Critique Un jour de pluie à New York (A Rainy day in New York)

Un jour de pluie à New York
Un Jour de pluie à New York, léger, plaisant, un peu inconsistant mais dégageant un charme irrésistible, à l'image de son héroïne principale.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par David Speranski

Critique du Film

On croyait Un Jour de pluie à New York de Woody Allen définitivement enterré, renié par son distributeur Amazon Studios et destiné au mieux à une sortie humiliante en VOD, au pire à devenir un film culte que personne n'aura vu. Finalement ce ne sera pas le cas. Le film existera bel et bien en salles, en sortant d'abord en Europe puis aux Etats-Unis. Pour ceux qui auraient manqué des épisodes du feuilleton juridico-familial, en 2017, Dylan Farrow, la fille adoptive de Woody Allen, a réitéré à son égard ses précédentes accusations d'attouchements sexuels, écornant durablement sa réputation à Hollywood, en profitant de la vague du mouvement #metoo. Sans vouloir se prononcer sur ce cas qui ne concerne en fait que les deux intéressés, on ne peut que constater que les producteurs et la plupart des acteurs se sont détournés de Woody Allen, celui-ci devenant un paria empêché de poursuivre son œuvre. Or cette œuvre semble désormais reprendre son cours. Tourné en septembre-octobre 2017, Un jour de pluie à New York sortira finalement le 18 septembre 2019 en France, soit deux ans plus tard. Ce qui représente une véritable victoire artistique pour Woody Allen ne doit pas dissimuler le véritable niveau de ce nouvel opus, léger, plaisant, un peu inconsistant mais dégageant un charme irrésistible, à l'image de son héroïne principale.    

Un Jour de pluie à New York, léger, plaisant, un peu inconsistant mais dégageant un charme irrésistible, à l'image de son héroïne principale.

Echappés de leur faculté de province, deux étudiants plus ou moins fiancés, Gastby Welles et Ashleigh Enright comptent passer un joli week-end à New York.  Gastby, jeune homme dandy et quelque peu dilettante, a pour principal objectif de présenter Ashleigh à sa famille. C'était sans compter sur le mauvais temps et les circonstances qui leur feront rencontrer séparément diverses personnes...

Dans l'œuvre de Woody Allen, Un Jour de pluie à New York avait tout l'air de l'opus du renouvellement, la majorité de la distribution n'ayant guère plus de vingt ans (Timothée Chalamet, Elle Fanning, Selena Gomez). Or, d'un point de vue narratif, ce nouveau chapitre allenien demeure très classique sur une trame assez usitée : deux amoureux vont être séparés et se retrouver confrontés à leurs véritables désirs face à des tentations multiples. Si on ajoute un étrange décalage où Gastby, sorte de Woody jeune en version surdouée, n'a évidemment pas les préoccupations d'un garçon de son âge, et se complaît dans des goûts d'une autre époque, (jazz, littérature du XIXème ou XXème siècle), on s'aperçoit que Woody Allen n'a pas du tout cherché à actualiser ses personnages mais déforme volontairement la génération actuelle par le prisme de son imagination. Hormis la glorieuse exception d'Elle Fanning qui semble jeter un sort à chacune de ses répliques, les deux autres représentants de la nouvelle génération (Chalamet et surtout Gomez) ne semblent pas à leur place et paraissent jouer à contre-coeur, sans pouvoir rendre crédibles leurs personnages.  

Il s'ensuit donc une certaine déconnexion qui ne permet pas à ce film de rejoindre les sommets atteints par Maris et Femmes, Crimes et délits, Match Point, etc. , par conséquent de représenter un opus majeur dans l'œuvre de Woody Allen. Néanmoins cela n'empêche pas Un Jour de pluie à New York de demeurer un film très agréable où les marivaudages du cœur et les thèmes alleniens habituels s'entremêlent avec aisance et légèreté. Sous ses airs superficiels, la structure du film s'avère assez solide : les deux amoureux se retrouveront séparés et confrontés chacun de son côté à diverses tentations : d'une part, Gatsby, à une amie d'enfance qu'il embrassera pour les besoins d'un film indépendant, au démon du jeu et à une escort-girl qu'il engagera pour qu'elle se fasse passer pour Ashleigh ; d'autre part, Ashleigh se retrouvera confrontée à trois hommes d'âge mûr, un cinéaste dépressif qui n'aime pas son dernier film (écho de Woody?) qu'elle est chargée d'interviewer en journaliste inexpérimentée, un scénariste à la dérive, quitté par sa femme, et enfin un comédien, séducteur professionnel, qui la conduira jusqu'au vertige de l'infidélité. Trois divers types de séduction, intellectuelle, émotionnelle et physique qui la révéleront à elle-même, dans sa faiblesse et sa lâcheté. 

On retrouvera ici les thèmes alleniens habituels, l'inconstance des sentiments, le décalage par rapport à une société qu'on ne comprend pas, la prostitution qui fera l'objet d'un twist assez improbable, avec en cadeau bonus des tacles bien sentis aux journalistes, "tous les journaux sont des tabloïds", "- le plus vieux métier du monde? -journaliste?", qui permettent à Woody d'exprimer une certaine rancœur face au traitement dont il est parfois l'objet. On remarquera aussi une certaine misogynie dans le fond de l'histoire puisque le personnage d'Ashleigh se voit progressivement disqualifié par Gatsby, du fait de son manque de culture et surtout d'intelligence. Or ce n'est pas la première fois dans l'oeuvre de Woody Allen qu'un personnage féminin se voit ridiculisé pour ce type de raisons, même s'il apparaît absolument improbable de préférer Selena Gomez (ici, transparente), face à la grâce indicible d'Elle Fanning. 

C'est d'ailleurs ce qui restera de ce film, la jubilation d'Elle Fanning, quasiment à chaque plan et chaque réplique, la seule personne du casting à avoir été impartiale et à ne pas avoir tourné le dos à Woody Allen. Moins tragique et théâtral que Wonder Wheel, moins luxueux visuellement que Café Society, Un jour de pluie à New York apparaît comme un marivaudage léger et sans conséquence, manquant un peu de finition dans ses situations et ses dialogues, un marivaudage néanmoins irrésistible auquel son enterrement potentiel a donné un lustre et une signification qu'il n'a jamais véritablement eus. 

Informations

Détails du Film Un jour de pluie à New York (A Rainy day in New York)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie - Drame
Version Cinéma Durée 92 '
Sortie 18/09/2019 Reprise -
Réalisateur Woody Allen Compositeur
Casting Liev Schreiber - Jude Law - Elle Fanning - Diego Luna - Selena Gomez - Timothée Chalamet
Synopsis Deux étudiants, Gatsby et Ashleigh, envisagent de passer un week-end en amoureux à New York.Mais leur projet tourne court, aussi vite que la pluie succède au beau temps… Bientôt séparés, chacun des deux tourtereaux enchaîne les rencontres fortuites et les situations insolites.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques