Critique Swallow

Swallow
Swallow est ainsi un conte de fées qui vire au cauchemar absolu, un film de genre en rose bonbon, où l'héroïne, à la poursuite de son trauma originel, s'auto-détruit en prenant le risque de ne jamais être libérée, un film d'auteur féministe...

Verdict Note : Exceptionnel ! Exceptionnel !

Par David Speranski

Critique du Film

"J'ai toujours aimé les films étranges car cela révèle ce qui se trouve à l'intérieur des gens" a déclaré ingénument Carlo Mirabella-Davis en présentant Swallow, son premier film, aux spectateurs de L'Etrange Festival au Forum des Images. Il ne pouvait mieux définir son film qui a depuis remporté le Prix Spécial du Jury au dernier Festival de Deauville. Description clinique d'une vie censée être parfaite, portrait d'une jeune femme en quête d'identité qui se trouvera en proie au syndrome du Pica (maladie mentale consistant à ingérer des objets de taille variable dans son système digestif), cauchemar climatisé sirkien d'un univers américain totalement standardisé, Swallow, c'est un peu tout cela à la fois, c'est surtout la révélation d'un espoir du cinéma américain, fasciné par le film de genre qui lui permet d'exprimer ses obsessions les plus personnelles et inavouables.

Swallow est ainsi un conte de fées qui vire au cauchemar absolu, un film de genre en rose bonbon, où l'héroïne, à la poursuite de son trauma originel, s'auto-détruit en prenant le risque de ne jamais être libérée, un film d'auteur féministe aux couleurs pastels qui souhaite nous avertir sur l'enfer que peuvent vivre certaines femmes qui semblent pourtant avoir choisi le paradis.

Hunter, jeune femme d'origine modeste, semble avoir décroché le gros lot en épousant Richie qui vient de reprendre la direction de l'entreprise familiale. Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes au sein de la famille de Richie, apparemment accueillante, si Hunter, en tombant enceinte, ne développait pas un trouble compulsif du comportement alimentaire, en ingérant des objets de forme et de taille diverses...

Quand il est très réussi, le film de genre permet d'exprimer les hantises les plus profondes. Dans Swallow, celle de l'ennui le plus incommensurable face à une vie parfaite et dépourvue de la moindre surprise. Esseulée, du fait de sa grossesse, dans une maison isolée, si jolie, qu'on se croirait à l'intérieur d'une maison de poupée, Hunter se retrouve confrontée à la vacuité de sa propre existence que lui renvoie le vide d'une maison trop idéale et en cela, totalement dépourvue d'humanité. Or, comment remplir ce vide, sinon en se remplissant? Certains le font en se gavant de nourriture ; d'autres, en se pourrissant avec des drogues, de l'alcool ou du tabac. Hunter a choisi un mode bien plus original, se détruire progressivement, voire mettre en danger sa propre vie et sa grossesse en cours, en avalant divers objets, des billes, des punaises, de la terre, etc. Trop cadrée, encadrée par une famille qui n'a pour tout souci que sa reproduction, elle étouffe littéralement et pour oublier qu'elle étouffe, pour échapper à cette asphyxie comparable à celle des sœurs Lisbon dans Virgin Suicides de Sofia Coppola, elle décide de s'étouffer au fur et à mesure, tout simplement.

On comprendra à l'énoncé de ces prélégomenes dramatiques que Swallow ne plaira sans doute pas à tout le monde car il représente une attaque en règle de la superficialité et de l'hypocrisie de la vie bourgeoise, faite de confort matériel assuré par un argent qui coule à flots, qui masquent mal un terrible désespoir. Il ne s'agit d'ailleurs pas tant d'un film d'horreur que de films qui se trouvent à la lisière du genre, sans jamais y tomber réellement. Bien plus que Rosemary's Baby, auquel le prétexte scénaristique pourrait éventuellement faire penser, Swallow évoque des films comme Blue Velvet de David Lynch ou surtout Safe de Todd Haynes, des films à la lisière du fantastique, qui, pourtant, peuvent s'expliquer de manière complètement réaliste. Le cauchemar existe non pas parce qu'il est extérieur à nous, mais parce qu'il nous ronge de l'intérieur. C'est le climat insidieux que pose ainsi Carlo Mirabella-Davis qui s'affirme ainsi comme une des révélations les plus stimulantes et enthousiasmantes de ces dernières années. Haley Bennett, pourtant déjà remarquée dans Kaboom ou La Fille du Train, n'a sans doute jamais joué comme on la voit évoluer dans ce film. Incroyablement bouleversante, sorte de Cendrillon mâtinée de Belle au bois dormant, qui ne saurait pouvoir sortir de sa maison enchantée qui l'emprisonne plus sûrement que le plus sinistre des cachots, elle part à la recherche d'un secret qui pourrait la délivrer de ses tourments. Swallow est ainsi un conte de fées qui vire au cauchemar absolu, un film de genre en rose bonbon, où l'héroïne, à la poursuite de son trauma originel, s'auto-détruit en prenant le risque de ne jamais être libérée, un film d'auteur féministe aux couleurs pastels qui souhaite nous avertir sur l'enfer que peuvent vivre certaines femmes qui semblent pourtant avoir choisi le paradis.

Informations

Détails du Film Swallow
Origine Etats Unis Signalétique Sensibilité Spectateurs
Catégorie Film Genre Thriller - Drame
Version Cinéma Durée 94 '
Sortie 15/01/2020 Reprise -
Réalisateur Compositeur
Casting Elizabeth Marvel - Denis O'Hare - Haley Bennett - Austin Stowell
Synopsis Hunter semble mener une vie parfaite aux côtés de Richie, son mari qui vient de reprendre la direction de l’entreprise familiale. Mais dès lors qu’elle tombe enceinte, elle développe un trouble compulsif du comportement alimentaire, le Pica, caractérisé par l’ingestion d’objets divers. Son époux et sa belle-famille décident alors de contrôler ses moindres faits et gestes pour éviter le pire : qu’elle ne porte atteinte à la lignée des Conrad… Mais cette étrange et incontrôlable obsession ne cacherait-elle pas un secret plus terrible encore ?

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques