Critique An Elephant Sitting Still

An Elephant Sitting Still
Une errance labyrinthique et existentielle au sein des rues d'une ville post industrielle chinoise. Poétiquement désespéré et bouleversant.

Verdict Note : Exceptionnel ! Exceptionnel !

Par Sébastien LAMOTHE

Critique du Film

Nord de la Chine, une grande ville post-industrielle plongée dans un brouillard perpétuel. Nous suivons le parcours de quatre personnages pris à des âges différents, un adolescent prénommé Wei Bu, une jeune fille du même âge – Huang Ling – un jeune malfrat entouré de ses acolytes – Yu Cheng – et un vieillard – Wang Jin – qui vit dans le même appartement que ses enfants et dont le fils est enseignant. Suite à une altercation entre adolescents, ces quatre destins vont finir par se croiser avec en point de mire une destination commune, Manzhouli, où il paraîtrait d'après ce qu'on raconte qu'un éléphant de cirque reste assis, immobile.

image1Personnages hantant la solitude du labyrinthe des villes, nous suivons leur parcours erratique entre leur foyer et le paysage de friche industrielle urbaine traversée par une ligne de chemin de fer qui évoque un lointain qui les appelle, là-bas inaccessible où leur destin les fuit, empressés de quitter un foyer où ils ne se sentent décidément pas à leur place. Une dispute naît ainsi d'emblée entre Wei Bu et son père, ancien officier de police cloué sur sa chaise avec une jambe au plâtre, que son fils accuse de lui avoir dérobé son argent de poche. Tandis qu'une tension permanente préside à la relation qui unit Huang Lin à sa mère. Quant à Wang Jin, ses enfants l'incitent fortement à quitter le foyer pour intégrer une maison de retraite, prétextant que l'appartement où ils vivent est trop petit pour toute la famille – discours insistant des enfants en voix off tandis que la caméra fixe en plan serré le visage ridé du vieil homme désabusé par la vie comme s'il était déjà seul et complètement abandonné, rejeté sur la rive, échoué parmi les fantômes du temps qui hantent l'asile pour vieillards derrière les portes vitrées duquel les résidents tournent en rond tels de vieux fauves édentés maintenus en cage. Car l'avenir qui est proposé aux personnages par la société n'est guère enviable, celui de finir oublié au fin fond d'une maison de retraite, de s'enfoncer dans la criminalité ou encore de vivre chichement comme vendeur à la sauvette comme le prédit son directeur de lycée à Wei Bu.

Mais c'est aussi avec la culpabilité et la mort, questions proprement existentielles, qu'ont affaire les personnages du film

image2Mais c'est aussi avec la culpabilité et la mort, questions proprement existentielles, qu'ont affaire les personnages du film, culpabilité d'être à l'origine du suicide de son ami pour Yu Cheng, d'avoir provoqué la chute accidentelle de son camarade de classe dans les escaliers pour Wei Bu. Le fait que ce dernier cherche d'ailleurs à rendre visite à celui-ci à l'hôpital souligne ce sentiment de culpabilité lancinant qui l'exclut de la communauté des hommes. Exilé à son tour comme Wang Jin qui erre dans les rues plutôt que de devoir supporter à son domicile le reproche insistant de ses enfants. Nous suivons sans relâche – en caméra portée – le parcours des personnages, passant d'une lumière extérieure laiteuse et opaque – comme un voile obstruant l'horizon – à des intérieurs sombres et/ou faiblement éclairés – chambres, tunnel ou couloir – ténèbres de l'esprit en proie au doute et au désespoir. Errance qui ne connaît pas de repos à l'instar de l'angoisse existentielle qui habite les protagonistes. La longueur des plans rendant toute sa profondeur à leur détresse et à leur rage contenues.

An Elephant sitting still nous dresse le portrait d'une société cruelle et égoïste ponctuée de tendresse, aux accents poétiquement désenchantés, longue traversée solitaire et nihiliste qui bouleverse et émerveille en même temps. Une météorite qui traverse le ciel cinématographique et disparaît aussitôt à l'image de son réalisateur suicidé peu de temps après l'achèvement de son film, mais qui laissera longtemps son empreinte gravée au fond de notre mémoire.

Informations

Détails du Film An Elephant Sitting Still
Origine Chine Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 234 '
Sortie 09/01/2019 Reprise -
Réalisateur Hu Bo Compositeur Hua Lun
Casting Peng Yuchang - Zhang Yu - Wang Yuwen - Liu Congxi
Synopsis Au nord de la Chine, une vaste ville post-industrielle, plongée dans un brouillard perpétuel. Un matin, une simple altercation entre deux lycéens dégénère et va souder les destins de quatre individus brisés par l'égoïsme familial et la violence sociale. Une obsession commune les unit : fuir vers la ville de Manzhouli. On raconte que, là-bas, un éléphant de cirque reste assis toute la journée, immobile...

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques