Critique Expendables 2: Unité Spéciale (The Expendables 2)

Expendables 2: Unité Spéciale
Stallone délaissant le soin de la réalisation au bon faiseur qu'est Simon West (Les ailes de l'enfer, Le flingueur), on entre directement par la grande porte dans ce nouvel opus. L'introduction qui nous est servie est totalement savoureuse, voir très...

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

En 2010, Sylvester Stallone faisait fantasmé tous les cinéphiles avec son idée opportuniste d'une réunion des plus gros actionner des 20 dernières années, pour les réunir dans un film d'action pure et dure. Réussissant avec brio son Expendables – Unité spéciale, pour laquelle il avait rassembler Dolph Lundgren, Jason Statham, Jet Li et lui même, voici en toute logique, succès au box office oblige, qu'il remet les couverts avec un deuxième épisode encore plus gonfler en testostérone (et en budget : 100 millions de dollars !!). Retrouvant exactement le même casting que le premier, il y rajoute, pour faire monter encore mieux la sauce du fantasme et de la nostalgie, rien de moins que Jean-Claude Van Damme et Chuck Norris, Schwarzy et Bruce faisant un peu plus que du caméo dans ce nouvelle épisode (enfin ??).

Stallone délaissant le soin de la réalisation au bon faiseur qu'est Simon West (Les ailes de l'enfer, Le flingueur), on entre directement par la grande porte dans ce nouvel opus. L'introduction qui nous est servie est totalement savoureuse, voire succulente. Cela fait très longtemps qu'on avait pas vu un tel spectacle de feux d'artifices, rappelant la bonne époque des Rambo et de ces attaques en forces contre des tyrans sanguinaires comme on en fait plus. Avec une telle mise en bouche, on est déjà satisfait au bout d'un quart d'heure de film.

Mais attention, Expendables 2 n'est pas qu'explosions et flingages en règles. Les personnages, maintenant bien mis en place, les auteurs se laissant le droit de s'attarder un peu plus sur eux, travaillant le côté psychologique, devant les épreuves qu'ils devront surmonter. Petit point sur un personnage en particulier qui fait son apparition dans cette opus 2, Billy The Kid. Personnage fort et charismatique, campé par un intéressant Liam Hemsworth (frère de Chris « Thor » Hemsworth), il aurait mérité beaucoup plus de place dans son rôle de sniper, prouvant qu'il avait une carte à jouer.

Expendables 2, malgré un changement de réalisateur, reste dans la droite lignée du premier opus, emmenant avec lui ses qualités, mais aussi ses plus gros défauts. En effet, tout est loin d'avoir été corriger. L'esprit du film fait encore vraiment penser dans certaines séquences a un bon gros DTV mal ficelé, certains décors sont pas très jolie (voir l'aéroport lors du final, c'est vide et très très laid) dû, une nouvelle fois à un tournage en Bulgarie. Mais le pire reste toutes les scènes de combats. Tout est trop saccadé, le montage est épileptique, recherchant constamment les raccords dans les mouvements. L'exemple type est l'affrontement entre Jason Statham et Scott Adkins. Jamais un combat au cinéma aura été aussi pénible à regarder, le montage réalisé étant d'une nullité aberrante, surtout au vu du travail effectué lors de l'ouverture du film. Le combat entre Stallone et JCVD étant lui beaucoup moins rapide donc beaucoup plus lisible.

C'est vraiment le seul gros point qui fait défaut à un film qui s'avère être plus un plaisir, une grosse gourmandise qui se délecte et se savoure doucement et langoureusement.

En parlant de plaisir et pour finir, petit mot tout de même sur le fait de la participation plus importante de ces chers Arnold Schwarzenegger, Bruce Willis et de l'arrivée de Chuck Norris et Jean Claude Van Damme dans la saga.

JCVD, lui, s'en sort plutôt bien. Dans le rôle du méchant de service (il s 'appelle Jean VILAIN ! Il faillait oser et le faire !!), JCVD se montre charismatique, d'une présence incroyable (la séquence de la clairière pour sa première apparition), interprétant un terroriste sadique et totalement psychopathe, faisant preuve d'une réelle inhumanité. L'acteur belge nous surprend et prouve qu'il peut faire encore de belles choses, quand il ne se perd pas dans des DTV bidons, juste pour avoir un chèque.

Pour ses autres copains, et bien, on a envie de dire, énorme pétard mouillé, car les petits rigolos qu'ils sont, font, après leurs caméos pour une séquence d'anthologie dans le 1, ce que l'on pourrait appeler une apparition dans cette suite, étant à l'écran pas plus de 10 min chrono. Vendu comme s'il faisaient partie de l'aventure de bout en bout par des bandes annonces et autres affiches mensongères, ces chers papys arrivent pour faire mumuses et dirent des blagues référencées et iconiques à tours de bras lors d'un final pétaradant. Sinon c'est tout, rien d'autres de concret à se mettre sous la dent, concernant un traitement de fond de leurs personnages et une véritable implication dans l'histoire générale du film (si Willis tout de même, étant une nouvelle fois le commanditaire de la mission). Alors les « I'm back » et Yippi Kay Way », c'est bien gentil, mais maintenant, il en faut un peu plus messieurs !!  

Informations

Détails du Film Expendables 2: Unité Spéciale (The Expendables 2)
Origine Etats Unis Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Film Genre Action - Aventure
Version Cinéma Durée 103 '
Sortie 22/08/2012 Reprise -
Réalisateur Simon West Compositeur Brian Tyler
Casting Bruce Willis - Jet Li - Sylvester Stallone - Arnold Schwarzenegger - Jason Statham - Dolph Lundgren - Randy Couture - Liam Hemsworth - Jean-Claude Van Damme - Chuck Norris
Synopsis Les Expendables sont de retour, et cette fois, la mission les touche de très près... Lorsque Mr. Church engage Barney Ross, Lee Christmas, Yin Yang, Gunnar Jensen, Toll Road et Hale Caesar – et deux nouveaux, Billy The Kid et Maggie – l’opération semble facile. Mais quand l’un d’entre eux est tué, les Expendables jurent de le venger. Bien qu’en territoire hostile et donnés perdants, ils vont semer le chaos chez leurs adversaires, et se retrouver à tenter de déjouer une menace inattendue – cinq tonnes de plutonium capables de modifier l’équilibre des forces mondiales. Cette guerre-là n’est pourtant rien comparée à ce qu’ils vont faire subir à l’homme qui a sauvagement assassiné leur frère d’armes…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques