Critique Lucky Day

Lucky Day
Si Lucky Day s'avère assez décevant pour son scénario et ses clins d'œil incessants, il demeure malgré tout relativement intéressant par la mise en scène de Roger Avary qui se révèle décalée à souhait.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par David Speranski

Critique du Film

Tout le monde connaît Roger Avary pour sa collaboration scénaristique aux premiers projets de Quentin Tarantino (True Romance, Pulp Fiction). On sait moins qu'il est également un réalisateur de talent, ayant connu un certain succès avec Killing Zoe, film de braquage sorti dans la foulée de la hype tarantinienne, et surtout Les Lois de l'attraction, meilleure adaptation à ce jour d'un roman de Bret Easton Ellis, en passe de devenir un film culte. Il s'est néanmoins passé dix-sept ans depuis son dernier film, Les Lois de l'attraction (2002). Entre-temps, il a collaboré à divers scénarios qui se sont plus ou moins transformés en films, et a été condamné pour homicide involontaire suite à un accident de voiture ayant entraîné la mort d'un de ses amis passagers, alors qu'il conduisait en état d'ivresse. Lucky day, son nouveau film, représente donc une forme de renaissance et d'acte de foi en la capacité de rédemption du cinéma. 

Si Lucky Day s'avère assez décevant pour son scénario et ses clins d'œil incessants, il demeure malgré tout relativement intéressant par la mise en scène de Roger Avary qui se révèle décalée à souhait.

Le film suit en parallèle Red un repris de justice qui vient enfin de purger sa peine de deux ans de prison pour un braquage de banque, et Luc un tueur psychopathe qui dégomme tout le monde à la moindre contrariété. Red retrouve sa femme Chloé, peintre qui s'essaie à l'art contemporain, et sa fille Béatrice, tandis que Luc se rapproche dangereusement de lui...Quel peut bien être le lien entre Red et Luc? C'est ce que le film élucidera dans ses vingt dernières minutes. 

Le motif dramatique de vengeance n'est à l'évidence pas très original. Roger Avary décide pourtant de faire reposer son film sur cet argument scénaristique un peu rebattu. Même si l'histoire comporte un fond autobiographique, - Red comme Avary sort de prison et se trouve en quête de rédemption -, le scénario aligne les clins d'œil fétichistes à l'univers d'autres cinéastes : Luc est un tueur psychopathe froid et désincarné, utilisant au choix la mitraillette ou le lance-roquettes, qui rappelle fortement le personnage de Javier Bardem dans No country for old men des frères Coen ; l'ami noir de Red, Leroy, veut à tout prix se faire appeler Le Roi comme dans La Valse des pantins de Scorsese ; dans un bar, une dame un peu ronde se dandine exactement comme une personne du même style dans Blue Velvet de David Lynch. Tout cet amas de références ne serait pas si gênant si Roger Avary avait su développer à côté d'elles un univers véritablement personnel et original. Ce n'est pas vraiment le cas puisqu'il a choisi d'utiliser une trame scénaristique usée jusqu'à la corde. 

Néanmoins, si le film s'avère assez décevant pour son scénario et ses clins d'œil incessants, il demeure malgré tout relativement intéressant par la mise en scène de Roger Avary qui se révèle décalée à souhait. En témoignent les plans d'éclaboussures de sang dans la galerie d'art contemporain, la petite fille de Chloé et Red qui persiste à parler français aux Etats-Unis, quelques plans de cinéma qui restent très efficaces, comme un homme décapité qui continue à marcher ou une mitraillette qui tombe par mégarde  sur les genoux du passager d'une voiture. D'une certaine manière, l'homme décapité qui continue à marcher, c'est Roger Avary. Lucky Day montre ainsi que son talent de metteur en scène reste toujours opérationnel, même s'il manque d'un esprit pour insuffler une véritable âme à son projet. Il n'en demeure pas moins que Lucky Day se voit sans déplaisir et laisse même une impression agréable de série B sans conséquences, une sorte de Killing Zoe bis, ce qui n'est pas si mal pour une remise en route. Il faudra juste espérer que le prochain Roger Avary montrera plus de consistance et se hissera à la hauteur des Lois de l'attraction

 

Informations

Détails du Film Lucky Day
Origine France - Canada Signalétique Sensibilité Spectateurs
Catégorie Film Genre Action - Thriller - Policier
Version Cinéma Durée 95 '
Sortie 18/09/2019 Reprise -
Réalisateur Roger Avary Compositeur
Casting Crispin Glover - Luke Bracey - Nina Dobrev
Synopsis C’est le grand jour, Red sort de prison, après avoir purgé deux ans pour un braquage de banque qui s'est soldé par la mort de son complice. Il retrouve sa femme Chloé qui l’a attendu tout en élevant seule leur fille Beatrice. Le même jour, Luc, le frère de son ancien complice, tueur à gages et psychopathe notoire, débarque assoiffé de vengeance et avec la ferme intention de l'éliminer…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques