Critique The Climb

The Climb
The Climb dresse ainsi le portrait d’une grande amitié masculine, une « bromance », où l’un des deux amis ira assez loin pour avoir une influence sur la vie de l’autre : s’emparer de sa fiancée, dénigrer la suivante, troubler la cérémonie...

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par David Speranski

Critique du Film

Coup de Cœur du Jury d’Un Certain Regard et Prix du Jury du Festival de Deauville en 2019, cette comédie centrée sur une amitié masculine excessive, séduit par son ton ludique et son sens aigu de la mise en scène, déployés lors de plans-séquences maîtrisés. Michael Angelo Covino a créé la surprise partout où The Climb est passé : son film est à chaque fois reparti avec des prix. C'est sans doute le film, "bromance" originale, entre loufoquerie et sens de l'absurde, qui vous fera passer avec bonne humeur cet été post-confinement.   

The Climb dresse ainsi le portrait d’une grande amitié masculine, une « bromance », où l’un des deux amis ira assez loin pour avoir une influence sur la vie de l’autre : s’emparer de sa fiancée, dénigrer la suivante, troubler la cérémonie de mariage.

En huit parties, l’histoire d’une amitié masculine sur une quinzaine d’années. Deux cyclistes américains, Kyle et Mike escaladent les routes du Col de Vence. Mike avoue à Kyle qu’il a couché quelques années auparavant avec Ava, la fiancée de Kyle. Celui-ci, furieux, se dispute avec Mike qui fuit et finit par être renversé par une voiture et rossé par son conducteur. Blessé sans gravité, Mike est consolé à l’hôpital par Ava qui lui enjoint de ne plus parler de cette histoire. L'un des deux amis a fini par épouser Ava mais une grosse surprise est survenue...L'amitié de Kyle et Mike arrivera-t-elle à surmonter tous ces obstacles?

Premier long métrage de l’américain Michael Angelo Covino, The Climb surprend agréablement par sa fraîcheur inattendue de ton, sa mise en scène élégante, toute en plans-séquences soigneusement élaborés, et son imprévisibilité tragi-comique. Ce film représente la version longue d’un court métrage du même titre, ayant fait le tour des festivals, et déjà coécrit par Michael Angelo Covino et Kyle Marvin, tandem d’amis de dix ans, excellents scénaristes et acteurs. Ils ont d’ailleurs repris leurs prénoms pour leurs personnages. The Climb dresse ainsi le portrait d’une grande amitié masculine, une « bromance », où l’un des deux amis ira assez loin pour avoir une influence sur la vie de l’autre : s’emparer de sa fiancée, dénigrer la suivante, troubler la cérémonie de mariage.

On pourrait penser à l’ironie jubilatoire d’un Woody Allen mais il s’agit davantage d’un film d’Alain Resnais seconde manière (On connaît la chanson, Cœurs) où l’intrigue était pimentée d’éléments drôles et sarcastiques, pour masquer l’aspect dépressif de l’histoire. Le procédé est similaire dans The Climb, où les péripéties dramatiques dissimulent (plus ou moins) l’acharnement d’un ami, à vouloir faire (ou défaire) le bonheur d’un autre. Les plans-séquences, source de comique permanent (la montée du Col de Vence, la chorégraphie de Kyle sur un morceau pop, la cérémonie de mariage), cachent aussi par leur virtuosité le désespoir des personnages. Sans que le terme ne soit une seule fois mentionné, The Climb pourrait également faire penser à une histoire d’amour gay qui n’ose dire son nom. Parsemé de chansons de Bécaud, ce film renvoie vers une vision humoristique et joliment fataliste des sentiments.

Informations

Détails du Film The Climb
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie - Drame
Version Cinéma Durée 94 '
Sortie Prochainement Reprise -
Réalisateur Compositeur
Casting
Synopsis L'histoire d'amitié entre deux hommes qui s'étale sur plusieurs années.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques