Critique Adoration

Adoration
Fabrice Du Welz livre un joli conte sur l'amour et l'adolescence, plein de belles fragilités et originalités

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Justine VIGNAL

Critique du Film

Ceux qui se dévorent

Fabrice Du Welz, réputé comme réalisateur belge de films de genre, vient clore sa trilogie ardennaise après Calvaire et Alleluia avec ce dernier opus brûlant, Adoration. Au menu : Thomas Gioria, gamin brillant dans Jusqu'à la garde, Benoit Poelvoorde, icône de l'esprit belge par excellence, et Fantine Harduin, pitchoune-nymphette dans Happy End de Michael Haneke.

Quand Paul, un pré-ado ultra-empathique, croise la route de Gloria, une adolescente schizophrène internée, son cœur s'emballe et il l'aide à s'enfuir. Démarre alors un voyage tout aussi magnifique qu'angoissant, porté par un duo d'écorchés vivants, subsistant d'amour et d'eau fraîche...

Entre les Bonnie & Clyde teenagers de The End of the F***ing World (et leur trajectoire toujours douce-amère) et les gamins touchants de Wes Anderson dans Moonrise Kingdom, le duo attachant d'Adoration vogue sur son radeau d'amour brinquebalant.

La force du film réside en sa capacité à montrer et presque à faire ressentir la passion dévorante de l'amour... Les personnages semblent à tout instant prêts à entrer en fusion totale, ou à l'inverse se mordre la chair ou se frapper. Le duo invoque inévitablement les duos d'échappés de l'asile (ou de la vie) voguant sans but sur leur radeau d'amour, entre les Bonnie & Clyde teenagers de The End of the F***ing World (et leur trajectoire toujours douce-amère) et les gamins touchants de Wes Anderson dans Moonrise Kingdom. Leurs univers esthétiques peuvent aussi se retrouver dans la cinématographie de Du Welz : étrangetés stylistiques, calibrage symétrique du cadre, couleurs parfois délavées ou chatoyantes... Malheureusement, Adoration reste légèrement en-deçà de ses confrères. Malgré cela, quelques originalités formelles élèvent le film au rang de véritable film de genre de compétition. On reste fasciné par la sensation que le duo se dévore pour s'évader.

Adoration évoque un joli conte pétri de fragilités autant que d'originalités (formelles et thématiques)

Dès ses premiers instants, l'univers de Du Welz fait ressortir les fragilités de ses personnages. Ils nous rappellent les enfants perdus sur la rivière de La Nuit du Chasseur. Néanmoins, ce duo-ci serait à bord d'une barque pour tenter d'échapper à la vie et la rudesse qui les attend adultes plutôt que pour fuir un grand méchant loup. Adoration ressemble avant tout à une traversée du désert, ou plutôt une traversée en eaux troubles, qu'on suit avec avidité et nervosité. Avidité parce que les personnages ont tout pour plaire : tendresse, blessures évidentes, innocence de la jeunesse. Nervosité parce que la trajectoire du film reste toujours mystérieuse, même si elle plonge dans un bain de frissons épidermiques. Nervosité aussi quant à la réussite du film à éviter le déjà-vu sur son sujet.

Adoration reste un joli conte pétri de fragilités autant que d'originalités (formelles et thématiques). Cela fait longtemps qu'on n'avait pas assisté à une aussi bouleversante ode à l'amour entre enfants. Avec Adoration, Du Welz montre que l'amour entre ces derniers compte autant, si ce n'est plus, que celui entre deux adultes. Même si son propos manque parfois de subtilité, ce que Du Welz délivre avec Adoration relève d'une certaine beauté. 

Informations

Détails du Film Adoration
Origine France - Belgique Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Aventure - Thriller - Drame - Romance - Tranche de Vie
Version Cinéma Durée 98 '
Sortie 22/01/2020 Reprise -
Réalisateur Fabrice Du Welz Compositeur
Casting Benoît Poelvoorde - Thomas Gioria - Fantine Harduin
Synopsis Paul, un jeune garçon solitaire, rencontre Gloria, la nouvelle patiente de la clinique psychiatrique où travaille sa mère. Tombé amoureux fou de cette adolescente trouble et solaire, Paul va s’enfuir avec elle, loin du monde des adultes...

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques