Critique Her Smell

Her Smell
Alex Ross Perry nous livre un film musical plus que réussi, que ce soit dans les ambiances de sa bande-son, ses décors frappants de minutie, ses mouvements de caméra prenants ou la performance saisissante de son casting, Elisabeth Moss en tête.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Mathieu MALLARD

Critique du Film

Whiplash, A star is born, Bohemian Rhapsody : quand cinéma et arts de la scène se rencontrent, le résultat obtenu charme en général aussi bien les yeux que les oreilles. Une règle à laquelle ne déroge certainement pas Her Smell, le dernier film en date d'Alex Ross Perry. Habitué de Sundance, le réalisateur revient une nouvelle fois avec Elisabeth Moss en tête d'affiche, pour un film prenant à bien des égards, mené par une performance d'actrice qui devrait en marquer plus d'un.

Alex Ross Perry nous livre un film musical plus que réussi, que ce soit dans les ambiances de sa bande-son, ses décors frappants de minutie, ses mouvements de caméra prenants ou la performance saisissante de son casting, Elisabeth Moss en tête.

Her Smell nous raconte l'histoire en cinq tableaux du groupe de rock fictif Something She. Après des débuts prometteurs, la cohésion du groupe est mise à mal par l'ego destructeur et toxique de la leader du groupe, Becky (Elisabeth Moss), entre caprices de diva, crises de nerfs et prise de drogue. Alors que les trois membres du groupe peinent à produire de nouveaux morceaux, Becky plonge toujours plus loin dans sa névrose - au risque d'entraîner dans sa chute la santé mentale de tous ses proches. Le film, fortement inspiré par le groupe Hole et sa leader Courtney Love, épouse de Kurt Cobain, s'attache à nous plonger dans les coulisses de la scène grunge - ses artistes, ses passions, ses dérives. 

Après une ouverture sur une séquence imitant une VHS, comme un témoignage du passé du groupe, le film nous plonge d'office dans les coulisses d'un show de Something She, avec un long plan-séquence alternant entre les loges. On a là, en deux scènes, tout ce que sera le film : un pseudo docu-fiction, partagé entre le regret de la jeunesse et l'ivresse moite de l'après-spectacle. Alex Ross Perry a tout compris au docu-fiction : entre l'atmosphère faite de néons et de décors grunge, et l'ambiance son lourde et métallique, on se demande un instant si on ne serait pas passé à côté d'un groupe de rock authentique. Une impression qui ne peut qu'être renforcée par la prestation tout à fait incroyable d'Elisabeth Moss, déstabilisante dans son incarnation de la folie et de la crise de nerfs. Mais le reste du casting, de Cara Delevingne à Ashley Benson, n'a rien à envier à l'actrice principale, et chacune des rockeuses à l'écran semble plus vraie que nature. 

Plus qu'une réussite dans la direction de ses actrices, Her Smell, référence évidente à Smells like teen spirit de Nirvana, s'illustre aussi par une autre réussite - cette fois, sur le plan technique. De tableaux en tableaux, l'étalonnage et les ambiances nous absorbent complètement, que ce soit dans l'esthétique grunge des premiers tableaux ou dans l'esthétique plus intime et apaisée du quatrième tableau. Les plans-séquences suivant les allers-retours des personnages de loge en loge, se poursuivant les uns les autres, sont de superbes morceaux d'angoisse et de cinéma. Les décors n’apparaissent pas comme une reconstitution en carton-pâte, mais chaque batterie, chaque basse, chaque mur nous font ressentir une ambiance forte, comme si c'étaient les années 90 elles-mêmes qu'on voyait à l'écran. Dans tous les plans du film, on sent un amour du détail, une attention portée au moindre spot, au moindre bruit d'ambiance, qui font du long-métrage un objet incroyablement riche, à l'image comme dans la bande-son.

C'est d'ailleurs là l'un des hauts faits le plus étonnant de Her Smell : en l'absence de morceaux forts, le film parvient pourtant à être un excellent film musical, dans lequel chaque ambiance son nous frappe par sa complexité. Car si le montage son est absolument stupéfiant de minutie et de détail, on en vient à regretter de vraies séquences musicales, et les rares morceaux interprétés directement par les actrices semblent, comparativement avec le reste du film, plutôt faibles. Autre ombre au tableau : le découpage narratif en tableaux, parfois un peu artificiel, nous laisse plusieurs fois l'impression que le film touche à sa fin - avant, finalement, de repartir pour un autre tableau, comme si on repartait pour une autre tournée. Ce sentiment vient parasiter un film qui est tout de même assez long, et cet effet de fausse fin risque de faire perdre patience à plus d'un spectateur. Mais le sentiment ne reste pas : très vite, la magie du film fait de nouveau effet, et on se retrouve emporté pour une dernière tournée, avec tout le plaisir qu'on peut avoir à regarder Elisabeth Moss jouer avec nos nerfs.

Alex Ross Perry nous livre donc un film musical plus que réussi, que ce soit dans les ambiances de sa bande-son, ses décors frappants de minutie, ses mouvements de caméra prenants ou la performance saisissante de son casting, Elisabeth Moss en tête. Un film qui reste en mémoire, et qui résonne encore dans les oreilles après la sortie de la salle - au point de presque nous persuader de l'existence d'un groupe de rock fictif. Une réussite d'autant plus importante qu'il semblerait qu'on assiste à la naissance d'une petite mode de films sur le rock avec des vedettes féminines fortes - on attend par exemple Teen Spirit de Max Minghella, avec sur scène personne d'autre qu'Elle Fanning... Un tour de force qui, en plus de marquer durablement la filmographie du réalisateur, devrait en faire une référence de choix dans cette nouvelle vague de films sur le rock au féminin.

Informations

Détails du Film Her Smell
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 135 '
Sortie 17/07/2019 Reprise -
Réalisateur Alex Ross Perry Compositeur
Casting Ashley Benson - Elisabeth Moss - Dan Stevens
Synopsis Une star du punk rock maniaque et destructrice pousse ses relations avec ses collègues, sa famille et ses fans à bout alors qu'elle mène une long combat contre l'alcoolisme tout en essayant de retrouver l'inspiration qui avait fait le succès de son groupe.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques