Critique Godzilla

Godzilla
Gareth Edwards, jeune réalisateur découvert via son bluffant Monsters, met en place son récit autour de la famille Brody, des scientifiques spécialisés dans le nucléaire habitant au Japon.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

De ces images sublimes porteuses d’une impatience vaine, les diverses annonces vidéos autour de cette renaissance du premier monstre cinématographique mettaient le voile sur la réelle teneur du film. Faisant battre la chamade des cœurs des fans des 28 films produit par la Toho sur le lézard géant ou crissant les dents des sempiternels aboyeurs sentant la trahison d’un mythe moderne, ces petites images ne dévoilaient finalement rien d’un film bien plus humain et profond qu’il n’y paraît.

Gareth Edwards, jeune réalisateur découvert via son bluffant Monsters, met en place son récit autour de la famille Brody, des scientifiques spécialisés dans le nucléaire habitant au Japon. Suite à une catastrophe détruisant tout sur son passage, Sandra Brody, la mère interprétée par Juliette Binoche, meurt prisonnière dans les travers de la centrale. 15ans plus tard, le fils Ford est un militaire spécialisé dans le désamorçage de bombe. À peine rentrer auprès de sa femme (Elizabeth Olsen) et son fils, il est appelé au Japon pour un problème concernant son père. Toutes attentes concernant ce long-métrage épique sont prises totalement à contre-pied. Loin, très loin de l’absurde transposition signée Roland Emmerich en 1998, Godzilla version Gareth Edwards est un film catastrophe à hauteur d’hommes. Pris dans les tourments d’une nature forte et implacable, le réalisateur fait en sorte que le spectateur subisse les événements à contrario de les regarder froidement à distance. De ce fait, on collera aux basques de Ford Brody (Aaron Taylor-Johnson), personnage central — figure héroïque obligatoire. De San Francisco au Japon, en passant pas Hawaï, le chemin de croix de cet homme prêt à tout pour retrouver sa famille est tétanisante de tension. Car finalement, au travers de ce film, l’intérêt d’Edwards n’est jamais réellement le monstre en lui-même. Ce qui intéresse le jeune metteur en scène est le fait de voir ces hommes pris dans le déchainement monstrueux de bête presque divine.

Godzilla fête dignement ses 60 printemps de par une œuvre complète et sincère.

Ancienne figure naturelle ensevelie dans le tréfonds des mers, le monstre Godzilla réapparaît tel un sauveur pour sauvegarder sa terre. Sans crier gare au fait d’une caractérisation approfondie, Godzilla restera cette bête pourfendeuse de tort, s’iconisant légèrement comme une figure super-héroïne tel un Superman ou autre. On lui reprochera alors ce final crédule et un brin enfantin en dépit d’un dernier plan majestueux.

Cette version moderne du mythe Godzilla se montre alors être un film humain empruntant le monstre comme une figure sur laquelle le long-métrage se repose comme d’un ameuteur. Gareth Edwards préfère donné toute la place nécessaire à ses personnages explorant de manière profonde les thèmes de la famille, laissant presque le monstre en arrière-plan. De ce constat, le metteur en scène s’identifie comme un malicieux manieur de blockbuster se rapprochant du savoir-faire d’un certain Steven Spielberg. Au travers de son Godzilla, l’identification est vite trouvée envers le bâtisseur du nouveau Hollywood avec deux de ces œuvres  : Les dents de la mer (plans sur l’aileron de Godzilla) et La guerre des mondes (l’homme et sa famille dysfonctionnelle prit dans des tourments extraordinaires).

Godzilla fête alors dignement ses 60 printemps de par une œuvre complète et sincère. Un grand film familial où la bestialité d’une nature rédemptrice se noue avec le courage à taille humaine. Grandiose.

Informations

Détails du Film Godzilla
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Action - Aventure - Science - Fiction
Version Cinéma Durée 123 '
Sortie 14/05/2014 Reprise -
Réalisateur Gareth Edwards (II) Compositeur Alexandre Desplat
Casting Ken Watanabe - David Strathairn - Sally Hawkins - Juliette Binoche - Bryan Cranston - Elizabeth Olsen - Aaron Taylor-Johnson - Victor Rasuk
Synopsis Godzilla tente de rétablir la paix sur Terre, tandis que les forces de la nature se déchaînent et que l'humanité semble impuissante...

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire
Commentaires sur " Godzilla "
  • bob58

    bob58 le 20/05/2014 à 19:18

    godzilla est plutot gentil par rapport au premier film

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques