Critique Super Mario Bros.

Super Mario Bros.
Super Mario Bros. n’est pas un mauvais film. C’est un bon divertissement digne d’être regardé en famille sans aucune appréhension. Si toutefois vous doutiez encore de ses qualités en tant qu’adaptation, plongez-vous dans la filmographie d’Uwe...

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Un plombier italien capable de grimper à dos de dinosaure pour pourchasser des champignons magiques et sauter sur des fleurs qui crachent des boules enflammées n’a rien de bien crédible. Et pourtant Super Mario est une des franchises de jeux vidéo la plus lucrative de tous les temps. Conscients du succès engendré par le bébé de Nintendo, c’est ainsi que Rocky Morton, Annabel Jankel et Dean Semler décidèrent de mettre sur pied le premier live-action adapté d’un jeu vidéo. Super Mario Bros. sort en 1993 et ne connaîtra pas le succès escompté.

Super Mario Bros. est une adaptation très, très, très libre du jeu éponyme.

Super Mario Bros. est une adaptation très, très, très libre du jeu éponyme. Il arrive à une époque où l’exercice n’avait pas encore été fait. S’en suivront Double Dragon, Street Fighter ou encore Mortal Kombat qui ouvriront la voie à une mouvance actuelle en plein essor où la frontière entre le jeu vidéo et le cinéma se fait de plus en plus mince (il suffit de voir le succès dernier de GTA V pour comprendre de quoi nous parlons). Quel est le point commun entre quasiment toutes les adaptations de jeux vidéo au cinéma ? Elles lorgnent presque toutes les frontières du nanar et ne sont portées qu’au rang de plaisir archi-coupable par les cinéphiles. Il est si facile de taper sur ces films pour briller en société, seulement, c’est tout à fait le genre de films dont on est friand. Qui n’a jamais avoué se tordre de rire devant le gloubi-boulga incohérent du Street Fighter avec Jean-Claude Van Damme ? Qui ne s’est jamais exalté sur la bande originale de Mortal Kombat ? Qui peut dire que les Resident Evil ne sont pas de bons divertissements ? Et Uwe Boll dans tout ça ? Alors, oui, Super Mario Bros. n’est pas une bonne adaptation de jeu, mais que vaut-il en tant que film ? Il faut d’abord se pencher sur son trio d’exception figurant au casting : Bob Hoskins, John Leguizamo et Dennis Hopper. Une combinaison gagnante qui paye puisque la sagesse de Hoskins se marie parfaitement avec le jeu déjanté de Leguizamo (très à l’image de ses rôles de l’époque) et viennent se rassembler entièrement au sein du personnage de Hopper. On prend sérieusement plaisir à découvrir ce monde futuriste à mi-chemin entre Mad Max et Jurassic Park. Tous les ingrédients du jeu trouvent une nouvelle place au sein du métrage qui se permet de remodeler à sa manière le monde de Super Mario.

On prend sérieusement plaisir à découvrir ce monde futuriste à mi-chemin entre Mad Max et Jurassic Park.

Super Mario Bros. est très souvent cité comme l’un des pires films de tous les temps. Il va falloir revoir sur quoi se basent les gens pour avancer ce genre d’argument. L’histoire est honnête, les running-gags sont plutôt bons, les acteurs vraiment convaincants et la bande originale composée par Alan Silvestri (Retour Vers Le Futur, Qui Veut La Peau De Roger Rabbit ?, Bodyguard, Forrest Gump, Captain America, The Avengers…) offre de très beaux moments. Les effets spéciaux ont, en revanche, pris un sacré coup dans les dents. On y ressent le manque de budget évident et malheureusement, ils perdent l’attention du spectateur lors de certaines séquences qui n’arrive pas à aller au-delà du ridicule de la situation. Ce serait fortement réducteur de considérer ce film comme un nanar en ne se basant que sur ses effets visuels. Si l’on suit cette logique, pas mal de chefs-d’œuvre seraient considérés comme des nanars également. Super Mario Bros. impose, par-delà son univers, une séance assez crue pour de jeunes enfants. C’est le reproche qu’il lui a été le plus fait à sa sortie, il loupe le coche en essayant d’apporter un ton assez viscéral et violent contrairement à ce que le public visé est censé voir. Nous préférons souligner une belle prise de risque où comment les réalisateurs ont essayé de concilier et de satisfaire la famille entière devant un seul et même produit. De nos jours, avec l’abus d’images trash qui pullulent au quotidien, ce Super Mario Bros. serait égal au pays des Bisounours pour la jeune génération actuelle.

Super Mario Bros. n’est pas un mauvais film. C’est un bon divertissement digne d’être regardé en famille sans aucune appréhension. Si toutefois vous doutiez encore de ses qualités en tant qu’adaptation, plongez-vous dans la filmographie d’Uwe Boll et reconsidérez nos propos.

Informations

Détails du Film Super Mario Bros.
Origine Etats Unis - Angleterre Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Action - Comédie - Fantastique
Version Cinéma Durée 103 '
Sortie 23/06/1993 Reprise -
Réalisateur Rocky Morton - Annabel Jankel - Dean Semler Compositeur Alan Silvestri
Casting John Leguizamo - Bob Hoskins - Fiona Shaw - Samantha Mathis - Dennis Hopper - Fisher Stevens - Richard Edson
Synopsis Mario et Luigi sont deux frères plombiers italo-américains à Brooklyn, qui se retrouvent transportés dans une autre dimension où ils doivent affronter Koopa, dictateur d'un peuple constitué de dinosaures ayant évolué en forme humaine. Koopa a kidnappé la princesse Daisy, jeune et belle archéologue, qui détient une pierre possédant un pouvoir mystérieux.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques