Critique L'Ordre moral (Ordem moral)

L'Ordre moral
L'Ordre moral est le type-même de film qu'on aurait aimé adorer, qui se trouve à la remorque de trop prestigieux modèles, sans pouvoir réellement s'en démarquer.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par David Speranski

Critique du Film

Pour ceux qui la connaissent, Maria de Medeiros est la grâce incarnée. On se souvient d'elle en Fabienne craintive et fragile dans Pulp Fiction, le film qu'on ne présente plus de Quentin Tarantino. On évoquera aussi sa composition extrêmement crédible en Anais Nin dans Henry et June de Philip Kaufman. On oublie trop souvent également qu'elle a participé à quelques raretés du cinéma d'auteur français, le court métrage J'ai faim, j'ai froid de la précieuse Chantal Ackerman ou encore Elvire Jouvet 40 de Benoit Jacquot. Etant donné ses origines portugaises, elle a de même traversé le cinéma de Manoel de Oliveira comme une inoubliable apparition. Toujours juste, précise, fascinante, Maria de Medeiros représente un peu à elle seule une légende du cinéma indépendant européen et américain. Ceci explique qu'on ait plaisir à la retrouver dans L'Ordre moral, troisième film de Mario Barroso, comédien et chef opérateur de Manoel de Oliveira. 

L'Ordre moral est le type-même de film qu'on aurait aimé adorer, qui se trouve à la remorque de trop prestigieux modèles, sans pouvoir réellement s'en démarquer.

Dans ce film, au début du XXème siècle, Maria Adelaide Coelho da Cunha, riche héritière, rompt avec son milieu privilégié pour s'enfuir avec un chauffeur de vingt-deux ans son cadet. Les conséquences de cette décision seront dévastatrices. 

Pour mettre en valeur la grâce poignante de Maria de Medeiros, Mario Barroso a conçu un écrin de toute beauté : le raffinement de la direction artistique et la beauté des cadres offrent une volupté optique au spectateur dont il aurait tort de se priver. Mario Barroso a été le directeur de la photographie, entre autres, de Val Abraham, l'un des plus beaux films qui aient jamais été réalisés au monde et cela se ressent à chaque plan. Tel plan de Maria de Medeiros face à son miroir ou dînant au milieu de brillants convives paraît inévitablement un écho de Leonor Silveira contemplant son image dans un autre miroir ou tel dîner dans le chef-d'oeuvre de Manoel de Oliveira. 

Malheureusement cet écho finit par ressembler à une recherche de l'image disparue, une image lestée de sens et d'éternité derrière laquelle court désespérément Mario Barroso. L'Ordre moral est le type-même de film qu'on aurait aimé adorer, qui se trouve à la remorque de trop prestigieux modèles, sans pouvoir réellement s'en démarquer. Il est donc impossible de ne pas penser à Madame Bovary de Flaubert ou à sa déclinaison portugaise, Ema dans Val Abraham, devant ce destin tragique de femme incomprise par les siens, perdue dans un milieu qui l'étouffe et va tenter de l'aliéner définitivement. On aurait aimé éviter de rappeler la malédiction frappant les films de chefs opérateurs (cf. Camille Claudel de Bruno Nuytten) qui les empêche d'être véritablement réussis, comme si l'application à produire de belles images finissait par se retourner contre leur auteur.  C'est ce qui explique certainement pourquoi le destin tragique de la protagoniste interprétée par la belle Maria laisse quelque peu froid, en dépit de tout le talent déployé par cette merveilleuse actrice : trop de beauté dans les cadres, les décors, la direction artistique, etc. nuit parfois. 

Informations

Détails du Film L'Ordre moral (Ordem moral)
Origine Portugal Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame - Historique
Version Cinéma Durée 101 '
Sortie 30/09/2020 Reprise -
Réalisateur Compositeur
Casting Maria de Medeiros
Synopsis En 1918, Maria Adelaide Coelho da Cunha, héritière et propriétaire du journal Diário de Notícias, abandonne le luxe social et culturel familial dans lequel elle vit, pour s'enfuir avec un insignifiant chauffeur de 22 ans plus jeune qu’elle. Les conséquences de cette décision vont être douloureuses et moralement dévastatrices.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques