Critique The Irishman

The Irishman
Techniquement maîtrisé et doté d'un casting impeccable, The Irishman pèche par un manque notable de rythme exacerbé par une durée bien trop longue. Échec non, déception certainement.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Rémy Pignatiello

Critique du Film

Projet à la gestation particulièrement longue, au budget inflationniste pour finir distribué principalement sur petits écrans via Netflix, The Irishman n'est malheureusement pas le chef-d'oeuvre épique que son buzz laissait présager.

Impossible pourtant de rater, dès les premiers instants, la patte de Scorsese, à la mise en scène, au montage, au style. Le trio d'acteurs, De Niro et Pesci en tête, convoquent tout autant une part de la filmographie de Scorsese, sans que les effets de rajeunissement numérique ne nivellent cela. Il faut cependant composer avec ces trucages pas toujours évidents à regarder, surtout quand un De Niro rajeuni parle avec un Pesci rajeuni, dans des plans semblant provenir plus d'un jeu de dernière génération (ou, à défaut, d'une production Zemeckis façon Pôle Express) que d'un film à 160M$. C'est probablement là, plus que dans les plans individuels, que les limites encore existantes de ces trucages se font sentir.

Cependant, le film, dans sa volonté d'offrir une réflexion sur le temps qui passe, est accompagné d'une durée particulièrement longue (environ 3h15 avant que le générique de fin ne s'enclenche) dont on se demande si elle est réellement justifiée. Il manque en tout cas quelque chose pour passer outre les redondances, les redites, les impressions de catalogue qu'offrent le film et qui manquent d'un montage plus incisif, plus percutant pour ne pas doucement ennuyer. La première heure du film, et plus particulièrement son tout début, y arrive mais ensuite, on ne reprochera probablement à personne de se lasser de voir Frank Sheeran partir pour une énième mission. La structure en oignon du film n'aide pas, puisque le film possède pas moins de 3 niveaux temporels : celui dans lequel se déroulent le gros des événements, celui dans lequel Sheeran les raconte, et entre, une balade en voiture. On suppose que cela devait dynamiser le récit en l'éclatant, mais à l'écran, c'est bien moins efficace que ça, cassant même parfois le rythme de la narration pour mieux aller d'un plan à un autre.

Pour autant, difficile de dire que le film est un échec : sa mise en scène racée en remontre à la majorité des productions actuelles (malgré une photo numérique un peu passe-partout), et son casting au diapason fait des merveilles. Joe Pesci dévore notamment l'écran à chacune de ses apparitions, malgré son maquillage numérique voyant, et on ne peut que remercier l'acteur d'avoir accepté de sortir de sa retraite pour le film. A choisir, peut-être qu'Al Pacino est le maillon un chouia faible du trio principal, un peu moins convaincant que De Niro et Pesci, notamment dans ses accès de colères et les tombereaux d'insultes qu'il déverse. Mais il est difficile, au final, de comprendre pourquoi The Irishman dure une heure de plus que Goodfellas, et on se plairait presque à imaginer ce que le projet aurait donné si Scorsese ne l'avait non pas raccourci d'une heure, mais plutôt carrément réalisé dans les 90s. Nul doute que le film aurait été un peu plus punk, et un peu moins sage dans son aspect (y compris graphiquement, The Irishman étant certes plutôt violent, mais finalement peu graphique). On pourra par contre apprécier les pointes d'humour, fréquentes chez Scorsese mais ici particulièrement explicites, ainsi qu'une dernière demi-heure assez émouvante bien que convoquant la thématique de rédemption chrétienne souvent présente chez le réalisateur (et donc un peu téléphonée ici).

Enfin, il paraît qu'on ne peut pas faire une critique du film sans rappeler que c'est un film qui se doit d'être vu sur grand écran. Et pourtant. Au contraire même, il est fort probable que les plans truqués de la façon la plus voyante passeront bien mieux chez soi qu'au cinéma.

Informations

Détails du Film The Irishman
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Suspens - Drame
Version Cinéma Durée 210 '
Sortie 27/11/2019 Reprise -
Réalisateur Martin Scorsese Compositeur Seann Sara Sella
Casting Joe Pesci - Robert de Niro - Al Pacino - Harvey Keitel - Bobby Cannavale - Stephen Graham
Synopsis La vie de Frank "The Irishman" Sheeran, soupçonné d'avoir fait disparaitre le dirigeant syndicaliste Jimmy Hoffa en 1975.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques