Critique Gemini Man

Gemini Man
On se souviendra donc de Gemini Man surtout pour une séquence d'anthologie de course-poursuite à moto, une Mary Elizabeth Winstead inattendue et un procédé technologique innovant qui servira sans doute de prototype pour des réussites futures.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par David Speranski

Critique du Film

On avait laissé Ang Lee sur l'échec commercial douloureux de Un Jour dans la vie de Billy Lynn, pourtant célébré par la critique, du moins en France. Ce film, intéressant et honorable, avait peut-être été largement surévalué à l'époque. Ang Lee avait donc besoin de se refaire une santé commerciale aux yeux des producteurs. Avec Gemini Man, il accepte donc un film de commande qui a longtemps traîné dans les tiroirs des studios hollywoodiens, pur blockbuster taillé pour sa méga-vedette Will Smith. Il ne se renie pas pour autant en se lançant à nouveau un défi technologique, après L'Odyssée de Pi, et en reprenant la technique des 120 images par seconde étrennée dans Un jour dans la vie de Billy Lynn. Serait-ce suffisant pour faire de Gemini Man

On se souviendra donc de Gemini Man surtout pour une séquence d'anthologie de course-poursuite à moto, une Mary Elizabeth Winstead inattendue et un procédé technologique innovant qui servira sans doute de prototype pour des réussites futures.

un chef-d'oeuvre du genre? 

Dans ce nouveau film d'Ang Lee, Henry Brogan (Will Smith), tueur professionnel à la solde d'une mystérieuse agence, est traqué par un tueur plus jeune qui lui ressemble étrangement...Gemini Man repose donc sur une idée fascinante, celle de confronter un acteur à son double plus jeune. Hormis cette idée au potentiel extraordinaire, le scénario n'échappe pas aux facilités hollywoodiennes et aux banalités d'usage dans les films d'action, Clive Owen campant un méchant conventionnel qui ne lui permet guère d'exploiter les ressources de son talent. L'intérêt du film ne se trouve pas à l'évidence dans son scénario assez creux qui explore à peine les potentialités de son sujet ni dans la caractérisation plutôt basique de ses personnages, sauf une Mary Elizabeth Winstead, assez méconnaissable, qui tire son épingle du jeu, en étant totalement crédible en héroïne de film d'action. Cette déficience dans l'écriture empêche le film d'atteindre des sommets, tant il semble alourdi par des semelles de plomb scénaristiques. 

Néanmoins, si l'on voit le verre à moitié plein, on peut aussi affirmer que, devant être 'un blockbuster pour grand public, le film évite malgré tout de se transformer en catastrophe, grâce au défi technologique qui est ici mis en scène. Le défi consiste à rendre crédible un "de-aging" (rajeunissement) numérique, en confrontant Will Smith à son double plus jeune. La star de cinquante ans se retrouve donc face à son double âgé de trente ans de moins, paraissant sortir du Prince de Bel-Air. La prouesse est donc double car il ne s'agit pas seulement de montrer l'acteur miraculeusement rajeuni, ce que des films comme L'Etrange histoire de Benjamin Button de David Fincher, avaient déjà réussi, mais aussi à le montrer jouer face à lui-même, en utilisant la technique de la performance capture

Numériquement, tout devient de plus en plus possible lors de ces dernières années. Dans Nymphomaniac, Lars Von Trier faisait croire à des scènes sexuelles jouées par des doubles numériques de Stacy Martin et Charlotte Gainsbourg. A la fin de Rogue : A Star Wars Story, Gareth Edwards faisait apparaître une Carrie Fisher incroyablement rajeunie par le miracle de la technologie pendant quelques secondes. Le trucage faisait illusion mais n'aurait pas soutenu l'épreuve de la durée. Or, ici, Will Smith jeune paraît étonnamment crédible en assumant des scènes dramatiques assez longues. On jurerait voir le jeune acteur débarquer du Prince de Bel-Air, par la grâce d'effets spéciaux tout simplement bluffants. Gemini Man devance ainsi de très peu les trucages numériques ayant permis de rajeunir numériquement De Niro, Pacino, Pesci et Keitel dans The Irishman de Scorsese, à la différence que le "de-aging" scorsesien  s'inscrit dans des flash-backs narrativement justifiés. Pour Ang Lee, le rajeunissement numérique est la prouesse principale du film, voire son unique enjeu. On s'inquiète fugitivement des conséquences éventuelles : remplacer les acteurs par des images assumées par d'autres personnes, faire jouer des acteurs disparus, etc.  Mais Gemini Man n'effleure pas même pas l'écume de ces pistes narratives. 

En revanche, on peut légitimement s'interroger sur l'intérêt cinématographique d'avoir filmé à 120 images par seconde, le cinéma fonctionnant normalement à 24 images par seconde. Ce procédé serait censé nous plonger davantage en immersion dans la réalité. A l'écran, il nous donne plutôt l'impression inverse d'irréalité, l'œil étant bombardé d'informations à la manière d'un jeu vidéo. En vérité, il ne se justifie que pour les trois grandes séquence d'action du film, une bagarre entre Will Smith et son double dans les catacombes, un affrontement armé dans les rues et surtout une course-poursuite en moto qui vient chasser sur les terres de Tom Cruise dans le dernier Mission : Impossible. Cette séquence d'anthologie justifierait presque à elle seule ce procédé technologique gadgetisé. On se souviendra donc de Gemini Man surtout pour cette séquence, une Mary Elizabeth Winstead inattendue et un procédé technologique innovant qui servira sans doute de prototype pour des réussites futures. 

Informations

Détails du Film Gemini Man
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Action - Science - Fiction
Version Cinéma Durée 117 '
Sortie 02/10/2019 Reprise -
Réalisateur Ang Lee Compositeur
Casting Will Smith - Mary Elizabeth Winstead - Clive Owen - Benedict Wong
Synopsis Henry Brogan, un tueur professionnel, est soudainement pris pour cible et poursuivi par un mystérieux et jeune agent qui peut prédire chacun de ses mouvements.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques