CRITIQUE : Pompéi (Pompeii)


Pompéi

Critique du Film

Le premier trismestre de la rentrée cinématographique 2014 aura été marquée par le péplum. Entre la suite de 300 et une énième variante de Hercule, Pompéi est légèrement passé inaperçu. La faute à l’impopularité du réalisateur ? Pour une fois que Paul W.S. Anderson ne planche pas sur une adaptation de jeu vidéo, il suscite vraiment la curiosité d’autant plus que nous nous souvenions très bien de son Event Horizon qui était très loin d’être déplaisant. Avec un regain de popularité du genre depuis la déferlante Gladiator en 2000, Pompéi continue sur la lancée du film de Ridley Scott.

Il doit la réussite de son film en partie grâce à son casting en pleine montée de popularité.

Paul W.S. Anderson est extrêmement intelligent. Il doit la réussite de son film en partie grâce à son casting en pleine montée de popularité. Le genre connaît un attrait particulier en ce moment à la télévision notamment au carton planétaire de Game of Thrones ce qui explique la présence de Kit « Jon Snow » Harrington au casting. L’acteur est en plein apogée de sa gloire et apporte une valeur sûre auprès des fans assidus du fameux trône de fer. Avec toujours un parallèle avec les séries télé qui cartonnent, le retour de Jack Bauer explique forcément le choix de Kiefer Sutherland dans le rôle du grand méchant de service. Si la réputation de l’acteur n’est plus à faire, c’est une donnée qu’on ne peut pas ne pas exploiter. Avec toujours un regard vers la télévision, ceux qui ont suivi la série de Starz, Spartacus, retrouveront l’espace de près de deux heures un semblant de relation qu’il pouvait subsister entre Spartacus et Oenomaüs en les personnes de Kit Harrington et Adewale Akinnuoye-Agbaje. Autant de symboliques qui prouvent qu’Anderson doit sérieusement apprécier les séries en vogue de nos jours d’autant plus que son statut de geek n’est plus à prouver (Mortal Kombat, Resident Evil, Alien vs. Predator…) en dehors du fait que ses films peuvent être contestables, on vous l’accorde.

Tel un bon film de Roland Emmerich, Pompéi est un vrai plaisir coupable duquel on savoure langoureusement chacune de ses miettes.

Jouant donc sur un amour certain du public pour parfaire son casting, Anderson n’oublie pas de soigner ses effets visuels. Tel un bon film de Roland Emmerich, Pompéi est un vrai plaisir coupable duquel on savoure langoureusement chacune de ses miettes. On est immédiatement fasciné par l’histoire de ce Celte devenu esclave puis gladiateur en quête du général romain à l’origine de la décimation totale de son peuple. Malgré la non-originalité de l’histoire, on tombe facilement en adoration devant la sobriété dont fait preuve Anderson. Il aurait été tellement facile d’user et d’abuser de combats stylisés avec de l’hémoglobine en CGI à tout va en mode bullet-time et, connaissant le passé cinématographique du bonhomme, il y avait de quoi avoir peur. On ne peut que saluer la surprise de la retenue dont il fait preuve à ce niveau-là. Anderson sait filmer des scènes d’action, c’est indéniable. Cet assagissement dans la globalité de sa réalisation fait réellement plaisir à voir. On y sent un véritable renouveau qu’on approuve totalement…ou alors nous sommes victimes de l’aveuglement d’une grosse imposture parce que nous adorons toutes les séries susmentionnées ? Peu importe, Pompéi est un péplum rempli d’action qui offre un univers visuel riche. On pourrait éventuellement lui reprocher une bande originale pas si originale avec des mélodies qu’on a eu l’impression d’entendre des milliers de fois, mais pourquoi se priver d’une méthode qui fonctionne indubitablement ? Mention spéciale pour les combats qui sont vraiment bien chorégraphiés avec une réelle profondeur dans les recherches stratégiques mises en place par les gladiateurs dans l’arène. Le cadre est idéal puisqu’il permet à Anderson de ne pas se soucier de l’enjeu de son histoire puisque la fin est connue de tous par avance. La destruction finale (non, non pas Mortal Kombat !) est à couper le souffle malgré quelques défauts dans ses effets visuels notamment le raz de marée qui reste vraiment trop artificiel pour apprécier la chose à sa juste valeur…mais on chipote !

Pompéi est témoin d’un renouveau dans le travail de Paul W.S. Anderson. Arrivant à donner une vraie richesse à ses personnages et à ses décors, il prouve qu’il n’est pas qu’un type qui revisite des franchises de jeu vidéo sans grande originalité. Surfant sur la popularité actuelle de son casting au meilleur de sa forme, Pompéi est un savoureux film d’action qu’on valide à cent pour cent. Le Vésuve est ressuscité pour une ultime furie au cœur d’une intrigue qui se base sur une quête de vengeance au milieu d’une arène. Assassiné de toute part dans la presse, Pompéi se révèle être une bien jolie fresque !

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Informations

Détails du Film Pompéi (Pompeii)
Origine Etats Unis - Allemagne - Canada Signalétique Sensibilité Spectateurs
Catégorie Film Genre Action - Aventure - Péplum
Version Cinéma Durée 104 '
Sortie 19/02/2014 Reprise -
Réalisateur Paul W.S. Anderson Compositeur Clinton Shorter
Casting Carrie-Anne Moss - Jessica Lucas - Emily Browning - Jared Harris - Adewale Akinnuoye-Agbaje - Kiefer Sutherland - Kit Harington - Currie Graham
Synopsis En l’an 79, la ville de Pompéi vit sa période la plus faste à l’abri du mont Vésuve. Milo, esclave d’un puissant marchand, rêve du jour où il pourra racheter sa liberté et épouser la fille de son maître. Or celui-ci, criblé de dettes a déjà promis sa fille à un sénateur romain en guise de remboursement… Manipulé puis trahi, Milo se retrouve à risquer sa vie comme gladiateur et va tout tenter pour retrouver sa bien-aimée. Au même moment, d’étranges fumées noires s’élèvent du Vésuve dans l’indifférence générale… Dans quelques heures la ville va être le théâtre d’une des plus grandes catastrophes naturelles de tous les temps.

Par Anthony Verschueren

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques