Critique Le Sang des Templiers 2 : la Rivière de Sang (Ironclad : Battle For Blood)

Le Sang des Templiers 2 : la Rivière de Sang
Le Sang des Templiers 2 : la Rivière de Sang ne trouvera définitivement pas grâce à nos yeux. Jonathan English se saborde tout seul par l’intermédiaire d’un casting inexpressif et d’une histoire mineure aux enjeux pas franchement attractifs....

Verdict Note : A louper sans aucun regret. A louper sans aucun regret.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Trois ans après le premier opus, Jonathan English revient pour nous conter la suite des aventures de ses Templiers. Quelques années après la bataille de Rochester, une armée d’Écossais envahit l’Angleterre. La barbarie des envahisseurs du Nord poussera une famille, retranchée dans son château, à trouver d’improbables alliés afin de les repousser vers leurs terres.

La flamme qui animait le réalisateur à faire un grand film sur le chapitre précédent s’éteint pour offrir un film anecdotique.

Quelle déception ! Après un premier film d’une très belle qualité déjouant tous les ressorts qui auraient pu le faire tomber dans un pathos impressionnant, cette suite cumule tous les clichés. Avec la folie Game of Thrones qui touche la planète entière, la présence au casting de Michelle « Catelyn Stark » Fairley ne joue pas en la faveur du film d’English. La flamme qui animait le réalisateur à faire un grand film sur le chapitre précédent s’éteint pour offrir un film anecdotique pendant la pause annuelle de la fameuse série de HBO. La solution de huis clos est répétée une fois encore sans jamais offrir plus que ce qu’il n’a déjà été dit ou fait en 2011. Finis le casting charismatique également. Les personnages sont antipathiques et sans aucune profondeur. Le narrateur qui ajoutait vraiment le plus qualitatif de l’œuvre originale n’est également plus. On se contrefout complètement des enjeux du scénario. Pire que tout : où sont les Templiers ? Où est la rivière de sang évoquée en sous-texte ? English ne justifie même pas son titre puisque le héros iconique du premier opus n’est pas de retour et que son remplaçant ne joue pas dans la même catégorie. La tromperie sur la marchandise se faisant encore plus dure à avaler, il est difficile de concevoir que ce soit le même cinéaste aux commandes de ce torchon. Pour une sortie DTV, English n’essaie même pas de transcender son film afin de donner tort aux détracteurs qui pensent que les films sortant directement dans nos bacs ne sont que des navets. Alors oui, le titre original ne mentionne pas les Templiers, la traduction française est un affront sur la marchandise, mais quand même !

Comme un tour de manège, le second n’est pas aussi plaisant que la découverte de la première fois.

Il n’en reste pas moins qu’English sait réaliser. Ses plans sont esthétiques et sa caméra est fluide. Ce fort potentiel est ainsi gâché par un désintéressement scénaristique qui ne prendra jamais son envol. Là où nous soulignions le parti pris de gérer avec parcimonie sa violence dans le premier film, nous ne pouvons que trouver consternant cette déferlante gore au moindre petit ongle cassé qui n’est là que pour pallier aux faiblesses de tout le reste. La musique est également clichée. En vérité, il nous suffirait de reprendre tous les propos évoqués dans la chronique du premier film pour en inverser la tangente ici. Comme un tour de manège, le second n’est pas aussi plaisant que la découverte de la première fois. Cette plongée sordide dans une Angleterre aseptisée aura raison de notre patience. Comment peut-on se planter à ce point ? Comment un témoignage aussi admiratif pour le genre peut-il se transformer en un projet aussi bâtard dès lors qu’il faille remettre le couvert ? D’autant plus que le réalisateur aurait pu y voir une opportunité de corriger les erreurs qu’il aurait pu commettre dans son film précédent. Le Sang des Templiers 2 base son action lors de la première tentative d’invasion de l’Écosse qui se verra, peu de temps après, vaincue et occupée par l’Angleterre. Vu son amour pour Braveheart et l’histoire de William Wallace, qu’on voyait déteindre ci et là dans son film précédent, English aurait dû jouer une carte surprise. Faire de son film une proposition de spin off à Braveheart aurait été non seulement intelligent, mais certainement plus plaisant à suivre.

Le Sang des Templiers 2 : la Rivière de Sang ne trouvera définitivement pas grâce à nos yeux. Jonathan English se saborde tout seul par l’intermédiaire d’un casting inexpressif et d’une histoire mineure aux enjeux pas franchement attractifs. Une regrettable déception… 

Informations

Détails du Film Le Sang des Templiers 2 : la Rivière de Sang (Ironclad : Battle For Blood)
Origine Angleterre Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Film Genre Action - Aventure
Version Direct To Video Durée 108 '
Sortie 06/08/2014 Reprise -
Réalisateur Jonathan English Compositeur Andreas Weidinger
Casting Michelle Fairley - Roxanne McKee - Danny Webb - Tom Austen - Rosie Day
Synopsis Cinq ans après le siège de Rochester, en 1221. Les Ecossais prennent d’assaut le château des De Vesci, une famille anglaise. Le père se fait trancher le bras par l’ennemi. Il envoie son fils, Hubert, chercher son cousin Guy De Lusignan, un mercenaire, pour les défendre. Hubert et Guy recrutent des guerriers et retournent au château pour défendre la bâtisse assaillie par des guerriers.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques