Critique Transcendance (Transcendence)

Transcendance
Transcendance est un premier film fait par un amoureux du cinéma pour les amoureux du cinéma. Tel un Quentin Tarantino, Wally Pfister enveloppe toutes les histoires de science-fiction qui ont bercé sa culture cinématographique pour nous servir un...

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Directeur de la photographie sur tous les films de Christopher Nolan, Wally Pfister réalise cette année son premier long métrage en tant que réalisateur, Transcendance. Avec un nom tel que Nolan sur le CV, notre américain du jour a pu s’offrir un casting d’exception puisqu’on y retrouve Johnny Depp, Morgan Freeman ou même encore Cillian Murphy pour se donner la réplique. Dans un futur proche, des scientifiques cherchent à créer la première intelligence artificielle autonome, nommée PINN, afin d’enrayer des maladies telles que le cancer. Un groupe terroriste anti-technologie y voit l’occasion d’une mécanisation de la pensée et la perte de l’humanité et décide de mettre à mal le projet. C’est ainsi que le docteur Will succombera des suites d’une blessure par balle infectée d’une bactérie incurable. Sa femme va alors procéder à la « transcendance » en implantant la personnalité et les souvenirs de son mari dans la machine qu’il avait créé.

Pfister signe un film hommage, un film de fan de SF.

Transcendance est un film d’anticipation à l’univers basique, mais efficace. Pfister signe un film hommage, un film de fan de SF. On y retrouve tous les codes apocalyptiques qu’on a pu apercevoir au cinéma depuis que la science-fiction passionne. L’ordinateur doté d’une conscience rappellera foncièrement HAL 9000 de 2001 : l’Odyssée de l’Espace de Stanley Kubrick. Mais pas seulement, Transcendance est avant tout un blockbuster, un poil avant-gardiste certes, et la plupart du public sera plus enclin à reconnaître la grosse similitude avec Terminator…les robots en moins. L’histoire du super ordinateur créé pour aider les hommes dans l’avancée des technologies et de la science qui se rebelle lorsqu’il comprend sa supériorité est un concentré absolu et total du Skynet de chez James Cameron. Pour les plus sérievores d’entre vous, vous penserez sûrement à l’excellent épisode « Be Right Back » de la série anglaise Black Mirror qui, en l’espace d’une heure, racontait merveilleusement bien comment la technologie moderne pourrait tuer les Hommes. Vous l’avez compris, Transcendance est un film au sujet déjà bien abordé dans pas mal de productions. Malgré l’amère impression de déjà-vu, il faut bien avouer que le film de Pfister est exécuté magistralement, on se laisse facilement embarquer par l’histoire sans jamais décrocher les yeux de l’écran.

Le poulain du papa d’Inception a bien appris ses leçons et offre un film détonnant.

Le passé des collaborations qu’il a eu avec Nolan offre un bagage étonnant au réalisateur. On sent clairement la signature du monsieur derrière l’écran. Le poulain du papa d’Inception a bien appris ses leçons et offre un film détonnant. On notera notamment un culot ahurissant dans le fait de faire disparaître sa tête d’affiche au bout d’une demi-heure de film. Johnny Depp s’efface pour ne laisser place qu’à son avatar et sa voix robotique le reste du métrage. Question performance, pour sûr, les enquiquinés du bonhomme qui lui concédaient le fait de ne plus renouveler sa manière de jouer depuis beaucoup d’années risquent d’être à la fois surpris et frustrés. La surprise réside dans le fait qu’on n’est plus en présence physique de l’acteur, la frustration pouvant accuser une énième autre facilité pour l’acteur star jouant de sa popularité pour se permettre de n’être qu’une voix à l’écran et tout de même squatter l’affiche du film à lui tout seul. Le reste du casting est vraiment juste. On y sent une réelle envie de se livrer totalement et surtout une conviction positive hors-norme dans la véracité du projet. Ce qui démarre comme un film d’anticipation classique virera petit à petit dans un survival anarchique à la croisée de Terminator (sans le côté gros film d'action avec explosions à tout va) et Les Fils de l’Homme. Le spectateur en prendra plein les yeux au beau milieu de la forte sobriété dont fait preuve Wally Pfister. En effet, le réalisateur préfère s’attarder sur l’impact métaphorique qu’engendrerait une telle machine plutôt que d’en faire un film d’action lambda. Ancrant son projet dans une ère technique très proche de notre réalité, le constat qu’il nous amène fait réellement froid dans le dos tant ses propos sont crédibles. Pour une fois qu’un film grand public veut nous inviter à réfléchir sur notre condition, on ne va pas bouder notre plaisir.

Transcendance est un premier film fait par un amoureux du cinéma pour les amoureux du cinéma. Tel un Quentin Tarantino, Wally Pfister enveloppe toutes les histoires de science-fiction qui ont bercé sa culture cinématographique pour nous servir un joli pêle-mêle au fond suffisamment réfléchi pour éviter de n’être qu’une simple copie.

Informations

Détails du Film Transcendance (Transcendence)
Origine Etats Unis - Angleterre Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Thriller - Science - Fiction
Version Cinéma Durée 113 '
Sortie 25/06/2014 Reprise -
Réalisateur Wally Pfister Compositeur Mychael Danna
Casting Morgan Freeman - Kate Mara - Cillian Murphy - Johnny Depp - Paul Bettany - Rebecca Hall
Synopsis Dans un futur proche, un groupe de scientifiques tente de concevoir le premier ordinateur doté d’une conscience et capable de réfléchir de manière autonome. Ils doivent faire face aux attaques de terroristes anti-technologies qui voient dans ce projet une menace pour l’espèce humaine. Lorsque le scientifique à la tête du projet est assassiné, sa femme se sert de l’avancée de ses travaux pour « transcender » l’esprit de son mari dans le premier super ordinateur de l’histoire. Pouvant désormais contrôler tous les réseaux liés à internet, il devient ainsi quasi omnipotent. Mais comment l’arrêter s’il perdait ce qui lui reste d’humanité ?

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire
Commentaires sur " Transcendance "
  • Butterfly

    Butterfly le 09/07/2014 à 15:00

    Film prenant et peut-être, proche d'une réalité future dans notre monde !

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques