Critique The Ryan Initiative (Jack Ryan : Shadow Recruit)

The Ryan Initiative
The Ryan Initiative de Kenneth Branagh est un thriller d’espionnage qu’on oubliera bien vite. Ses qualités se noient sous sa masse fulgurante de défauts et la non-originalité de son histoire aura du mal à nous faire digérer la pilule. On a connu...

Verdict Note : Maladroit sur de nombreux points. Maladroit sur de nombreux points.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Kenneth Branagh est un acteur et réalisateur multifacettes. Après s’être fait la main sur des adaptations de classiques de la littérature britannique, il connait un regain de popularité depuis quelques années notamment avec son incursion dans le monde des superhéros puisqu’il a signé la première version de Thor au cinéma en 2010. The Ryan Initiative marque non seulement le retour de Branagh à la réalisation depuis son épopée chez le dieu au marteau mais également une nouvelle histoire basée sur les récits de Tom Clancy dont la documentation très poussée a fait de lui l’un des auteurs les plus complets et réalistes maîtrisant parfaitement les histoires d’espionnage souvent basées sur les traumatismes de l’histoire de l’Amérique (Guerre Froide et Terrorisme resteront son dada jusqu’à son décès).

Le François Pignon de l’espionnage trouve probablement le moins bon de ses interprètes.

Chris Pine succède à Alec Baldwin, Harrison Ford et Ben Affleck dans le rôle de Jack Ryan. Le François Pignon de l’espionnage trouve probablement le moins bon de ses interprètes. Il y a quelque chose de particulier qui se passe avec Chris Pine. S’il nous avait convaincus pour son rôle de Jake dans la comédie romantique Lucky Girl, il peine à attirer notre capital sympathie pour ce qui est de son implication dans de gros blockbusters. Il était clairement effacé derrière l’immense bête qu’est Denzel Washington dans l’ultime film de Tony Scott, Unstoppable. Son rôle de Kirk reste abordable dans les deux derniers Star Trek malgré deux prestations beaucoup trop simples manquant nettement de profondeur à son jeu. Malheureusement, il réitère l’exploit ici. Non pas qu’il soit foncièrement mauvais, on lui reproche seulement de ne pas réussir à transmettre aucune émotion. Il reste sans arrêt figé et lisse ce qui a de graves répercussions sur ses partenaires de jeu. Kevin Costner est totalement inexpressif et ne parlons même pas de Keira Knightley qui surjoue la moindre émotion agaçant plus qu’elle n’attire. Seul Kenneth Branagh s’en sort avec les honneurs. Il va sans dire que ce diplômé de la Royal Academy of Dramatic Art de Londres n’a plus à prouver qu’il est un excellent acteur.

L’histoire est aussi clichée que lassante.

L’histoire est aussi clichée que lassante. On connaît Tom Clancy pour s’intéresser aux traumatismes post Guerre Froide traitant sans cesse d’une Nation Russe toujours en froid avec l’Amérique. Plaçant systématiquement le pays comme une valeur conquérante que rien ne stoppe, on assiste dépité à une énième variante d’un pays meurtri et vengeur. Décidant de conter son histoire dans le monde des traders sous fond de détournements fiscaux afin de financer une riposte nucléaire, nous ne sommes guère surpris par l’intrigue. Il faut dire que la série des Mission : Impossible ainsi que les James Bond de l’ère Daniel Craig ont considérablement revu à la hausse l’intérêt du spectateur pour ce type d’intrigue que le simplement bon ne suffit plus. C’est franchement décevant d’autant plus que la réalisation de Branagh est terriblement efficace. Sa mise en scène est énergique et déverse parfaitement ses doses d’adrénaline offrant une action quasi ininterrompue qu’elle soit physique ou psychologique. La faute (on y revient) à un casting presque totalement absent. N’a pas le pouvoir de persuasion de Tom Cruise qui veut, seulement une implication totale aurait permis une immersion complète dans le film qui se serait attiré à coup sûr les foudres du public. Chris Pine reste véritablement le plus gros problème du film. Son jeu aseptisé gangrène le tout donnant une impression d’amertume et de profonde déception. La musique n’aidant en rien non plus puisqu’on assiste à une bande originale quelconque qui est, certes, efficace, mais est loin d’être transcendante. S’en suit une conclusion faite d’un ras-le-bol définitif. Il y en a marre de sans arrêt voir la Russie se lamenter sur son sort. Il y en a marre de montrer une Amérique lavée de tout soupçon. Il y en a marre du cliché tout simplement.

The Ryan Initiative est un thriller d’espionnage qu’on oubliera bien vite. Ses qualités se noient sous sa masse fulgurante de défauts et la non-originalité de son histoire aura du mal à nous faire digérer la pilule. On a connu Tom Clancy beaucoup plus inspiré, The Ryan Initiative est la preuve que tous les récits d’un auteur ne font pas foncièrement de bonnes adaptations.

Informations

Détails du Film The Ryan Initiative (Jack Ryan : Shadow Recruit)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Thriller - Espionnage
Version Cinéma Durée 105 '
Sortie 29/01/2014 Reprise -
Réalisateur Kenneth Branagh Compositeur Patrick Doyle
Casting Kevin Costner - Keira Knightley - Kenneth Branagh - Chris Pine - Colm Feore - Nonso Anozie - Karen David
Synopsis Ancien Marine, Jack Ryan est un brillant analyste financier. Thomas Harper le recrute au sein de la CIA pour enquêter sur une organisation financière terroriste. Cachant la nature de cette première mission à sa fiancée, Jack Ryan part à Moscou pour rencontrer l’homme d’affaires qu’il soupçonne d’être à la tête du complot. Sur place, trahi et livré à lui-même, Ryan réalise qu’il ne peut plus faire confiance à personne. Pas même à ses proches.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques