Critique Dark Touch

Dark Touch
L'hystérie introductive de Dark Touch nous sied au fauteuil. On ne sait pas quoi penser, on ne sait pas réellement où on est. Les premières images du nouveau film de Marina De Van décontenancent. Une jeune fille court en pyjama dans la forêt à...

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

L'hystérie introductive de Dark Touch nous sied au fauteuil. On ne sait pas quoi penser, on ne sait pas réellement où on est. Les premières images du nouveau film de Marina De Van décontenancent. Une jeune fille court en pyjama dans la forêt à gorge déployée. Que se passe-t-il ?

Réfugiée chez ses voisins les plus proches, la jeune fille ne dit rien. Les parents prévenus viennent la récupérée, la ramenant vers un enfer insoupçonné. Neve est victime de maltraitance par ses parents. Dans l'ombre de la maison, on supposera des attouchements. Ce n'est que le début d'un film indépendant dans sa volonté à ne pas faire comme les autres.

Dark Touch est un cauchemar ombrageux se situant entre la folie du Carrie de Brian De Palma et la rédemption générationnel face l'oppresseur adultes des Révoltés de L'an 2000

Au gré des images dures qui jalonnent le film, on pénètre un univers mortifère. On ne saura jamais où se situe l'action. Le tout ressemble à un petit village paumée irlandais, mais cela reste une supposition. Il ne reste alors que les personnages sur lesquels se reposer. Car suite à la mort des parents incestueux, Neve se voit recueillis par ses gentils voisins. Mais voilà, le mal est bien trop profond, et leurs gentillesses et leurs semblants d'amours n'y feront rien.

Dark Touch est un cauchemar ombrageux se situant entre la folie du Carrie de Brian De Palma et la rédemption générationnel face l'oppresseur adultes des Révoltés de L'an 2000.

Penser et réaliser en totale indépendance entre la Suède et l'Irlande pour des soucis administratifs, Marina De Van met en scène un film à part dans l'univers des productions fantastiques actuelles. Se souciant au final peu de ses références, elle se préoccupe encore moins de ses personnages.

N'évoluant jamais d'un iota, la famille adoptive ou l'assistante sociale resteront des figures vaines dans l'entourage de la jeune rescapée.

Fondamentalement, ce qui intéresse Marina De Van dans Dark Touch est l'illustration crépusculaire dans son atmosphère. Les décors nihilistes et l'hystérie permanente dans sa mise en action rendent le long-métrage ahurissant, d'où découle cette douce impression d’imprévisibilité.

La mise en scène totalement maîtrisée renvoient Dark Touch vers un cinéma cher aux années 80, où la série B était construit dans une libre pensée révolutionnaire.

Ce sera de ce choix impondérable que naît cette sensation constante de mal-être tout au long du film. Les regards vides de Neve font plongé le spectateur dans une peur abyssale, dans l'optique d'un événement soudain. Le final apocalyptique se chargera alors d'asséner le point d'orgue à un cauchemar éveillé, une véritable réussite d'épouvante tordant littéralement toute notion bienséante.

Marina de Van se sert alors crânement de sa liberté de ton pour chier sur la moral bien tout pensante cinématographique. Faisant fit de tout échappatoire, la mort seule sera la libération d'âmes damnées par leurs propres géniteurs. Le courage dégagé par la réalisatrice dans le propos, l’interprétation stupéfiante de la jeune Missy Keating, le majestueux clairs obscurs du directeur de la photographie John Conroy, son atmosphère altérée et une mise en scène totalement maîtrisée renvoient Dark Touch vers un cinéma cher aux années 80, où la série B était construit dans une libre pensée révolutionnaire.

Informations

Détails du Film Dark Touch
Origine France - Suède - Irlande Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Film Genre Horreur - Epouvante
Version Cinéma Durée 90 '
Sortie 19/03/2014 Reprise -
Réalisateur Marina De Van Compositeur Christophe Chassol
Casting Missy Keating - Marcella Plunkett - Padraic Delaney - Charlotte Flyvholm - Stephen Wall - Susie Power - Robert Donnelly - Richard Dormer
Synopsis Une nuit, dans la campagne profonde, une maison isolée prend vie. Meubles et objets se rebellent contre les occupants, laissant Neve, une fillette de 11 ans, seule rescapée du massacre sanglant qui a décimé sa famille. Des proches la recueillent et s’efforcent de lui faire surmonter cette épreuve traumatique en l’entourant d’amour. Mais la violence continue de se manifester et Neve ne retrouve pas la paix…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques