Critique Dumbo

Dumbo
Dumbo n'est certes pas encore le grand retour que l'on peut espérer de Tim Burton mais sans doute une amorce intéressante, à condition d'avoir su garder une authentique âme d'enfant pour apprécier un scénario relativement manichéen.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par David Speranski

Critique du Film

On attend le réveil artistique de Tim Burton depuis une bonne quinzaine d'années. Souvenez-vous, Tim Burton, c'est le magicien qui, en six films irréprochables, de Pee-Wee Big adventure à Ed Wood, nous a fait découvrir un univers et un style exceptionnels et singuliers. Depuis, il a plus ou moins désinvesti son âme de ses projets artistiques, sa dernière œuvre véritablement ressentie étant selon les avis divergents, Big Fish ou Swenney Todd. Pour le reste, il s'est surtout contenté de faire de la gestion d'univers, faisant de son style une marque infiniment reconnaissable (Charlie et la chocolaterie, Les Noces funèbres, Dark Shadows)en tombant même parfois dans l'écueil du mercenariat le plus total (Alice au pays des merveilles, son plus grand succès public). De quel côté va pencher Dumbo, remake en prise de vues réelles du film d'animation de Walt Disney de 1947?

Dumbo n'est certes pas encore le grand retour que l'on peut espérer de Tim Burton mais sans doute une amorce intéressante, à condition d'avoir su garder une authentique âme d'enfant pour apprécier un scénario relativement manichéen.

Dans cette nouvelle version, Tim Burton a un peu étoffé l'histoire originelle qui était très peu développée dans le film Disney. Elle tourne certes toujours autour d'un éléphanteau aux trop grandes oreilles, couvé par sa mère, en raison de sa différence. Mais le scénario a remplacé Timothée la souris, conseiller de Dumbo, par un duo d'enfants (dont l'une est interprétée par la fille de Thandie Newton), privé de leur mère, tout comme le sera l'éléphanteau. De plus, dans cette version, le cirque itinérant de Max Medici (Danny DeVito), petite entreprise connaissant la crise, sera repris par le Dreamland Circus de New York, grande entreprise gérée par le cynique V.A. Vandemere (Michael Keaton). 

Avec ce film, exit les principaux compagnons de route de Tim Burton depuis vingt ans: on n'y retrouve plus Helena Bonham Carter, son ex-femme qui l'a accompagné de La Planète des singes jusqu'à Dark Shadows, ni surtout Johnny Depp, en crise d'image et de popularité, qui avait pourtant incarné l'alter ego du cinéaste depuis Edward aux mains d'argent. On assiste au contraire au retour de Michael Keaton et de Danny DeVito, deux acteurs qui ont marqué l'un des plus grands succès de Tim Burton, Batman le Défi. Le retour de Michael Keaton dans l'œuvre burtonienne est particulièrement significatif car, avec Beetlejuice et Batman, il incarnait la part sombre et loufoque des débuts extrêmement brillants de Burton. Eva Green, heureusement sortie du bourbier de D'après une histoire vraie de Roman Polanski, assume ici son statut de nouvelle muse du réalisateur et d'icône gothique qui lui va à ravir. 

Par conséquent, pour Burton, on assiste à la confirmation d'une nouvelle muse et du retour aux fondamentaux de son cinéma. Pourtant, on pouvait éprouver certaines craintes par rapport à ses velléités de continuer à tourner des remakes de films d'animation Disney en prises de vue réelles, surtout après le succès critique mitigé d'Alice au pays des merveilles.  En vérité, Dumbo est un film plutôt réussi, où Burton parvient à restituer parfaitement l'ode à la différence représentée par ce conte pour enfants, tout en se réappropriant les sensations grisantes de la mise en scène. Il réussit ainsi à donner une véritable existence à cet éléphanteau (en particulier par ses yeux très touchants) dans une parabole se situant à mi-chemin de Bambi et d'Elephant Man (sic!). Il n'est pas impossible de percevoir derrière cette histoire de cirque en difficulté repris par une structure plus puissante une métaphore de son statut d'artisan modeste travaillant pour une multinationale titanesque, la Walt Disney Company. Tim Burton parvient malgré tout à préserver ici une véritable fraîcheur de regard et un authentique point de vue d'auteur. Dumbo n'est certes pas encore le grand retour que l'on peut espérer de Tim Burton mais sans doute une amorce intéressante, à condition d'avoir su garder une authentique âme d'enfant pour goûter à un scénario relativement manichéen. 

Informations

Détails du Film Dumbo
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Aventure - Famille
Version Cinéma Durée 112 '
Sortie 27/03/2019 Reprise -
Réalisateur Tim Burton Compositeur Danny Elfman
Casting Michael Keaton - Colin Farrell - Danny DeVito - Eva Green - Alan Arkin
Synopsis Holt Farrier est veuf, père de deux enfants et ancienne vedette de cirque. Il est engagé par Max Medici, propriétaire d'un cirque itinérant en grande difficulté, pour s'occuper d'un petit éléphant prénommé Baby Jumbo. Mais suite à un accident lors de la présentation au public du nouveau-né, l'éléphanteau est séparé brusquement de sa mère et racheté par le propriétaire du Dreamland Circus de New York pour jouer les bêtes de foire au côté de la trapéziste française, Collette Marchant.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques