Critique Lune de Miel

Lune de Miel
Aussi à l'aise dans le drame que la comédie, Judith Chemla habite de sa grâce singulière et tendrement maladroite ce premier film sensible et attachant, comme une parfaite incarnation française de la Manic Pixie Dream Girl, à l'instar d'une Zooey...

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par David Speranski

Critique du Film

Parler de la Shoah au cinéma s'avère toujours extrêmement risqué. Entre le documentaire-fleuve de Claude Lanzmann, le court métrage d'Alain Resnais, Nuit et Brouillard, La Liste de Schindler de Steven Spielberg, ou plus récemment, Le Fils de Saul de Laszlo Nemes, l'esprit de sérieux grave et empesé a pris ses quartiers. Autant dire qu'Elise Otzenberger prend courageusement des risques, en toute connaissance de cause, en traitant la Shoah quasiment sous forme de comédie romantique. Ce qui pourrait paraître sacrilège aux yeux de certains devient en fait un pari réussi, tant la profondeur de la toile de fond permet d'éviter la superficialité, et a contrario la fantaisie de donner une légèreté bienvenue à un drame historique trop sombre et pessimiste. 

Aussi à l'aise dans le drame que la comédie, Judith Chemla habite de sa grâce singulière et tendrement maladroite ce premier film sensible et attachant, comme une parfaite incarnation française de la Manic Pixie Dream Girl, à l'instar d'une Zooey Deschanel aux Etats-Unis.

Anna (Judith Chemla, étincelante) et Adam (Arthur Igual, parfait en conjoint grognon), jeune couple de parisiens aux origines juives polonaises, partent pour la première fois de leur vie en Pologne. Pour ce voyage en terre inconnue qui représente aussi une quête émouvante des origines, ils ont été invités à la commémoration du soixante-quinzième anniversaire de la destruction de la communauté du village de naissance du grand-père d’Adam. Si Adam n'est pas très emballé par ce voyage, Anna est surexcitée à l'idée de découvrir la terre qui est aussi celle de sa grand-mère.

Pour son premier film, Elise Otzenberger n'a pas choisi la facilité. Elle a néanmoins repris une expérience autobiographique réellement vécue par elle-même qui permettait l'alliance de la fantaisie et de l'émotion. Sous forme de screwball comedy, elle plonge ainsi ses personnages dans la Pologne de leurs ancêtres. Comme le craignait Adam, la Pologne, c'est plutôt triste, froid et moche, tandis que Anna s'émerveille de la gentillesse des autochtones et souhaite participer aux traditions locales. Cette différence d'appréciation qui fait souvent tout le sel des voyages en couple, constitue le ressort principal du film qui verra le jeune ménage passer de la tendre intimité à la dissension ouverte, en passant par la réconciliation feutrée. Entre-temps, on assistera également à une séquence bouleversante de rencontre avec une survivante des camps où l'on sent bien que les comédiens n'osent plus trop jouer face à l'intensité du drame rencontré. Sur un autre plan, le couple devra vivre sa pseudo-Lune de miel avec une belle-maman qui s'est délibérément invitée (hilarante Brigitte Rouan) ainsi que son ex et sa compagne (les délirants Antoine Chappey et Isabelle Candelier). La quête des origines se transformera finalement en réconciliation avec une famille non désirée, et les êtres humains en général.

Sans rechercher à faire de prouesses particulières, Elise Otzenberger s'attache à maintenir un savant équilibre entre légèreté et profondeur, entre gravité et sens de l'auto-dérision, ce qui ne s'avère pas si facile à réaliser. Elle y parvient sans encombre, grandement aidée par son tandem principal de comédiens, dont une Judith Chemla qui, après avoir été remarquée en ado turbulente dans Camille redouble, s'installe discrètement parmi nos meilleures comédiennes.  Aussi à l'aise dans le drame (le bouleversant et mélancolique Ce sentiment de l'été, Une vie) que la comédie, elle habite de sa grâce singulière et tendrement maladroite ce premier film sensible et attachant, comme une parfaite incarnation française de la Manic Pixie Dream Girl, à l'instar d'une Zooey Deschanel aux Etats-Unis. On la suivrait jusqu'au bout du monde, y compris en Pologne. 

Informations

Détails du Film Lune de Miel
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie
Version Cinéma Durée 98 '
Sortie 12/06/2019 Reprise -
Réalisateur Elise Otzenberger Compositeur
Casting Judith Chemla - Brigitte Roüan - Arthur Igual
Synopsis Anna et Adam, jeune couple de parisiens aux origines juives polonaises, partent pour la première fois de leur vie en Pologne. Ils ont été invités à la commémoration du soixante-quinzième anniversaire de la destruction de la communauté du village de naissance du grand-père d’Adam. Si Adam n'est pas très emballé par ce voyage, Anna est surexcitée à l'idée de découvrir la terre qui est aussi celle de sa grand-mère. Enfin… d’après le peu qu’elle en connaît. Les voilà partis à la recherche de leurs origines dans un voyage plein de surprises, durant lequel ils ne trouveront pas exactement ce qu’ils sont venus chercher…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques