Critique To Live To Sing (Huo Zhe Chang Zhe)

To Live To Sing
Si l’ensemble aurait pu être gracieux et émouvant, le film de Johnny Ma ressemble davantage à un trip sous acide qu’à une fable sociale désenchantée.

Verdict Note : Maladroit sur de nombreux points. Maladroit sur de nombreux points.

Par Emilie BOCHARD

Critique du Film

Le cinéma asiatique a souvent une place privilégiée au sein des festivals, à tel point qu’il arrive parfois à se montrer plus attrayant que les films français eux-mêmes. Hirokazu Kore-eda, Jia Zangke et Lee Chang-dong l’an passé et Bong Joon-ho cette année nous prouvent d’ailleurs que la Sélection officielle est réellement friande de ces saveurs venues d’Asie. Il arrive pourtant aussi que ces films ne soient pas à la hauteur de nos espérances : c’est le cas de To Live to Sing de Johnny Ma, présenté cette semaine à la Quinzaine des réalisateurs.

Les premières images de To Live to Sing promettaient un drame social fort, dans lequel une petite troupe de théâtre traditionnel chinois se confronte à la disparition de son art, dans un monde qui ne jure plus que par les smartphones et l’urbanisation. Très vite, la mise en scène de Johnny Ma déçoit : frôlant parfois l’hystérie, les scènes de représentation théâtrale, en plus d’être trop nombreuses, créent un embarras à la fois visuel et sonore, et peinent à dépeindre, par la force de la catharsis, les sentiments des personnages.

Si l’ensemble aurait pu être gracieux et émouvant, le film de Johnny Ma ressemble davantage à un trip sous acide qu’à une fable sociale désenchantée.

Dans sa volonté de rendre hommage à des traditions ancestrales en voie de disparition, Johnny Ma verse dans un cinéma social qui manque cruellement de subtilité. Trop appuyé dans son propos, que ce soit dans les scènes de destruction des petites structures théâtrales à coup de bulldozers ou dans les confrontations entre les générations (la mère voulant préserver cet art précieux, la fille adoptive préférant s’essayer à une activité plus rentable), To Live to Sing ne parvient jamais à dépeindre l’urgence de vivre de ces petites gens infortunées.

Si l’ensemble aurait pu être gracieux et émouvant, le film de Johnny Ma ressemble davantage à un trip sous acide qu’à une fable sociale désenchantée. Malheureusement, ce petit film que l’on aurait voulu aimer n’a pas de quoi faire de l’ombre aux grands cinéastes asiatiques que l’on prend plaisir à retrouver chaque année sur la Croisette, et ne se montre pas assez maîtrisé pour faire face à ses concurrents de la Quinzaine des réalisateurs.

Informations

Détails du Film To Live To Sing (Huo Zhe Chang Zhe)
Origine Chine Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 105 '
Sortie 25/05/2019 Reprise -
Réalisateur Johnny Ma Compositeur
Casting
Synopsis Zhao Li dirige une troupe d’opéra traditionnel Sichuan qui vit et joue ensemble dans la banlieue de Chengdu. Quand elle reçoit un avis de démolition pour son théâtre, Zhao Li le cache aux autres membres de la compagnie et décide de se battre pour trouver un nouveau lieu, où ils pourront tous continuer de vivre et chanter. S’engage alors une lutte pour la survie de leur art.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques