Critique Knives and skin

Knives and skin
Malgré un certain flottement scénaristique qui tourne un peu en boucle, Knives and skin trouve incontestablement son identité dans sa thématique du consentement et son sens magique de l'atmosphère.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par David Speranski

Critique du Film

Pour son deuxième film, après Signature move, inédit en France, Jennifer Reeder se situe d'emblée du côté de Twin Peaks et donc de David Lynch, avec son prétexte dramatique de jeune fille disparue, même si elle préfère citer River's edge le film de Tim Hunter, réalisateur qui a également signé des épisodes de Twin Peaks. L'ascendance est donc chargée. Pourtant, malgré un certain flottement scénaristique qui tourne en boucle,  Knives and skin trouve incontestablement son identité dans sa thématique du consentement et son sens magique de l'atmosphère.

Malgré un certain flottement scénaristique qui tourne un peu en boucle, Knives and skin trouve incontestablement son identité dans sa thématique du consentement et son sens magique de l'atmosphère.

Suite à un rendez-vous nocturne, Carolyn Harper ne réapparaît pas chez elle dans sa petite ville bien tranquille de l’Illinois. Sa mère, qui dirige la chorale du lycée, est dévastée. Mais ses appels à l’aide ne sont entendus que par trois adolescentes et leurs familles, touchées par l'indifférence de la communauté - comme si cette jeune fille n’avait jamais compté. Une solidarité nouvelle va naître entre elles et les aider à surmonter le malaise que cette disparition révèle.

A la différence de Laura Palmer, Carolyn Harper n'est pas la reine du lycée mais une majorette anonyme. Néanmoins sa disparition va éveiller un écho chez des familles plus ou moins proches de la sienne, au-delà de l'indifférence générale engendrée dans la petite bourgade de l'Illinois. Contrairement à Twin Peaks, il ne s'agit pas de résoudre une énigme troublante mais d'examiner les répercussions de cette disparition sur la vie de certaines personnes. Jennifer Reeder utilise donc les ressources du film choral pour examiner la thématique du consentement dans un projet qui a été conçu avant #metoo et le préfigurait dans une certaine mesure.

Tout cela ne va pas sans un certain flottement scénaristique qui fonctionne en spirale sans daigner réellement progresser. Pourtant le film recèle un véritable charme presque incompréhensible qui tient à ses uniques vertus de mise en scène : les scènes de chorale où des chansons pop entraînantes sont reprises de manière mélancolique, les lunettes de la majorette qui deviennent soudain phosphorescentes et s'animent, révélant une autre vie derrière l'écorce réaliste des choses, des scènes troublantes où la mère de la majorette tente de séduire un jeune adolescent ou inversement un professeur essaie de s'attirer les faveurs d'une lycéenne. Knives and skin fonctionne donc par scènes plus que par son ensemble. Cependant il faudrait sans doute être aveugle ou peu perspicace pour ne pas y voir l'éclosion d'une authentique réalisatrice. Toutes les thématiques y sont, ainsi qu'un sens de l'atmosphère peu commun. Il suffirait d'une structure plus solide pour que la magie prenne totalement. Knives and skin reste donc à l'état de promesse, ce qui représente déjà beaucoup au regard de produits plus aboutis mais nettement moins intéressants, un peu à l'instar de ce destin de majorette qui reste dans le film à l'état d'un inaccomplissement qui pourrait porter beaucoup de fruits. 

Informations

Détails du Film Knives and skin
Origine Etats Unis Signalétique Sensibilité Spectateurs
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 112 '
Sortie 20/11/2019 Reprise -
Réalisateur Compositeur
Casting
Synopsis Suite à un rendez-vous nocturne, Carolyn Harper ne réapparaît pas chez elle dans sa petite ville bien tranquille de l’Illinois. Sa mère, qui dirige la chorale du lycée, est dévastée. Mais ses appels à l’aide ne sont entendus que par trois adolescentes et leurs familles, touchées par l'indifférence de la communauté - comme si cette jeune fille n’avait jamais compté. Une solidarité nouvelle va naître entre elles et les aider à surmonter le malaise que cette disparition révèle.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques