Critique Proxima

Proxima
Vivre dans l'espace, c'est s'adapter à un nouveau monde : une étape supplémentaire pour Sarah, une mère astronaute, qui la veille de quitter la terre doit se faire accepter dans un monde encore très masculin. Touchant portrait d'une femme aux portes...

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Pierre LARVOL

Critique du Film

Les yeux rivés vers le ciel, l'esprit bien sur terre : une manière de concilier deux mondes. Réalisé par la réalisatrice et scénariste française Alice Winocour, Proxima est une oeuvre émancipatrice pleine de féminité qui, avec simplicité et élégance, s'intéresse à ces femmes à la fois mères et femmes actives au travers d'une figure rarement rencontrée au cinéma : celle d'une astronaute. Quand le rêve d'une vie approche, quelle place reste-t-il pour nos proches ? L'heure, peut-être, de couper le cordon ombilical avant le grand saut dans l'espace.

Sarah, une mère astronaute, s'apprête à quitter la terre pour un an. Tandis qu'un rude entraînement l'attend à Star City près de Moscou en Russie, une autre épreuve l'attend : celle de la séparation avec sa fille de huit ans. Récit d'un au revoir et d'un départ vers un horizon lointain, Proxima évoque l'adversité qui attend tout astronaute : l'éloignement de ses proches. Une coupure temporaire, mais douloureuse et difficile à accepter pour un enfant. Et face à l'angoisse de la mère, de nombreux doutes : faut-il favoriser son rêve, sa carrière ou le lien avec sa fille ? Sarah, incarnée par une touchante et convaincante Eva Green, tente justement de faire co-exister son travail et sa vie privée. Courageuse et déterminée, elle se bat justement pour exister dans un monde masculin où sa féminité est perçue comme un signe de vulnérabilité, de faiblesse. L'entraînement, à la fois physique et intellectuel, s'accompagne ainsi d'une portée émotionnelle forte : alors que l'espace l'appelle, tout la ramène sur terre. Et c'est certainement ce que l'on pourrait le plus reprocher au film, sa trop grande pesanteur. Bien que parsemé de belles évocations, le scénario manque toutefois de mordant, de folie et paraît enfermé dans un schéma machinal. Une simplicité certes assumée, mais pas sans conséquences. Tout ceci n'enlève cependant en rien la force du sujet et le chagrin que dégage l'histoire de cette mère en proie à devenir simple spectatrice de l'évolution de sa fille.

Au plus proche du réel, Proxima se targue en plus de sa fiction d'un aspect documentaire  : tourné en grande partie dans la véritable ville de Star City en Russie, le film nous montre l'envers d'un décor jusqu'ici peu filmé. De la même manière on rencontre le centre d'entraînement de l'Agence Spatiale Européenne à Cologne. La caméra d'Alice Winocour s'approche de ses personnages, capte les émotions et restitue avec soin la beauté des lieux. Quand, à Baïkonour, Sarah et Stella découvrent au loin la fusée qui va emmener la mission Proxima, on ne peut qu'apprécier avec eux le voyage. Soulignons également la magnifique bande originale du compositeur japonais Ryuichi Sakamoto, sensible, lunaire et épurée : sur le fil du départ, entre optimisme et mélancolie.

Vivre dans l'espace, c'est s'adapter à un nouveau monde : une étape supplémentaire pour Sarah, une mère astronaute, qui la veille de quitter la terre doit se faire accepter dans un monde encore très masculin. Touchant portrait d'une femme aux portes de ses rêves, Proxima privilégie l'intime et capte la vibrante séparation entre une mère et sa fille. Une proposition assez originale, portée par une convaincante Eva Green accompagnée par une jeune actrice au regard déjà mature, Zélie Boulant-Lemesle.

Informations

Détails du Film Proxima
Origine France - Allemagne Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 106 '
Sortie 27/11/2019 Reprise -
Réalisateur Alice Winocour Compositeur
Casting Matt Dillon - Eva Green
Synopsis Sarah est une astronaute française qui s'apprête à quitter la terre pour une mission d'un an, Proxima. Alors qu'elle suit l'entraînement rigoureux imposé aux astronautes, seule femme au milieu d'hommes, elle se prépare surtout à la séparation avec sa fille de 8 ans.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques