Critique Alice T.

Alice T.
Alice T. est un film qui, en plus de nous charmer avec deux actrices remarquables et une mise en scène aussi attentionnée qu'efficace, peut se targuer de faire ressentir en moins de deux heures toute la complexité d'une relation entre une mère et...

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Mathieu MALLARD

Critique du Film

À peine un mois après que la Cinémathèque Française a consacré une séance à L'Étage du dessous à l'occasion d'une rétrospective dédiée au nouveau cinéma roumain, le cinéaste Radu Muntean voit son nouveau film sortir dans les salles françaises le 1er mai. Intitulé Alice T., celui-ci reprend des motifs chers au réalisateur, comme le portrait d'un microcosme familial, les tensions entre les personnages, mais aussi le regret de la jeunesse, avec une certaine ironie amère qui fait le charme du film.

 

Alice T. est un film qui, en plus de nous charmer avec deux actrices remarquables et une mise en scène aussi attentionnée qu'efficace, peut se targuer de faire ressentir en moins de deux heures toute la complexité d'une relation entre une mère et sa fille adoptive - un sentiment fort, qui reste en mémoire bien après le générique de fin.

 

Alice T. raconte l'histoire d'une jeune adolescente, Alice. Cheveux rouges et bouclés, tempérament fougueux et imprévisible, celle-ci n'arrête pas de se confronter à sa mère adoptive Bogdana, ainsi qu'à son beau-père. Mais alors qu'Alice tombe enceinte, les tensions basculent, et elle se découvre avec sa mère une complicité qu'elle n'avait jusqu'alors pas soupçonnée. L'occasion pour les deux femmes de repartir de zéro dans leur relation, et de se donner une chance. 

Alice T. bénéficie principalement de deux atouts convaincants : les deux femmes à l'écran, Andrea Guţi dans le rôle d'Alice et Mihaela Sîrbu dans le rôle de Bogdana. La première, avec et en fonction de laquelle Radu Muntean a composé son oeuvre, mène admirablement le film, du début à la fin. Un charisme porteur et une énergie forte qui lui ont valu un prix d'interprétation féminine bien mérité à Locarno. En face d'elle, Mihaela Sîrbu est loin d'être en reste : l'affrontement entre les deux personnages féminins et la complexité de leur relation émerge principalement par la rivalité entre ces deux charismes - l'énergie saisissante et neuve d'Andrea Guţi d'une part, l'assurance et la maîtrise qu'octroie l'expérience de Mihaela Sîrbu de l'autre.

Car s'il existe bien un maître mot pour ce film, c'est le suivant : complexité. Complexité du personnage d'Alice d'abord : un personnage qui ne se laisse pas saisir, envers lequel le spectateur peut éprouver des sentiments contrastés - admiration pour son énergie, mépris ou énervement pour son comportement parfois infantile ou inconscient, et en même temps une certaine compassion pour ce personnage, qui parfois prend les allures d'une martyre. Alice est un personnage à deux vitesses : tantôt infantile, elle badine sans réfléchir aux conséquences et s'amuse de tout ; tantôt mature, son regard semble transpercer et analyser la société de son temps, et son énergie se tourne vers la résistance envers les injustices. Complexité du personnage de Bogdana ensuite : tantôt mère oppressive, celle-ci évolue peu à peu pour se rapprocher de sa fille, sans pour autant abandonner complètement un comportement parfois autoritaire. Complexité de leur relation enfin, dont l'évolution sera toujours subtile, jamais brutale : entre complicité, rivalité et affrontement, les deux actrices dansent à trois temps, sans jamais que l'on puisse simplifier leur relation à une simple relation mère-fille.

La mise en scène parfaitement maîtrisée de Radu Muntean fait honneur à cette complexité. D'abord en termes de montage : les plans majoritairement fixes et plutôt longs laissent toujours le temps à l'action de s'étoffer, aux silences de prendre du sens, et permettent une variation fluide entre moments de confrontation et moments d'intimité. Les plans s'enchaînent parfois sans que l'on comprenne immédiatement le raccord qui les lie, mais ces liaisons permettent aussi d'étoffer les deux personnages centraux et leur relation en confrontant par exemple les actions de chacune, puis leurs interactions l'une avec l'autre. Du côté de la photographie, l'accent est bien évidemment donné à Alice, comme dans ce plan introductif du film, où Alice est assise dans une salle de bowling, alors que sa chevelure et son ensemble rouge vif tranchent avec l'ambiance bleutée de la salle. Une photographie là encore saisissante par son esthétique, entre un réalisme prononcé et des couleurs vives marquées et plus détonantes - quelque part, entre un âge adulte raisonnable et un âge enfant exubérant, à l'image d'Alice.

Le film est, au cours du visionnage, un peu difficile à appréhender, que ce soit par son acoustique sèche ou ses raccords brusques. Mais Alice T. fait partie de la catégorie des films qui mûrissent et grandissent en nous, et qui nous font forte impression. Le générique de fin, son fond blanc éblouissant et sa musique presque surréelle viennent le couronner d'une superbe touche de lyrisme, et nous laissent au final avec un sentiment aussi puissant qu'il est difficile à saisir. Alice T. est donc un film qui, en plus de nous charmer avec deux actrices remarquables et une mise en scène aussi attentionnée qu'efficace, peut se targuer de faire ressentir en moins de deux heures toute la complexité d'une relation entre une mère et sa fille adoptive - un sentiment fort, qui reste en mémoire bien après le générique de fin.

Informations

Détails du Film Alice T.
Origine France - Suède Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 105 '
Sortie 01/05/2019 Reprise -
Réalisateur Radu Muntean Compositeur
Casting Andrea Guţi - Mihaela Sîrbu - Christine Hambaseanu
Synopsis En pleine crise d’adolescence, Alice souhaite profiter de la vie comme elle l’entend au grand dam de Bogdana, sa mère adoptive. Lors d’une de leurs disputes, celle-ci découvre qu’Alice est enceinte. Cet aveu affecte Bogdana qui a longtemps essayé d’avoir un enfant. Ce qui semble être une épreuve va pourtant renforcer leurs liens…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques