Critique Divergente (Divergent)

Divergente
Le succès de la saga Harry Potter a porté moult de producteurs a s’intéresser à la littérature adolescente. Toutes les sagas ayant le moindre succès sont épluchées puis dépouillées. Ainsi se retrouvent sur le marché Percy Jackson, Twilight,...

Verdict Note : Monumentale Erreur ! Monumentale Erreur !

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

Devant la salle de projection, la file d’attente se fait longue; L’impatience autour du film est mitigée par le fait de se trouver totalement dans l’inconnu. Certains espèrent un film à la hauteur d’Hunger Games, d’autres redoutent un nouvel Twilight.

Deux heures après, chacun se fourvoie dans un silence qui en dit long. Il est grand temps de se retrouver devant notre page pour vous parler de Divergente.

Le succès de la saga Harry Potter a porté moult de producteurs a s’intéresser à la littérature adolescente. Toutes les sagas ayant le moindre succès sont épluchées puis dépouillées. Ainsi se retrouvent sur le marché Percy Jackson, Twilight, Sublimes créatures, Hunger Games, Les âmes vagabondes ou Divergente. Les différents films connaissent plus ou moins le succès. Chaque année, on voit alors débarquer de nouvelles adaptations de séries littéraires plus ou moins survendues. Le problème pour les journalistes/critiques cinéma est d’avoir cette douce sensation de manger la même viande rance au goût poivré légèrement accrocheur. Si on peut lestement mettre de côté les Hunger Games pour le soin apporté aux œuvres (faisons confiance à Tonyo!), les autres films se diluent inlassablement dans la même lessive trop savonneuse.

L’histoire d’une jeune adolescente dans une société en mutation suite à une catastrophe, bercée dans un monde apocalyptique ou plus au moins futuriste. Comme par hasard, cette soi-disante héroïne est particulière – don extraordinaire, esprit rebelle, né dans la mauvaise famille- et va donc être le symbole d’une révolution quelconque.

Excitant pour les adolescents débiles de l’an 2014, les adulescents et autres publics au-dessus de la moyenne se retrouvent devant un produit inerte bon à mâcher du maïs gonflé.

Divergente ne diverge alors en aucun point sur ce qui vient d’être écrit. Vous pardonnerez le jeu de mots facile (presque obligatoire à faire), mais le fait de se retrouver devant cette page pour vous parler de ce film a été un chemin de croix. La complexité de travailler et analyser un tel film est quasi nul. De Divergente, il n’y a rien de fondamentalement à retirer. Une histoire niaise, de beaux acteurs employés à faire le job et diriger du mieux possible par un artisan solide (ici Neil Burger) pour cacher au mieux l’ennui évident des pseudos comédiens à jouer dans le film.

L’histoire de Divergente (car il faut croire qu’il y’en a une) se passe dans un Chicago apocalyptique. À moitié ravagée et protégée par une muraille monstrueuse, la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, Tris (Shailene Woodley) doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente.  Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes. Alors prennent place pendant deux heures des mises à l’épreuve absurdes où l’on voit des jeunes filles sexy se mettre à mal ou de jeunes beaux mâles mettre des raclées à ses mêmes donzelles. Excitant pour les adolescents débiles de l’an 2014, les adulescents et autres publics au-dessus de la moyenne se retrouvent devant un produit inerte bon à mâcher du maïs gonflé.

La réalisation n’est jamais recherchée, se reposant simplement sur le cahier des charges de producteurs malintentionnés.

Bien que quelque peu fidèle à la matière d’origine (selon les dires de connaisseuses), rien ne sauve ce film de la catastrophe intersidéral. Un scénario se voulant simple (peut-être un peu trop!!) permettant à tout le monde de comprendre le contexte et les enjeux dès les premières deux secondes et demie (merci la pénible voix off). Tout est accablant dans ce poison cinématographique. La réalisation n’est jamais recherchée, se reposant simplement sur le cahier des charges de producteurs malintentionnés. Se souhaitant digne d’un grand divertissement d’aventure et de fantastique, Divergente se révèle être finalement qu’un soap sirupeux, indigne d’avoir l’honneur d’encombrer les salles obscures. Seul réel petit plaisir à retenir de cette soupe amère, le bon gros popotin de Kate Winslet osant sans vergogne se mouler dans le style blond peroxyder de Jodie Foster dans Elysium. C’est au moins ça de pris...

Informations

Détails du Film Divergente (Divergent)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Action - Aventure - Science - Fiction
Version Cinéma Durée 139 '
Sortie 09/04/2014 Reprise -
Réalisateur Neil Burger Compositeur Junkie XL
Casting Mekhi Phifer - Zoë Kravitz - Maggie Q - Ashley Judd - Ray Stevenson - Kate Winslet - Theo James - Shailene Woodley - Tony Goldwyn - Jai Courtney - Ansel Elgort - Miles Teller - Ben Lloyd-Hughes
Synopsis Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire
Commentaires sur " Divergente "
  • Robin98

    Robin98 le 19/04/2014 à 08:23

    Pour le coup, je ne suis pas du tout d'accord avec toi. Malgré la ressemblance frappante avec Hunger Games j'ai vraiment apprécié ce premier film à tel point que je vais me plonger dans le livre et pourtant il est bien rare que j'accroche à ce genre de film. La raison est sûrement dans le casting avec Kate Winslet e Shailene Woodley qui avait été très bonne dans The Spectacular Now !

  • NEPETA

    NEPETA le 27/05/2014 à 14:30

    Certains le trouve nul et archi nul. Mais qu'on à nous proposer les réalisateurs français ? Allez voir les films qui sortent en ce moment. creux. Mais il en faut pour tous les goûts.

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques