Critique Albert à l'Ouest (A Million Ways to Die in the West)

Albert à l'Ouest
Deux ans après avoir réalisé le surprenant TED, Seth MacFarlane revient avec son nouveau film, Albert à l’ouest. Véritable révélation comique en 2012, l’impertinent auteur décide de ne plus se cacher sous les traits d’un mignon ourson et...

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

Deux ans après avoir réalisé le surprenant TED, Seth MacFarlane revient avec son nouveau film, Albert à l’ouest. Véritable révélation comique en 2012, l’impertinent auteur décide de ne plus se cacher sous les traits d’un mignon ourson et fait face enfin à sa caméra dans son nouvel essai.

Tout le monde – ou presque – s’attendait à un opportuniste Ted 2. Il n’en sera rien jusqu’en 2015, le trublion de PAF US préférant s’attacher à ce western comique – dérivé de PENDEZ-LES HAUT ET COURT de Ted Post - cachant fortement bien son jeu. Affichant un casting quatre étoile sur le devant de son affiche, le fait était de savoir comment Seth MacFarlane allait garder le contrôle plausible sur cet enrichissement visuel. Car suite à tout succès surprise d’un premier film, l’appel des commandes de grands studios est un apanage facile. Dans Albert à l’ouest, il n’en sera rien. Bien au contraire, de suite nous sommes mis en condition d’un humour vache et grossier dans son image, mais finalement très fin dans sa chute. On rigole à gorge déployée, se demandant perpétuellement ce qui va nous tomber sur le coin de la rétine. L’humour propre de l’auteur fait constamment mouche dynamitant un récit simple filigrane à ce déversement humoristique de haut vol.

Un humour désinvolte nous ruant par-terre de rire.

Albert est un éleveur, un peu gauche, de moutons. Vivant encore chez ses parents, il est amoureux de Louise, la nouvelle enseignante en ville. Mais la couardise d’Albert au cours d’une fusillade donne à sa fiancée volage la bonne excuse pour le quitter et partir avec un autre. Une belle et mystérieuse inconnue arrive alors en ville et aide le pauvre Albert à enfin trouver du courage. Des sentiments s’immiscent entre ces deux nouveaux alliés, jusqu’au jour où le mari de la belle, un hors-la-loi célèbre, découvre le pot aux roses, et n’a plus qu’une idée en tête : se venger.

C’est de ce traitement simple, mais efficace que Seth MacFralane débauche tout son humour désinvolte pour nous ruer par terre de rire. Car Albert à l’ouest réussit son pari à être une ode comique de bout en bout. Pris dans les fils fins de dialogues ciselés et tordus, nous suivons les pérégrinations du jeune fermier entre entraînements et duels de cowboys. Concernant les duels, le dernier est un hymne à l’humour gras efficace où son rival amoureux se verra contrarié de la plus sale des manières pour conquérir finalement le cœur de Louise.

Si vous aimez les pets, la diarrhée, les références sexistes, les grossièretés et les références à la pop culture, le tout transposé dans un univers western, Albert à l’ouest est fait pour vous.

Dans Albert à l’ouest, le Western n’est que le cadre décoratif à la mise en action d’un personnage délirant et actuel. Macfarlane en Albert sera cet élément décrochant le spectateur de cet imaginaire coloré saupoudré de références modernes. C’est ainsi que les références cinématographiques chères aux années 80 de la Universal pleuvront, pire on retrouvera des Beyonce ou Mila Kunis dans certains dialogues. Au contraire de dérouter totalement le chaland, l’auteur américain affine tellement son humour que les punchlines piquantes et intelligentes passent à merveille. Hollywood peut réellement se targuer de posséder les meilleures humoristes cinéma actuels.

Alors si vous aimez les pets, la diarrhée, les références sexistes, les grossièretés et les références à la pop culture, le tout transposé dans un univers western, Albert à l’ouest est fait pour vous. Après le décalé et impertinent Ted, Seth Marfarlane va encore plus loin, mettant son ambition au service d’un humour parfois potache, mais toujours hilarant. Alors quand le tout est assimilé à la beauté ravageuse et chaude de Charlize Theron et à Liam Neeson en ersatz du grand bandit de l’ouest, on ne peut dire que banco, vous tenez ici la comédie providentielle à devenir hilare pour vos soirées cinéma de l’été.

Informations

Détails du Film Albert à l'Ouest (A Million Ways to Die in the West)
Origine Etats Unis Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Film Genre Comédie - Western
Version Cinéma Durée 134 '
Sortie 02/07/2014 Reprise -
Réalisateur Seth MacFarlane Compositeur Joel McNeely
Casting Giovanni Ribisi - Liam Neeson - Neil Patrick Harris - Amanda Seyfried - Charlize Theron - Sarah Silverman - Seth MacFarlane
Synopsis La couardise d'Albert au cours d'une fusillade donne à sa fiancée volage la bonne excuse pour le quitter et partir avec un autre. Une belle et mystérieuse inconnue arrive alors en ville et aide le pauvre Albert à enfin trouver du courage. Des sentiments s'immiscent entre ces deux nouveaux alliés, jusqu'au jour où le mari de la belle, un hors-la-loi célèbre, découvre le pot-aux-roses, et n'a plus qu'une idée en tête : se venger. Albert aura-t-il le courage nécessaire pour venir à bout du bandit ?

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques