Critique Le jour de la haine (Per 100 000 dollari t'ammazzo)

Le jour de la haine
Avec la cordiale collaboration d'Artus Films, nous continuons notre plongée dans l'univers du western italien des années 60/70. Cette fois, nous nous intéressons au Jour de la haine, un long-métrage réalisé par Giovanni Fago en 1968. Dans cet énième...

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

Avec la cordiale collaboration d'Artus Films, nous continuons notre plongée dans l'univers du western italien des années 60/70. Cette fois, nous nous intéressons au Jour de la haine, un long-métrage réalisé par Giovanni Fago en 1968. Dans cet énième divertissement sentant bon la poussière et le sang, un nouveau récit de vengeance sert de base à de multiples gunfight dans un climat désespéré où traine la charmante trogne de Gianni Garko.

Depuis le commencement de notre exploration des sentiers poussiéreux des décors italiens, certaines gueules nous sont familières. Dans une introduction mise en scène avec maestria, on retrouve Fernando Sancho devant l’entrée d'une église abandonnée avec trois cavaliers mexicains à cheval. Il fixe la croix trônant en haut du clocher, se signe et tire 4 fois sur la porte en bois du saint lieu. 4 cercueils sont disposés au centre de l'église devant eux, comprenant chacun un avis de recherche. Un pour chacun des Mexicains. La cloche sonne, le personnage joué par Sancho monte visité le clocher d'où il trouve qu’une chouette hulotte. Pendant ce temps, un des cercueils se soulève, un pistolet pointe le bout de son canon et tue de sang-froid les 3 Mexicains. Le gros Fernando Sancho descend en catastrophe, arrose de plomb le cercueil et l’ouvre découvrant Gianni Garko. Le gringo tire soudainement, et le gros Sancho se retrouve avec une balle sous le menton. Le cercueil était blindé, le héros est un chasseur de primes.

En 15 minutes d'introduction, Le jour de la haine trouve son point culminant en terme de tension. Jamais le film de Giovanni Fago ne s'en remettra, le réalisateur ne trouvant à aucun moment dans sa mise en scène la ressource imaginative pour basculer cette commande en une œuvre à part entière. Cette production Luciano Martino - dont il est également scénariste – est un programme agréable autour des éternels ingrédients des westerns jonchant les différents cinémas de quartier. Un héros beau et céleste, le frère ennemi et une belle donzelle à la peau matte interprétée par la sucrée Claudie Lange.

La seule réelle aspérité du long-métrage est cette relation entre ces deux frères séparés par une jalousie intestine. De cette guerre fraternelle, on retrouve le mythe biblique d'Abel & Caïn, fils d'Adam et Eve. De cette velléité charnelle, Martino la transpose entre Johnny Forest (Gianni Garko) et Clint (Claudio Camaso). Celui-ci a tué leur père et fait accuser Johnny. Entretemps, il est devenu un redoutable bandit, à la tête d’une horde de pillards sans foi ni loi. Après 10 ans de travaux forcés, Johnny retrouve la liberté et cherche a se venger de son frère. Mais au cours de sa quête, le chasseur de primes apprendra que la dernière volonté de sa mère était de laisser la vie sauve à Clint.

Le jour de la haine (Per 100 000 dollari t'ammazzo en VO) est un western anecdotique caressé dans le sens du poil par une symbolique chrétienne. Cette mise en place au cœur de la guerre de Sécession instaure un climat âpre et violent pour un choc adelphique. La possibilité pour nous de découvrir le petit frère de Gian Maria Volonte (Claudio Camaso) qui de son regard sombre et ambigu tient tête au toujours charismatique, Gianni Garko. Dans ce même postulat que Les Colts de la violence où Garko se retrouver dans le rôle opposé et pour la première fois en Sartana, Le Jour de la haine se révèle être solide, mais trop traditionnel dans son utilisation des codes du genre. Il en reste finalement du long-métrage qu'un simple spectacle à comblé tout fan en manque de botte en cuire, de cheval ruminant et belle italienne aux charmes généreux. Les autres passeront gentiment leurs chemins ou jetteront un œil curieux domptant le genre western par un bout plutôt éprouvé.

Informations

Détails du Film Le jour de la haine (Per 100 000 dollari t'ammazzo)
Origine Italie Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Western
Version Direct To Video Durée 91 '
Sortie 04/03/2014 Reprise -
Réalisateur Giovanni Fago Compositeur Nora Orlandi
Casting Gianni Garko - Fernando Sancho - Claudio Camaso - Claudie Lange
Synopsis Johnny Forest (Gianni Garko), un chasseur de primes, retrouve la liberté après 10 ans de travaux forcés. Il doit retrouver son frère Clint (Claudio Camaso) et le faire payer. En effet, celui-ci a tué leur père et fait accuser Johnny. Entretemps, il est devenu un redoutable bandit, à la tête d’une horde de pillards sans foi ni loi. Mais, au cours de sa quête, Johnny apprendra que la dernière volonté de sa mère était de laisser la vie sauve à Clint.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques