pour l’autre. On ne manquera juste de ne pas omettre que Chuck Russell (The Mask, L’Effaceur, L’élue) est ici scénariste et qu’il réalisera le meilleur épisode des aventures de Freddy Krueger avec l’opus 3 : Les griffes du Cauchemar.

Sur les airs psycho-synthétiques de Maurice Jarre à la composition musicale, Dreamscape s’évertue donc à être un petit thriller paranoïaque tendant vers la psychose de la guerre froide. Avec cette réédition Blu-Ray et DVD, Carlotta s’évertue donc à remettre la lumière sur un petit titre des années 80, qui une fois le souffle publicitaire retombé retournera doucement vers les limbes de l’inconnu.

Informations

Détails du Film Dreamscape
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Aventure - Thriller - Science - Fiction
Version Cinéma Durée 99 '
Sortie 14/06/1985 Reprise 20/08/2014
Réalisateur Joseph Ruben Compositeur Maurice Jarre
Casting Dennis Quaid - Max von Sydow - Christopher Plummer - Kate Capshaw - Eddie Albert - Jana Taylor
Synopsis Le gouvernement américain a mis au point, et ce dans le plus grand secret, un système permettant à un télépathe de pénétrer dans le rêve d'une personne endormie.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques