Critique Tu mérites un amour

Tu mérites un amour
Comment se reconstruire après avoir perdu la personne que l'on aime ? Telle est la question que pose délicatement cette oeuvre sensible et authentique, où la rédemption sentimentale passe à la fois par le corps et l'esprit.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Emilie BOCHARD

Critique du Film

Découverte dans La Graine et le Mulet d'Abdellatif Kechiche, Hafsia Herzi se lance désormais dans la réalisation avec son tout premier long-métrage, qui répond au doux nom de Tu mérites un amour. Présentée à la Semaine de la critique, cette oeuvre réalisée avec très peu de moyens mais avec une immense générosité n'a pas fini de courir sur toutes les lèvres, de faire battre les cœurs. Inspirée par un poème sublime écrit par Frida Kahlo, la jeune actrice-réalisatrice nous parle d'amour sans concession, avec une sincérité telle que son film finit par déborder de vie.

Comme pour rendre hommage à son mentor, Hafsia Herzi reprend d'abord plusieurs facettes du cinéma de Kechiche. Dans une danse des corps qui rappelle évidemment la sensualité estivale de Mektoub, my Love, Tu mérites un amour plonge à cœur perdu dans un naturalisme rafraîchissant, qui s'exprime aussi bien par le jeu instinctif des acteurs, tous merveilleux, que dans les petites choses de la vie qui transparaissent à l'écran (les regards en coin, les conversations tapageuses, les repas partagés entre amis). Hafsia Herzi n'oublie pas non plus de lancer des clins d’œil personnels au cinéaste qui l'a révélée, en filmant de façon impertinente, évidemment en gros plan, les fesses de l'une de ses actrices, ou en insérant dans les dialogues un malicieux "c'est le mektoub, c'est le destin".

Comment se reconstruire après avoir perdu la personne que l'on aime ? Telle est la question que pose délicatement cette oeuvre sensible et authentique, où la rédemption sentimentale passe à la fois par le corps et l'esprit.

Fort heureusement, Hafsia Herzi ne se contente pas d'être une pâle copie d'Abdellatif Kechiche. À travers le parcours de Lila, une jeune fille trompée par un petit ami manipulateur, la cinéaste parvient à imposer sa propre sensibilité, sa féminité et son franc-parler qui ne manquent pas de toucher en plein cœur. Comment se reconstruire après avoir perdu la personne que l'on aime ? Telle est la question que pose délicatement cette oeuvre sensible et authentique, où la rédemption sentimentale passe à la fois par le corps et l'esprit. Là où Kechiche parlait plutôt de désir dans Mektoub, my Love, Hafsia Herzi explore l'amour sous toutes ses coutures : qu'il soit charnel ou romantique, libertin ou homosexuel, sincère ou égoïste, le sentiment amoureux a rarement paru aussi bien mis en valeur, sans complexe ni tabou.

Hafsia Herzi fait également preuve d'une étonnante maîtrise des émotions. En oscillant constamment entre légèreté et mélancolie, entre un humour à l'état brut (notamment dans les scènes où apparaît l'acteur Djanis Bouzyani, véritable force comique du film) et une sentimentalité à fleur de peau souvent dévastatrice, le film parvient à installer une véritable dynamique, à insuffler un souffle de vie dont on ne peut ressortir indemne. On passe donc du rire aux larmes avec une facilité déconcertante, jusqu'à finir en mille morceaux après une séquence finale où les passions éclatent, dans la violence ou la douceur la plus pure.

En convoquant son modèle tout en trouvant sa propre voie, Hafsia Herzi parvient à créer une oeuvre lumineuse et torturée, intimiste et profondément touchante. Tu mérites un amour est donc un film à ressentir pleinement, fort et vibrant, dans lequel les sentiments se bousculent pour mieux embrasser la vie.

Informations

Détails du Film Tu mérites un amour
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 102 '
Sortie 11/09/2019 Reprise -
Réalisateur Hafsia Herzi Compositeur
Casting Jérémie Laheurte - Hafsia Herzi - Anthony Bajon
Synopsis Suite à l'infidélité de Rémi, Lila qui l'aimait plus que tout vit difficilement la rupture. Un jour, il lui annonce qu'il part seul en Bolivie pour se retrouver face à lui-même et essayer de comprendre ses erreurs. Là-bas, il lui laisse entendre que leur histoire n'est pas finie... Entre discussions, réconforts et encouragement à la folie amoureuse, Lila s'égare...

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques