Critique Une mère incroyable (Litigante)

Une mère incroyable
Après le remarqué Gente de bien, Franco Lolli explore dans Une mère incroyable les passionnantes et douloureuses relations familiales à travers la domination exercée par une mère sur sa fille et s’exprimant dans des rapports conflictuels d’amour-haine.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par David Speranski

Critique du Film

Sur un sujet relativement proche de Mia Madre de Nanni Moretti, Une mère incroyable, le deuxième film de Franco Lolli, explore la complexité des liens familiaux à travers un joli portrait de femme qui n’échappe malheureusement pas à une certaine banalité. Présenté en ouverture de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes 2019, une ouverture discrète et passée assez inaperçue, le film s'appelait auparavant Litigante, ce qui peut se traduire par la plaideuse ou l'avocate, mentionnant ainsi la profession de Silvia, le personnage principal du film. Pour sa sortie française, il a été rebaptisé Une mère incroyable, déplaçant le centre de gravité vers la mère de Silvia qui, par sa forte personnalité, accapare toutes les attentions.

Après le remarqué Gente de bien, Franco Lolli explore dans Une mère incroyable les passionnantes et douloureuses relations familiales à travers la domination exercée par une mère sur sa fille et s’exprimant dans des rapports conflictuels d’amour-haine.

A Bogotá, en Colombie, Silvia, avocate, accompagne sa mère septuagénaire, Leticia, chez l’oncologue qui lui apprend que son cancer s’est généralisé. Dotée d’une forte personnalité, Leticia n’a que faire de ses recommandations et souhaite continuer à régenter la vie de ses proches, ses deux filles Silvia et Majo, et son petit-fils que Silvia élève seule, en mère célibataire. Leticia et Silvia entretiennent des relations d’amour-haine, d’autant plus gênantes et déstabilisantes, que Leticia, en raison de sa maladie, habite chez sa fille. Lors d’une émission de radio, Silvia, représentant un département municipal de Bogotá, est mise en cause dans un scandale de corruption par Antonio, un journaliste inquisiteur. Elle le retrouve dans une soirée, quelques heures plus tard, et se laisse finalement séduire par lui.

Après le remarqué Gente de bien, Franco Lolli explore dans Une mère incroyable les passionnantes et douloureuses relations familiales à travers la domination exercée par une mère sur sa fille et s’exprimant dans des rapports conflictuels d’amour-haine. Par le sujet, - une mère qui va disparaître -, il se rapproche en apparence de Mia Madre de Nanni Moretti.  Mais chez Moretti, les relations mère-fille n’étaient pas d’ordre agressif et s’inscrivaient dans un contexte général de lutte politique et de révision des idéaux soixante-huitards.  Chez Franco Lolli, le regard est ici nettement plus psychologique que politique ou sociétal. A travers cette situation de pré-deuil, Lolli dresse le portrait d’une femme quadragénaire perdue dans son travail, sa situation sentimentale et sa définition en tant qu’individualité.

Le film commence  un peu comme Sonate d’automne, avec cette confrontation incessante d’egos entre mère et fille, l’âpreté et l’intensité en moins par rapport à Bergman.  Mais malheureusement, assez vite, Lolli se focalise davantage sur une histoire d’amour relativement banale, entre Silvia et un journaliste, qui s’apparenterait aux moments les plus faibles d’Une Histoire simple de Claude Sautet. A force d’enchaîner les plans moyens (par la taille et l’inspiration), le film finit par sombrer dans une certaine banalité digne, de bon aloi. Certains ont cru bon d'évoquer l'ombre tutélaire de Maurice Pialat via la présence au générique de son épouse Sylvie, coproductrice du film de Lolli, mais la deuxième partie fait malheureusement basculer le film dans le conventionnel. On signalera tout de même les jolies prestations de Carolina Sanin et Leticia Gomez qui sont d'autant plus remarquables que, faisant partie de la famille du metteur en scène, elles n'appartiennent pas au contingent des comédiennes professionnelles. Lorsque la mort de Leticia survient, Lolli fait ainsi surgir sans véritable émotion l’Adagio d’Albinoni, joli cliché de la musique mélodramatique dans ce type de situations. On se trouve alors bien loin de La Gueule ouverte ou du Garçu de Maurice Pialat qui retranscrivait en silence le choc immense que peut représenter la mort d’un parent. 

Informations

Détails du Film Une mère incroyable (Litigante)
Origine France - Colombie Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 95 '
Sortie 19/02/2020 Reprise -
Réalisateur Franco Lolli Compositeur
Casting
Synopsis À Bogota, Silvia, mère célibataire et avocate, est mise en cause dans un scandale de corruption. À ses difficultés professionnelles s'ajoute une angoisse plus profonde. Leticia, sa mère, est gravement malade. Tandis qu'elle doit se confronter à son inéluctable disparition, Silvia se lance dans une histoire d'amour, la première depuis des années.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques